Avertir le modérateur

10/01/2009

L'APPEL DE STRASBOURG DES QUATRE RELIGIONS POUR LE RESPECT MUTUEL ET LE DIALOGUE

"A l'initiative de Roland RIES, Maire de Strasbourg, nous nous sommes réunis en l'Hôtel de Ville, maison commune de tous les Strasbourgeois, afin de partager nos préoccupations collectives sur l'actualité internationale et ses répercussions dans notre Cité.

Nous tous, juifs, chrétiens, musulmans, conscients des valeurs communes que nous portons, nous déplorons et condamnons fermement tous les actes, propos, discours ou manifestations sous toutes les formes d'expression quelles qu'elles soient, présentant un caractère xénophobe ou discriminatoire, à l'égard de quelque composante de la population que ce soit.

Nous condamnons de la même manière, toutes les tentatives d'instrumentalisation ou d'importation des conflits du Proche Orient. Ces tentatives ne servent pas la cause de la Paix, ni au Proche Orient ni dans notre région, Paix qui est l'objectif vers lequel nous devons tous tendre.

Nous nous félicitons de pouvoir constater la qualité du dialogue que nous entretenons à Strasbourg les uns avec les autres, depuis de nombreuses années. Nous souhaitons que les fidèles de toutes les confessions prolongent dans leur vie quotidienne cette qualité de dialogue en un moment où celui-ci est plus que jamais nécessaire.

A Strasbourg, capitale européenne des Droits de l'Homme, nous entendons assumer cette responsabilité particulière, qui est de privilégier, en toutes circonstances, le dialogue et la tolérance."


Ce message, a indiqué Roland Ries, sera lu au cours des cultes des quatre confessions cette semaine. Il sera aussi utilisé dans d'autres manifestations, civiles ou religieuses, et envoyé au préfet et aux maires d'Alsace. Le maire de Strasbourg s'est dit ravi que ce projet d'appel commun, qu'il a piloté avec Olivier Bitz, adjoint chargé des cultes, ait pu aboutir en moins de quarante-huit heures. Cet appel est signé par  Roland Ries, l'archevêque Mgr Jean-Pierre Grallet, le président de l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UÉPAL) Jean-François Collange, le président du conseil régional du culte musulman (CRCM) Driss Ayachour et le grand rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin René Gutman.
Cette initiative est une première dans une grande ville française face à l'actuel conflit dans la bande de Gaza.

05/01/2009

STRASBOURG: QUELLE MAISON DE L'HISTOIRE DE L'EUROPE ?


PDF Imprimer Email

ELIE BARVAVI (Directeur scientifique du Musée de l'Europe à Bruxelles) au CAFE EUROPE de Relatio, le vendredi 16 janvier à 12H30 ( Zum Strissel à Strasbourg)


INVITATION

Lieu d'Europe, Maison de l'Histoire de l'Europe, Musée vivant de l'Europe, EURODOM ; Les projets ne manquent pas. Et le récent vote du bureau du Parlement européen sur la proposition Pöttering doit relancer bien des débats. A commencer celui sur le projet Eurodom ou « lieu d'Europe » lancé à Strasbourg par Alexis Lehman
Elie Barnavi, qui vient de publier « l'Europe frigide » et qui dirige le musée de l'Europe de Bruxelles fait part de son expérience. Et en tire quelques leçons.


01/01/2009

L'Européen de l'année 2008 : Jean-Claude TRICHET pour relatio-europe

LES GRANDS PRIX 2008 DE RELATIO-EUROPE PDF Imprimer Email
>>> Pourquoi Sarkozy n'est pas "couronné"
>>> La Banque centrale, seule institution qui ait pleinement assumé ses responsabilités avant et pendant la Crise
>>> La BCE, moteur de la réussite de dix ans d'euro

L'Européen de l'année ? L'an denier, une figure s'était imposée presque naturellement, sans hésitation possible : Angela Merkel ! Cette année, bien des esprits, songeant à ce sacre forcément arbitraire et subjectif, pensent à Sarkozy. Un jury de correspondants à Bruxelles lui a offert cette couronne. Rien de scandaleux. Sa présidence « hyperactive et réactive » a été positive sur plus d'un plan. Relatio-Europe n'a pas manqué de le souligner à plusieurs reprises. Mais, il y a plusieurs « mais »...
Sa Présidence a été conduite dans la double optique de « l'Europe des Etats» et de la quête d'un leadership qui n'est pas très communautaire. Qui plus est, un « Européen de l'année » ne peut pas à nos yeux avoir été l'un des responsables majeurs de la détérioration du climat entre la France et l'Allemagne. Une réalité « éliminatoire » pour Realtio-Europe...

PDF Imprimer Email
>>> L'essai européen de l'année : « Le commencement d'un monde », par Jean-Claude GUILLEBAUD

>>> Le film européen de l'année : Gomorra de Matteo GARONNE
>>> L'initiative européenne de l'année : L'association pour les écoles politiques du Conseil de l'Europe, présidée par Catherine LALUMIERE

 

PRIX SPECIAL STRASBOURG DE « L'EUROPEEN DE L'ANNEE »:THOMAS HAMMARBERG, Commissaire du Conseil de l'Europe aux Droits de l'Homme

UNE DISTINCTION QUI S'IMPOSE! Courageux dans ses analyses (les autorités judiciaires et pénitentiaires françaises en savent quelque chose...), hyperactif sur tous les terrains sans exhibitionnisme, rigoureux dans ses rapports, l'oeil en éveil sur chacun des 47 pays du Conseil de l'Europe, observateur attentif de toutes les dérives sécuritaires qui écornent les libertés et les droits de l'Homme, brillant dans ses chroniques régulières (que RELATIO-EUROPE reprend systématiquement), Thomas Hammarberg est devenu l'une des consciences actives des droits de l'Homme. Il incarne l'esprit de résistance si indispensable en cette ère plus liberticide qu'on veut le voir.


30/11/2008

Strasbourg: Les prochains CAFE EUROPE de Relatio



PDF Imprimer Email
Dimanche, 30 Novembre 2008 00:25

INVITATION
Après Taslima Nasreen, Todorov, Todd et Orsenna : Deux rendez-vous exceptionnels

EDGAR MORIN


Penser le futur
Le vendredi 5 décembre de 20 heures à 21 H 30 au restaurant "Zuem Strissel"
(5, place de la Grande Boucherie) (boisson et tarte flambée, 10 €)

Jean ZIEGLER


Que faire face à la « haine de l'Occident » ?
Le mardi 9 décembre de 17H30 à 18h45 au Bar de l'Aubette (1er étage)
Les CAFE EUROPE sont proposés par Le cercle Relatio, Les Ecoles politiques du Conseil de l'Europe et la librairie Kléber

 

08/09/2008

STRASBOURG:L'Europe face à la mondialisation

Un événement RELATIO-EUROPE


Imprimer Email

« La difficulté n'est pas de comprendre

les idées nouvelles, mais

d'échapper aux idées anciennes »

(Keynes)


COMMENT S'ADAPTER AU  MONDE NOUVEAU QUI COMMENCE

Le Cercle Relatio vous invite à participer à un dîner-débat, le 26 septembre 2008, à 19H30 au Château de l'Ill

(4, quai Heydt 67540 Strasbourg Ostwald ) avec :


 

Jean-Claude GUILLEBAUD

Journaliste, Grand reporter et essayiste

07/09/2008

SOLIDARITE AVEC HAÏTI sur relatio-europe

 

PLUS DE 500 MORTS A HAÏTI...DES DÉGÂTS CONSIDÉRABLES... PLAN D'URGENCE DE L'UNION EUROPÉENNE...STRASBOURG PENSE PARTICULIÈREMENT A JACMEL

Pluies diluviennes, inondations, ouragans, cyclones...Gustav, Hanna, Ike, Joséphine...Plus de 500 morts à HAÏTI et le bilan s aggrave d'heure en heure alors les cyclones se succèdent dans toute la région dévastant les îles, (Cuba est très sérieusement touché), menaçant la Floride, le New-Jersey (et ...Washington).
L'Union européenne débloque des crédits exceptionnels. L'assistance internationale s'organise. Emotion particulièrement grande et sens de la solidarité partulièrement développé pour Haïti, notamment à Strasbourg qui entretient des relations étroites avec la ville de JACMET depuis 1996. Des relations qui ont été renforcées en juillet lors d'une visite de Roland Ries, le sénateur-maire, et de Nawel Rafik-Elmrini, 2ième adjointe au Maire de en charge des relations européennes et internationales .

 

La situation est évidemment suivie de près, malgré la distance.Des mesures de solidarité sont prises et le seront encore. "Solidarité" a été l'un des mots les plus utilisés par Roland RIES en juillet. Il est évident que ce mot prend un sens plus fort et plus consistant encore en cette saison de malheurs.Mais dans ce type de situation, il ne s'agit pas de céder à l'émotion du moment et de multiplier des déclarations généreuses à usage médiatique .Il s'agit de répondre le mieux possible aux nouveaux défis qui sont à relever. Et de montrer aux populations qui vivent cet enfer qu'elles ne sont pas seules, oubliées. Surtout, qu'elles ne seront pas oubliées quand le « choc des images » sera dissipé et  quand le grand zapping de l'actualité aura porté les attentions vers d'autres contrées. La « globalisation » c'est aussi (et ce doit être surtout) une mondialisation de cette solidarité sans laquelle il n'est point de « principe d'humanité ».

 

Lire la suite

05/09/2008

Parlement européen:Histoires d’eau à Bruxelles

Strasbourg capitale démocratique de l’Europe citoyenne doit être (aussi) une “cause nationale”

Par Daniel RIOT

>>> Incertitudes sur le lieu de la session d’octobre (avec Sarkozy)

>>> Bruxelles ruisselle dans le Caprice des dieux

>>> Les responsabilités d’une partie de l’eurocratie

>>> La colère (saine) d’un eurodéputé bavarois

>>> La fermeté du Gouvernement français

>>> Le sang-froid et la détermination de Roland Ries

>>> Vérités et contrevérités, par Jean-Claude Kiefer (dna)

Bruxelles, ou le caprice de dieux

Décidément, la présidence française est marquée (entre autre, et pour l’anecdote) par notre vieille légende gauloise réinventée par Henri Salvador « Faut rigoler, pour empêcher le ciel de tomber »... Après les faux plafonds de Strasbourg, les vraies fuites d’eau du « caprice des dieux », ce « fromage » (son surnom l’indique !) qui sert de lieu de réunions aux parlementaires européens à Bruxelles.
Nous le soulignions ici même : il serait important de mener des enquête de sécurité aussi sérieuses que celles qui sont faites à Strasbourg dans tous les bâtiments de l’Union …
Mais les histoires d’eau de Bruxelles ne sont pas plus drôles que les plâtres strasbourgeois qui privent le Parlement de deux sessions à Strasbourg (pour l’instant, puisque pour octobre, la décision sera annoncée le 22 septembre seulement…)

 

Strasbourg,  ou les dieux de la démocratie

 

 

Lire la suite


30/08/2008

STRASBOURG: "Usine à vendre..."

Le coup de massue de Général motors sur relatio-europe


Menaces sur les 1260 emplois de General Motors :
PDF Imprimer Email


Commentaire Relatio-Europe de Daniel RIOT
Ainsi la multinationale américaine Général Motors affiche-t-elle : « Usine à vendre » ! Comment ? A qui ? Quand ? Mystère... 1260 emplois menacés en Alsace, dans une région qui n'est en flèche (c'est le moins que l'on puisse dire) en matière d'emplois et de créations d'entreprise, c'est grave.
C'est surtout révélateur. Ce que Valéry Giscard d‘Estaing appelait la « vitrine de la France sur le Rhin » a une réputation de « région nantie » de moins en moins justifiée. Et sa prospérité relative est de plus en plus soumise aux aléas de la conjoncture internationale (proche en raison du nombre des travailleurs frontaliers) et lointaine. Son développement est rendu plus difficile en raison d'une double concurrence territoriale : En France, le dynamisme encouragé du littoral et du Sud. En Europe, le développement de l'Est.
Ce « coup de massue » de GM, à quelques jours de la « rentrée » (traditionnellement marquée par l'ouverture de la Foire dite « européenne » de Strasbourg) devrait logiquement avoir l'effet d'un « coup de semonce ». D'un électrochoc salutaire...
C'est le drame industriel de trop qui devrait favoriser (enfin) une prise de conscience et le lancement d'actions concrètes chez les politiques et chez les acteurs socio-économique alsaciens en général et strasbourgeois en particulier dans une région « Belle trop endormie », prise de vitesse dans son entrée » dans le XXI è siècle
Général Motors va-t-il quitter Strasbourg ? PDF Imprimer Email
Samedi, 30 Août 2008 02:41

Une illustration nouvelle des liens entre le « global » et le « local »...
Le siège de GM à Détroit

Décryptage Relatio-Europe Par William PETITJEAN

Il paraît que, comme dit « Challenges » en analysant la fin du "French bashing" que « les Américains s'intéressent de plus près à la France dans tout un tas de domaines ». Et que les affaires doivent se développer entre la France et les USA. Peut-être, mais cette « décrispation franco-américaine » n'a pas encore beaucoup d'effets à Détroit, au siège de GM... Le constructeur américain qui possède 10 usines d'assemblage dans sept pays européens différents n'avait qu'un site en France, à Strasbourg. Il veut s'en débarrasser. En vendant usine et terrain. Avec  cadres, employés, ouvriers ... si possible. Pourquoi ? Parce que c'est unité qui marche bien, donc peut apporter les liquidités qui font défaut au géant de l'automobile... Une délocalisation d'un nouveau type, en somme.
Ce sont les syndicats qui ont annoncé une nouvelle distillée par le P-DG de General Motors Strasbourg, Stephen Jenkins, lors d'une réunion plénière du comité d'entreprise qui s'est tenue ce vendredi en milieu de journée

19/08/2008

L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau en débat sur Relatio-Europe





L'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau aurait pu (du) devenir ces dernières années un modèle du genre, une entité transfrontalière-pilote. Il ne l'a pas été...pour une série de raisons qui mériteraient de longs développements. Mais ce qui compte c'est l'avenir. Qui s'écrit au présent. Et qui peut s'inscrire d'une manière très positive dans le paysage rhénan, si l'élan nouveau que cherche à lui insuffler Roland Ries n'est ni brisé ni limé.

Relatio-Europe relance le débat sur l'Euro-district.
Toutes celles et tous ceux qui ont des idées à faire valoir, des suggestions à soumettre au débat ou des réticences à faire valoir peuvent évidemment nous adresser des textes à publier ou non. Sur ce dossier comme sur d'autres Relatio-Europe est un forum ouvert. Ecrivez- nous : direction@relatio-europe.eu Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Ou utiliser la case « commentaire »
Aujourd'hui, René ECKHARDT, qui raisonne et agit depuis longtemps en passe-frontière, soulève une question-clef rarement abordée : la dimension de cet Euro-district. Le terme même de « district » lui semble peu adapté au dessein qu'impose l'impérative nécessité de penser et de vivre cet espace d'un "vivre ensemble" digne de l'idéal européen. VOIR LE DOSSIER RELATIO-EUROPE SUR LES COOPERATIONS TRASFRONTALIERES


Pourquoi une Euro-Régio (n) plutôt qu'un Eurodistrict ...


Par René ECKHARDT

Reprenons la définition des mots « District » : Etendue d'une juridiction (cf. LAROUSSE) et « Région » : Grande étendue (cf. LAROUSSE).Une Communauté de Communes telles que la Communauté urbaine de Strasbourg, le Grand Lyon, Lille etc., sont des étendues d'une juridiction dont les objectifs principaux consistent à mutualiser des moyens humains et matériels ; autour d'une agglomération leader qui fait profiter les communes proches des moyens dont elle dispose.
A l'inverse, une Région telle que la Région Alsace et toutes les autres, a une fonction opérationnelle et se doit de développer le futur en initiant des projets et en les mettant en œuvre dans les domaines pour lesquels l'Etat n'a pas les compétences nécessaires soit par son éloignement soit par sa méconnaissance des problèmes régionaux.
La définition du « régionalisme », toujours d'après le LAROUSSE : Doctrine qui favorise les groupements régionaux. Cette doctrine est évidemment encore plus crédible dans un état fédéral tel que la République fédérale d'Allemagne, mais elle est également au cœur des préoccupations françaises par la décentralisation des gestions des budgets pour être plus proches des citoyens comme la formation, la gestion des Lycées les transports, la santé etc.

20/07/2008

Sur relatio-Europe: Malaise démocratique en Europe


PDF Imprimer Email
 

Par Daniel RIOT

Dans sa chronique, toujours stimulante, du « Monde », Thomas Ferenczi   repose une question qui préoccupe les partisans de l'unification du continent depuis...1950 : « Comment rendre l'Union européenne plus démocratique afin d'accroître sa légitimité auprès de ses citoyens ? ».

Sa réponse est imposée par le simple bon sens : « c'est aux Etats membres qu'il appartient de susciter le débat démocratique autour des politiques européennes ». Mais ces Etats le veulent-ils ? Pas sûr...

C'est d'un déficit pédagogique plus que démocratique dont souffre l'Union européenne et les autres organisations paneuropéennes, Conseil de l'Europe en tête.

C'est d'un manque de conscience et de volonté aux niveaux des Etats dont pâtit l'Union. C'est une insuffisance de formation et d'informations sur l'Europe qui ralentit l'avènement de cet « espace public » européen sans lequel la « citoyenneté européenne » restera la « dernière utopie »

 

13/07/2008

L'Europe gourmande : le Festival de Strasbourg s'est dessiné un bel avenir

SUR RELATIO-EUROPE.eu PDF Imprimer Email
Dimanche, 13 Juillet 2008 12:32

Par Daniel RIOT

(En haut Bruegel, en bas Repas de paysans de Le Nain et repas de famille, de l'école flamande: L'Europe commence et s'épanouit dans nos assiettes)

 

Un galop d'essai ? C'était le but. L'essai est déjà transformé, comme on dit en rugby. Le Festival des cultures et des saveurs d'Europe est d'ores et déjà inscrit dans les paysages des rendez-vous « incontournables ». Mieux : il s'annonce déjà comme l'une de ces manifestations susceptibles d'animer Strasbourg  pour le plaisir des sens des habitants de l'eurodistrict et de la Grande région, d'attirer vers la métropole rhénane de nombreux visiteurs (en étant l'été ce que le marche de Noel est l'hiver) et de  conforter le rôle et le rayonnement de ce qui est déjà la capitale démocratique de l'Europe. Strasbourg, capitale de l'Europe gourmande ? C'est très bien parti. Bravo et merci aux initiateurs, Jean-Louis Valmiger et Emile Jung en tête. Merci à ceux qui les ont soutenus. Le Festival de Strasbourg a déjà le visage d'un futur qui s'écrit au présent.

En ce carrefour de l'Europe de la bière et du vin, du pain blanc et du noir, dans cette région où l'on aime les plats composés (choucroute, baeckeofe, matelote), dans cette cité qui fut sauvéepar la soupe des Zurichois, dans ce carrefour des routes (y compris de la soie) entre le nord et le sud, entre l'est et l'ouest, la gastronomie est un mot chargé de sens . De tous les sens mêmes.

A commencer par son sens premier trop oublié. La gastronomie ne se réduit pas à la haute cuisine (comme on parle de haute couture) avec ses connotations élitaires et oligarchiques. Elle est, selon la formule de Brillat-Savarin, « la connaissance raisonnée de tout e qui a rapport à l'homme, en tant qu'il se nourrit ». Autant dire qu'elle « régit la vie toute entière ».Et qu'elle est par définition pluridisciplinaire. « Se placer du point de vue du mangeur », de cet « esthète gourmand » qui s'appelle l'homme c'est prendre en compte toute « la chaîne de la vie ».

 

16/06/2008

A la Une de RELATIO -europe.eu

A propos de quelques idées fausses sur l'Europe... PDF Imprimer Email
Lundi, 16 Juin 2008 08:51
La revue "Questions internationales", éditée par la Documentation française, consacre son dernier numéro à "l'avenir de l'Europe". Dans ce cadre, la revue a décidé d'interroger Jean Quatremer, l'auteur du remarquable blog "Les coulisses de Bruxelles" sur le fonctionnement actuel de l'Union européenne. L'occasion, pour lui, "de s'exprimer longuement sur sa conception de l'Europe".
 
Irlande : Le référendum des malentendus... PDF Imprimer Email
Lundi, 16 Juin 2008 07:52

Par Sandrine Kauffer
Que reste-t-il du référendum du 29 mai 2005, trois ans après le rejet du TCE par les Français et les Néerlandais ?
Un immense malentendu. Les dés étaient pipés. Le malentendu plane parce que les peuples européens ne répondent pas à la question posée. Il règne un malentendu sur la méthode, sur le message, sur la réponse à la question posée, sur le projet politique et sur l'avenir de l'Europe.
Peut-on considérer, qu'en tout état de cause, les Irlandais se soient objectivement prononcés sur le traité de Lisbonne ?
 
Le grand pari de Roland Ries sur l'eurodistrict Strasbourg-Ortenau PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Juin 2008 22:40

Passer   de la coopération à la codécision entre les deux rives du Rhin

 
Vers une Charte européenne de la diplomatie des Villes PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Juin 2008 21:20
Prévenir les conflits, favoriser la paix: Les pouvoirs locaux  mobilisés
 
"Levez la main contre la fessée" PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Juin 2008 20:48

 

Lancement de la campagne du Conseil de l'Europe contre les châtiments corporels et pour une "parentalité positive": « Levez la main contre la fessée !», tel est le principal message d'une initiative européenne qui a été  lancée par le Conseil de l'Europe aujourd'hui à Zagreb (en Croatie).Cette initiative a pour objectifs l'interdiction totale des châtiments corporels, la promotion d'une parentalité positive et une sensibilisation aux droits de l'enfant dans toute l'Europe

 
Faire naître l'Europe citoyenne ! PDF Imprimer Email
Samedi, 14 Juin 2008 13:34

L'éditorial de Daniel RIOT

*Qui peut s'en réjouir ? Le camp (hétérogène) des nationalistes, des anti-européens. Les partis des frontières. Des peurs. Et de la mondialisation dénoncée mais subie... Le vote irlandais le confirme : il y a mal donne quand dans un référendum national porte sur « l'Europe ». A plusieurs niveaux, sous plusieurs angles.

Constats parmi d'autres :

*Ce n'est pas « l'Europe » qui est en échec, qui vit « un cauchemar », qui est « secouée », qui est plongée « dans l'impasse » par le Non du petit million et demi d'électeurs irlandais s'étant déplacés pour voter  sur  un texte dit "simplifié" mais très compliqué... C'est l'Union européenne. Nuance... Différence....

 
Si les peuples disent non...donnons la parole au peuple ! PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Juin 2008 19:24
Par Jean- Dominique Giuliani
Le non référendaire irlandais au Traité de Lisbonne rend plus difficile la prochaine présidence française de l'Union européenne, plus importante aussi. Nicolas Sarkozy se trouve propulsé aux avant-postes, avec le soutien d'Angela Merkel Sa tâche est encore plus essentielle à l'avenir des réformes institutionnelles.

Tous les Etats membres de l'Union ont le droit de se prononcer sur la réforme des institutions et le vote irlandais ne saurait interrompre le processus en cours. Ce n'est que lorsque chacun des pays se sera prononcé qu'il faudra constater la réalité de la situation et trouver les moyens juridiques et politiques d'y faire face. L'Irlande devra dire, de toutes façons, ce qu'elle ne veut pas dans ce Traité et ce qu'elle veut pour l'Europe
 
Le "Non" des Irlandais, par Antonelli PDF Imprimer Email
Dimanche, 15 Juin 2008 08:09
 
En dépit du NON des Irlandais... PDF Imprimer Email
Samedi, 14 Juin 2008 09:32

LA FRANCE PEUT DONNER SA CHANCE A L'EUROPE POLITIQUE

Par Francis Rosenstiel

A la veille de la Présidence française de l'Union, une nouvelle mise au diapason politique s'impose pour l'Europe.

Le refus irlandais du Traité de Lisbonne confirme les fragilités et les aléas de cette approche, dernier raccommodage en date, d'un "patchwork" européen bien singulier. Même s'il fut" incontournable".

 

 

19/05/2008

Découvrir RELATIO europe

RELATIO europe, le nouveau cyberjournal européen


9b4940191ac5fa41aca4c5e21f295b84.png

Retrouvez RELATIO.fr sur www.relatio-europe.eu

RELATIO europe est à la fois :

  •     Un journal permanent : L'Europe en direct
  •     Un magazine décapant : Vivre en Europolitain
  •     Une revue pertinente : Penser l'advenir européen

Ce cyberjournal européen vous appartient. Puisque c'est de l'attention que vous lui portez et porterez, que dépend son avenir.

Exprimez-vous. Déposez vos commentaires, Proposez vos articles, vos analyses, et lancez des débats.

S'abonner à RELATIO, c'est s'inscrire parmi les destinataires de l'eurolettre RELATIO europe. Pour cela, il vous suffit d’ouvrir un "compte d'abonné RELATIO"
 
Nous vous souhaitons bonne lecture.
 
Daniel Riot
Directeur de RELATIO europe
 
daniel.riot@relatio-europe.eu

 

04/05/2008

L'Europe sur internet: Realtio sur france info


L’Europe au quotidien
Toute l’actualité de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe, à travers ses aspects pratiques, concrets et quotidiens

 

Anja Vogel

Elle suit l’actualité européenne à Strasbourg pour les chaînes de Radio France : les travaux du Parlement Européen, du Conseil de l’Europe et de sa Cour Européenne des Droits de l’Homme.



Enfin un webjournal européen français


A l’occasion de la journée de l’Europe vendredi prochain, un nouveau journal sur internet va voir le jour, www.relatio-europe.eu, entièrement consacré à l’actualité européenne. Il permettra de combler le manque de sites journalistiques français dans ce domaine.

Le blog Relatio, spécialisé dans l’actualité européenne, a vu le jour en 2005. Son concepteur, Daniel Riot, ancien éditorialiste et ancien directeur de la rédaction européenne de France 3, est un passionné d’Europe. Aujourd’hui il a décidé de passer à la vitesse supérieure, en créant un véritable journal sur internet, une SARL, avec une équipe de journalistes professionnels, mais aussi d’intellectuels, d’universitaires, etc. www.relatio-europe.eu sera lancé officiellement le vendredi 9 mai, journée de l’Europe, par le maire de Strasbourg Roland Ries. Toujours le 9 mai, Daniel Riot publie "L’Europe cette emmerdeuse. Pourquoi les Français devraient mieux aimer l’Europe", un livre d’entretiens avec Sandrine Kauffer, préfacé par André Glucksmann et Bernard-Henri Levy, édité par City éditions. France Info est partenaire de la journée de l’Europe.

  Ecouter cette chronique d’Anja Vogel  (1'56")

01/05/2008

RELATIO le cyberjournal européen a des parrains prestigieux: Wiesel, Pisani, Ungerer et d'autres....

RELATIO: L'Ami Tomi avec nous

692169504f1a42c7d284732f470340a0.jpg

 

Tomi? UNGERER?  Je vis tellement avec lui même quand des mois ou des années se passent sans que nos chemins se recoupent que fair une note sur sa présence active dans le Comité de parrainage de RELATIO europe me semblait superflue... Tomi avec sa "boîte cranienne de Pandore" dans la famille RELATIO: il y est déjà.

Histoire d'une vieille complicité forgée dans une époque où le "Maître", vénéré et honoré dans sa province natale y était regardé avec une distance chargée d'hypocrisie... Il fut longtemps plus connu aux Etats-Unis, au Canada, en Suisse et en Allemagne qu'en France.

c4ce504f8c92e31d63edacc53f6badc0.jpgUn personnage atypique, Tomi! Ceux qui ont un peu d'âge et de mémoire aux dna doivent se souvenir que Jean-Louis English et moi-même avions dû "batailler ferme" pour publier une grande ITW dans le cadre de "l'Invité de la semaine". L'auteur de livre pour enfants était respecté, mais le "pornographe" était "classé X". Pourtant, c'était après les événements de mai 68... Passons.

Pour avoir commis avec lui "L'europolitain" (titre repris dans l'une des rubriques que vous découvrirez dans le prochain RELATIO europe), je sais à quel point ce "citoyen du monde" est un vrai militant de l'Unité européenne. Comme tous les admirateurs de HUGO. Comme tous ceux qui tentent de faire en sorte que l'histoire ne bégaie pas et qui pensent que le Rhin "n'est pas plus une frontière que la Loire"..

AUTRE bonne nouvelle pour les lecteurs de RELATIO: Thérèse WILLER qui dirige le Musée Tomi Ungegrer rejoint le Comité éditorial de notre Rédaction. Sa présence active s'impose elle aussi, naturellement. "Affinités électives", compétences et convergences des passions. les caricatures occuperont une grande place dans le nouveau RELATIO. A découvrir, dès le 9 mai...

DR 

9ad86889f01454c8095012c6cc961ea4.jpg

 

Lire la suite


RELATIO : Des « parrains » politiques

Roland Ries, Catherine Trautmann et Joseph Daul dans le Comité de parrainage  du cyberjournal de l'Europe citoyenne

A Strasbourg, toujours l'ombre de Pflimlin l'Européen... 

06c65451ef5b90a180192aaab07b4175.jpg

 ... et la difficile "bataille du siège" du Parlement européen.

991217e49c5c8c9b675ffb03933239ea.jpg

 (Dessins publiés ioci en hommage à André Wenger, ce "Tendre Croqueur" qui vit toujours grâce à internet.

Lire la suite


RELATIO: Elie Wiesel préside le Comité de parrainage

b959b4b14329451cc931bfc04400c1bd.jpg

Lire la suite

RELATIO: Edgar PISANI dans le Comité de parrainage

034161355a756f20a3b9f1a6015d592c.jpgPas de naissance et de baptème sans "parrains" et "marraines". Le nouveau RELATIO n'en manque pas. Ils viennent d'horizons différents Et la confiance qu'ils nous accordent est pour nous plus qu'un encouragement:une obligation de ne pas les décevoir. Leur présence autour du berceau de RELATIO europe.eu est pour nous un devoir d'exigence. Que tous et toutes soient ici remercier. Nous commençons les présentations par Edgar PISANI. A 90 ans, cet ancien ministre du général de Gaulle et de Mitterrand, cet Européen de convictions et d'exprériences, cet Homme d'Etat comme notre pays en compte peu vient de publier un livre qui est un programme ...d'avenir: "Le sens de l'Etat"
DR

Lire la suite

 

21/04/2008

Internet: RELATIO devient une entreprise de presse

NTERNET:RELATIO DEVIENT UNE ENTREPRISE DE PRESSE

3d7cf346a2fc0c29b5e79e96f229f2f3.png

 


Daniel RIOT crée la première et la seule

entreprise de presse à Strasbourg

exclusivement consacrée à l’Europe.

  

Cette initiative est dédiée à la

Mémoire de Pierre PFLIMLIN

 

 

La passion de l’Europe nourrie par la raison
 

9 MAI. La journée de l’Europe, cette année, prend, pour nous et pour ceux qui nous suivent, un sens pour le moins particulier. Non seulement « L’Europe cette emmerdeuse », le livre de Daniel RIOT et Sandrine KAUFFER sera en librairie, mais RELATIO inaugure plus qu’une nouvelle formule : une vie nouvelle. L’Europe bouge : RELATIO met le turbo. Et change de nature en passant du blog au journal en ligne. Avec une série d’innovations. Au niveau des structures, des moyens (humains et matériels), de l’étendue du réseau de correspondants et de contributeurs.

05036d5cb2bd408e0c9400ed44ad7e4b.png
Une Sarl de presse, RELATIO.europe.multimédias, dotée d’un capital de 600 000 euros, est créée pour transformer le blog RELATIO en un Site de Presse, «RELATIO europe ». Mieux connaître et mieux penser l’Europe pour mieux la vivre ! Il s’agit de la seule société de presse, d’éditions et de production exclusivement consacrée à l’Europe dont le siège et le centre de ses activités sont à Strasbourg. Daniel RIOT en est le gérant majoritaire.

Pour tout renseignement complémentaire : direction@relatio-europe.eu

9e24cf90d68fc672dee76ba185fa4f1f.jpg

Cette Sarl œuvre de conserve avec l’association « Le CERCLE DE RELATIO », société des lecteurs et des contributeurs de RELATIO, pour le développement de RELATIO europe. Cette association milite dans l'esprit de la ligne éditoriale de RELATIO pour le renforcement de l'Europe des valeurs fondatrices du Conseil de l'Europe, donc pour l'Europe DE et A Strasbourg.

Pour adhérer : cercle@relatio-europe.eu   

Ou télécharger et remplissez le bulletin: le Cercle, formulaire.pdf

c95aadddd0bed5b7bd04effbec1da7b9.jpg

 De L’euroblog au journal en ligne

a8057387c012c7f28bd2b9dadfb2649c.png

 

RELATIO europe est un cyber journal gratuit / Pour s’abonner,, il suffira de s’inscrire aux eurolettres de RELATIO

Le reflet de l’Europe dans  tous ses états.

 
RELATIO europe est à la fois

>>> Un journal permanent : L’Europe en direct

>>> Un magazine décapant : Vivre en Europolitain

>>> Une revue pertinente : Penser l’advenir européen

87116946c88aa4a36ffbf71d82606f9e.jpg

RELATIO europe comporte également deux « éditions spéciales ».

Une consacrée à « l’Europe des  Villes et Régions » : L’Europe près de chez vous

Et une consacrée à la vie de  « Strasbourg-Europe » : La capitale démocratique de l’Europe, l’eurodistrict du Pont de l’Europe, et l’espace rhénan qui est la colonne vertébrale de l’Europe

 
RELATIO europe
bénéficie d’un patrimoine éditorial : le cyberjournal européen est déjà enrichi de plus 5500 articles publiés dans l’actuel blog. Vous retrouverez toutes les rubriques du blog qui seront complétées et enrichies. Les pages « gourmandes », « vagabondes » et  « coquines », notamment,  seront étoffées, avec bien des surprises en préparation… Pour prendre contact avec la rédaction : redaction@relatio-europe.eu

 
RELATIO europe
est animé par une rédaction très étoffée, un Comité éditorial de qualité et un réseau de correspondants et de chroniqueurs venus d’horizons très divers.Ce réseau RELATIO est par définition interdisciplinaire, transpolitique et trans-générationnel.

0d0ff78df5b50466ce521c14b70ab70e.jpg

RELATIO europe est un media interactif et participatif : il sera notamment une plate-forme d’ euroblogs labellisés « RELATIO », réservés aux membres du Cercle. Et il est très ouvert à des contributions extérieures, sous formes de tribunes ou de cartes blanches. La richesse de l’Europe naît de sa diversité et la démocratie est pluraliste ou n’est pas. Ce webjournal est d’abord le votre. Faites-nous part de vos suggestions, remarques et critiques…sans attendre le 9 mai. contact@relatio-europe.eu  

 
RELATIO europe
est un journal européen francophone, mais un multilinguisme partiel est d’ores et déjà attendu.

 
RELATIO europe  est aussi un support de choix et performant pour promouvoir des produits, des entreprises, des manifestations.
Pas de publicité « envahissante », mais des annonces mises en relief, des liens sponsorisés et des partenariats commerciaux affichés en toute transparence.

Pour tout renseignements, vous pouvez dès maintenant écrire à nos services : publicite@relatio-euroep.eu ou partenaires@relatio-europe.eu

c5b71dc99b23486009346752b9988231.jpg

RELATIO europe, s’inscrit dans une continuité éditoriale du blog Relatio actuel : c’est L’Europe des valeurs démocratiques en clair sur le Net. En décryptant tout ce qui peut menacer les libertés, les droits de l'Homme, les atteintes au "principe d'humanité".

La passion de l’Europe de RELATIO est nourrie par la raison. Cette passion nous ne sommes pas les seuls à l’avoir et à vouloir la faire partager. Nombreux sont ceux qui pensent que cette entreprise, comme s’écriait Pierre PFLIMLIN, que l’on appelle maladroitement la « construction européenne » est plus essentielle, VITALE, que jamais. Pour tous les Européens, et pour chacun d’entre nous. Pour l’équilibre de la planète donc de cette Humanité qui, on l’oublie trop, est composée… d’humains, c’est -à -dire de Personnes, au sens le plus riche du terme.

C’est « l’Europe de l’esprit qu’il faut construire », exhortait Pierre PFLIMLIN. C’est cette Europe-là que RELATIO veut, à son échelle, favoriser. Avec cet esprit critique sans lequel il n’est point …d’esprit. Avec la volonté de mieux répondre à la question clef que posait le polémologue Gaston BOUTHOUL à Strasbourg dans les années 50 avec Louise WEISS : « Qu’est-ce qu’on fait quand on ne fait pas la guerre ?».

 
L’équipe de  RELATIO

(dessins de Tomi Ungerer) 

46b2686a5e5fe328e2df36ee5c3c94df.png

17/04/2008

Europe: Du nouveau sur Internet et à Strasbourg

Daniel Riot crée Le Cercle RELATIO 

 

c0fa75391bc63369d839a5beb51ae000.jpgFort de ses succès d’audience, de sa crédibilité rédactionnelle et de son influence croissante sur le Net, RELATIO (www.relatio.fr) le webjournal crée et animé par Daniel RIOT, mobilise celles et ceux qui militent pour la promotion des valeurs fondatrices du Conseil de l’Europe, des Droits de l’Homme et de l’humanisme rhénan, donc pour l’Europe DE Strasbourg et l’Europe A Strasbourg.

A cette fin, vient d’être crée dans la métropole alsacienne Le Cercle RELATIO. Cette association  assume  la double  mission  d’assurer l’indépendance, la viabilité et la pérennité du journal en ligne RELATIO et de contribuer au renforcement de Strasbourg, « capitale démocratique de l’Europe » et « laboratoire d’idées » pour l’Europe citoyenne de demain.

La création du  Cercle RELATIO s’inscrit dans la continuité du Pacte européen local lancé par RELATIO lors des dernières élections municipales. Transpolitique, interdisciplinaire et transgénérationnel, le Cercle RELATIO mènera des actions en synergie et en complémentarité avec les institutions, les organisations, les associations et les ONG qui partagent ses idéaux.

Sandrine Kauffer

Rédactrice en chef de RELATIO 

c8174bbeee1eef76af80c1b873d59b9d.jpg
(Alexis Lehmann, Président d'honneur du CERCLE DE RELATIO)

Pour en savoir plus et adhérer : Daniel RIOT, Cercle RELATIO, 2 Quai Schoepflin ,67 000 STRASBOURG. Tel 06 70 42 79 46      

e courriel: contact@relatio.fr.

Le site: http://www.relatio.fr

Le Comité : Alexis Lehmann (Président d’honneur), Daniel Riot (président), René Eckhardt (vice-président), Nicolas Elbar (trésorier), Leila Gillmann (Trésorière adjointe)  Sandrine Kauffer (Secrétaire générale), Ghalia Rouanne (secrétaire générale adjointe), Yann Wehrling,  Roland Anstett, Laurent Hinker, Mohammed Lakehal, Caroll de Maistre-Riot, David Mardell, Sacha Nikolic, Françoise Schöller, Jean-Marie Steinlein, (membres fondateurs)

Lire la suite

28/03/2008

STRASBOURG:Les jeunes du Modem tentent de se faire entendre

C’est bien volontiers que j’ouvre mon  «  blog-notes » aux réflexions de Nelly Margotton, une de ces jeunes citoyennes riches de qualités qui ont cru en l’avènement d’un  vrai parti démocrate, donc d’un parti vraiment démocrate…Et qui veulent encore y croire. Non par foi ou optimisme, mais par conviction, détermination. Avec le courage de bousculer quelques tabous, la lucidité de ceux qui savent que la crise du politique actuelle est dangereuse pour la démocratie et l’énergie donnée non par des ambitions d’être mais de faire.

Comment reconstruire…ce qui n‘est pas construit ?

Par Nelly Margotton

 A l'heure où au MoDem strasbourgeois, suite aux différentes déceptions provoquées par les élections municipales et cantonales, on parle déjà de bilan et de reconstruction, il semble que l'organisation elle-même soit complètement mise de côté... Comment reconstruire quelque chose qui n'est pas construit?

Lire la suite

STRASBOURG: Pour une Europe de l'intelligence

la  MISSION de "capitale démocratique " et la  VOCATION de "capitale intellectuelle" de l'Europe de la métropole alsacienne sont  indissociables .

5150fc1c1c9b9c350c3b93b5d11d1f8c.jpg

EDITORIAL RELATIO PAR DANIEL RIOT

STRASBOURG est l'une des villes où l'on doit plus qu'ailleurs "penser l'Europe", approfondir les valeurs et le sens de mots tels que "démocratie","poltique", "droits de l'homme", "éthique", "droit et justice", "libéral", "totalitaire", "humanisme", "histoire et mémoire", "tolérance", "citoyenneté", "civilisation", "culture", "dignité", "laïcité","vivre ensemble", "respect" ...

536e3e59c2de0a1c519fcebb58037650.jpg

 

Déjà par ce grand "laboratoire d'idées" (comme disait Schuman) qu'est le Conseil de l'Europe, par une partie de son université,  par  de multiples initiatives, elle l'a été et elle est. En "carrefour des routes" , donc des hommes, des marchandises et des idées. En centre de cet l'humanisme rhénan qui a tant influencer le personnalisme fondateur des Droits de l'Homme.

Elle peut et doit l'être davantage. La  Fondation pour l'innovation politique tient ce 28 mars  à Paris colloque de réflexions sur "Strasbourg capitale intellectuelle de l'Europe". Bien. Très bien même. A une condition : que la métropole alsacienne demeure la "capitale démocratique de l'Europe", donc la capitale de l'Europe citoyenne.

Cela exclut que ce projet d'université européenne d'un type nouveau ne soit pas lié à l'affaire du siège du Parlement européen, comme de bons esprits (n'est-ce pas Dany Cohn-Bendit?) l'ont fait un peu vite  par facilité plus que par réflexions. Ce serait une  grossière  erreur. Et une faute.

 

ed436c485062a0375b1c1e09c596eb79.jpg

La crise du politique est  d'abord  une crise de la pensée politique.  C'est du "limage des cervelles" en  un  lieu  chargé d'Esprit entre ceux qui pensent et  ceux qui agissent que l'on surmontera au niveau eropéen l'actuelle "Défaite de la pensée".

C'est d'ailleurs dans le même souci philosophique et pragmatique qu'a été monté le projet d'Eurodom cher à Alexis Lehmann que RELATIO soutient peinement.

c6e8dc8a3e2410f3867a602c053a629c.jpg

 
Mélanger ce beau projet d'UNIVERSITE DE L'EUROPE et aspirations centralisatrices de ceux qui rêvent d'un Parlement baignant plus dans l'eurocratie  que  dans le terroir de l'Europe citoyenne, revindrait à gacher à la fois  la chance d'une re-naissance intellectuelle de l'Europe et l'approfondissement de la démocratie  dans l 'Union , dans l'espace paneuropéen et dans cette eurosphère qui va s'étendre de l'autre coté de la Méditerranée. 

Strasbourg a une MISSION démocratique et une VOCATION intellectuelle INDISSOCIABLES.

L"Europe de l'intelligence" que veut Geremek et qui est un impératif passe par les moyens que la métropole de l'Europe citoyenne doit avoir pour assumer les deux de conserve. Pleinement.

Ces moyens seront d'autant plus faciles à trouver  s, comme la nouvelle municipalité le souhaite, cette mission et cette vocation deviennent celles de cet eurodistrict qui, à cheval sur le "fleuve de fleuves", comme disait Victor Hugo. doit symboliser plus que tout autre lieu cette aventure fantastique qui permet de faire en sorte que la paix ne soit pas seulement l'absence de guerre. Et que le futur ait un ...avenir.

Daniel RIOT 

Lire la suite

23/03/2008

Strasboug et l'Europe: Ries aux commandes

Strasbourg et l'Europe:le devoir de ne pas décevoir

L’éditorial RELATIO par Daniel RIOT

C’est fait Roland Ries est maire de la « capitale démocratique de l’Europe ». Et c’est Catherine Trautmann, qui demeure euro-députée, qui a proposé sa candidature à la Magistrature suprême de la Ville.

73cbb071af6bb0e8750c307f1504df77.jpg

C’est Mme Nawel Rafik-Elmrini qui a été nommée  aux  «  relations internationales » Cette  avocate d'affaires, âgée de 38 ans, fait ses débuts en politique. Elle aura un rôle déterminant dans le renforcement de la dimension européenne de Strasbourg.

Lire la suite


STRASBOURG:Le "Schwörtag" recouvre son actualité

La "capitale démocratique de l'Europe" renoue avec une tradition médiévale. Qui a fait longtemps la célébrité européenne de la ville.Les engagements solennels des responsables de la Cité. Roland Ries renoue avec ce Serment. SELECTION RELATIO sur les DNA. Un article de Guy Tendel.

Lire la suite

16/03/2008

Ries, une chance pour l'Europe à Strasbourg

Strasbourg: le triomphe (logique) de Roland Ries

4abbfdd40726b92ffcc1547edb4fe491.jpgPas de détails… C’est plus qu’une défaite : c’est une Bérézina. Et le Tandem n’est pas ménagé par ses « mais » politiques » : Yves Bur n’a retrouvé sa sincérité que pour cogner sur les deux têtes d’un tandem qui a pédalé dans la choucroute pour ne pas avoir su gérer sa victoire…voilà sept ans. « Un immense  gâchis », a dit le « patron » de l’UMP du Bas-rhin. « Ce n’est ni en solo, ni en tandem qu’on dirige une ville, mais en équipe ».Et en respectant celles et ceux qui ne sont pas forcément de votre avis sur tout et en tout. Fabienne saura en tirer les leçons, sans doute. Il est des défaites qui peuvent être bénéfiques. Surtout si l'on prend conscience qu'elles sont méritées.

Lire la suite

Quelles leçons Sarkozy va-t-il tirer de la "fessée" des municipales?

Les municipales en france: remettre des "Rolex" à l'heure...

Le second tour n’a pas compensé le premier. Bien au contraire. La fessé donnée ce dimanche est encore plus forte que dimanche dernier.
Et les responsables du gouvernement et de l’UMP ont bien tort de pratiquer une détestable langue de bois en mettant en relief l’abstention (trop forte, il est vrai), les « enjeux locaux » (bien réels heureusement) et les mécanismes « classiques » de « rééquilibrage ».
Sarkozy a d’ailleurs été le premier à souligner les « enjeux politiques » des municipales avant d’accepter de se faire discret : le « handicap Sarko » se chiffre entre 10 et 15 % dans les villes grandes et moyennes. Ce « handicap Sarkozy » a même été lourd dans les villes sauvées (de justesse) comme Marseille Ce « handicap Sarko » a même été net dans les cantonales, bien trop sous-estimées dans les média et par les analystes politiques. Le PS s’en trouve renforcé, entre 53 et 54 % (sous réserve de confirmation).

Lire la suite

10/03/2008

Strasbourg et les municipales: Rien n'est joué, mais...

Tout est joué à Strasbourg ? Mais non. Robert Grossmann a raison d’y croire encore. Et Roland Ries fait bien de rester prudent.  Le problème pour le Tandem, c’est son réservoir de voix. Il est bien faible… Ne serait-ce que parce que l’UMP a déjà mangé les centristes qui penchent à droite et que l’électorat de l’extrême-droite n’a aucun intérêt à voter pour une droite sarkozienne qui l’a déjà trompé. Certes, les abstentionnistes du premier tour peuvent changer la donne, mais rien ne dit qu’ils se déplaceront pour un camp ou pour un autre. Et la campagne du deuxième tour ne s’annonce pas forcément favorable au tandem, surtout si celui-çi persiste à mettre son bilan en avant son « bilan »

Lire la suite

01/03/2008

MUNICIPALES /STRASBOURG: ILS S'ENGAGENT SUR L'EUROPE

 Ils ont répondu au questionnaire de  RELATIO et s'engagent sur le Pacte européen local

FABIENNE KELLER
4df2f8efef5c4f467c6c2e9439461986.png«Nous ferons mieux rayonner Strasbourg ». Le maire sortant Fabienne Keller a répondu au questionnaire de Relatio en posant les fondements de son nouveau projet sur son bilan. "Nous avons créé le Club de Strasbourg et lançons aujourd'hui le projet de l'Ecole européenne, "Maison de l'Europe", la future piscine transfrontalière Strasbourg-Kehl. La dimension européenne de Strasbourg doit constituer une fierté pour les Strasbourgeois. Expliquer l’Europe de Strasbourg tel est le sens des actions telles que la fête de l’Europe où chacun doit s’approprier dans son univers, ses compétences et ses responsabilités la question européenne". L'adhésion au PACTE européen local de relatio ne signifie pas L'adhésion À TOUTES les  propositions du questionnaire qui porte sur : la défense de Strasbourg capitale démocratique de l’Europe et le rayonnement européen de la métropole alsacienne, le développement de l’Eurodistrict et l’européanisation de la vie strasbourgeoise.


Lire la suite

 

ROLAND RIES (avec JACQUES BIGOT et RAPHAEL NISAN) 

8be6ab092399754ca5757403e641f1da.pngStrasbourg l’Européenne vue par Roland Ries, Jacques Bigot et Raphaël Nisand, signataires du PACTE EUROPÉEN LOCAL de Relatio. Une réponse collective au questionnaire, pour un projet commun, un travail main dans la main. Les candidats aux élections municipales de Strasbourg, Illkirch-Graffenstaden et Schiltigheim s’engagent autour de trois Pôles: la défense de Strasbourg capitale démocratique de l’Europe et le rayonnement européen de la métropole alsacienne, le développement de l’Eurodistrict et l’européanisation de la vie strasbourgeoise.
À  la récente polémique qui a entourée son abstention lors de la réunion du Congrès à Versailles sur le Traité de Lisbonne, il répond : « Je dis OUI à l'Europe qui avance. J'ai voté OUI en 2005 lors du référendum sur le Traité constitutionnel européen.(…) Depuis, je n'ai cessé de militer pour qu'un texte modifié puisse à nouveau être soumis aux Français par référendum, car ce qui a été décidé par le peuple ne peut être modifié que par le peuple. Je me suis abstenu lors de la réunion du Parlement en Congrès à Versailles sur une procédure que je désapprouve(…)J'ai voté OUI le 8 février aux avancées contenues dans le nouveau traité européen simplifié en matière de fonctionnement démocratique des institutions européennes ».
Projet de constitution de groupes de travail thématiques réunissant les personnels politiques et administratifs des deux rives, création d'un conseil paritaire des affaires européennes, des séances de conseils municipaux communs et publics, création d'un véritable euro district à statut juridique et éventuellement fiscal particulier. .Nous relancerons le projet EURODOM

Lire la suite

 

Chantal CUTAJAR a581b15d729404d70545af21db632d83.jpg
À Strasbourg, l’Europe est un plus présente dans la campagne. Tant mieux. Ici plus qu’ailleurs nous sommes des Euros-électeurs. Notre questionnaire adressé aux têtes de listes n’avait rien d’un exercice de pure  forme. De nombreuses questions, avec des engagements précis autour de trois Pôles:la défense de Strasbourg capitale démocratique de l’Europe et le rayonnement européen de la métropole alsacienne, le développement de l’Eurodistrict et  l’européanisation  de la vie strasbourgeoise. Comme nous l’avions annoncé, nous publions ici les réponses adressées par les candidats qui ont pris soin de considérer notre démarche avec le sérieux qu’imposent les enjeux.
La liste conduite par Chantal CUTAJAR et Yann WEHRING n’a pas placé l’Europe parmi ses priorités programmatiques telles qu’elles apparaissent sur son site, mais elle fait de la dimension européenne une donnée transversale « qui sera prise en compte dans toutes les décisions »...
Oui à un Conseil des Affaires européennes de Strasbourg
Oui à un adjoint aux affaires européennes et à un adjoint chargé de l’Eurodistrict
Oui, à une application « exemplaire
» des recommandations du Conseil de l’Europe

Lire la suite

LISTE UDS 

0259fbe99c36d1e5f89146c1bd5ff8d5.jpgArmand Tenesso, président de l’UDS, signataire du PACTE EUROPÉEN LOCAL de Relatio.
Armand Tenesso, 42 ans, avocat au barreau de Strasbourg, est le candidat frappé d’inéligible des élections municipales à Strasbourg. C’est au nom de la liste UDS conduite par Jamal Boussif, qu’il a répondu au questionnaire de relatio. « Vous faites, par exemple, dans votre pacte, souvent mention du Conseil de l’Europe : son rôle, au sein de la cité – c’est indéniable – doit être davantage mis en lumière, ne serait-ce que parce que cette organisation régionale a beaucoup à nous apprendre.».

Lire la suite

 

11/02/2008

Strasbourg: polémiques sur l'Eurodistrict (suite)

A LIRESUR RELATIO

dddf416d2c26793970a229920c42bd38.jpgA Strasbourg, Café Babel a lancé le débat, par une réunion publique (annoncée et relatée sur  notre webjournal) et RELATIO a fait, fait tout  et fera tout ce qui est en son pouvoir pour que la dimension européenne ne soit pas absente des débats électoraux des MUNICIPALES.

Les DNA  d’hier, dans leurs éditions « papier » et sur leur blog des municipales, ont consacré une large place aux questions du siège du parlement européen et de l’eurodistrict. Tant mieux. Si Strasbourg n’est pas « exemplaire » en matière de prise en compte de la dimension européenne des affaires locales, qui le sera ? Sur l'Eurodistrict, RELATIO a relancé la polémique (légitime) dès le 4 février.Le débat est loin d'être clos.

Les prises de positions de Roland Ries ont entraîné la publication d’une « lettre ouverte » de Robert Grossmann. La suite des confrontations d'idées engagées sur RELATIO qui (faut-il le redire) souhaite que la politique européenne de la « capitale démocratique de l’Europe » (en général et au niveau transfrontalier) fasse l’objet d’orientations qui transcendent les clivages politiciens.

Lire la suite

01/02/2008

STRASBOURG: Cutajar vire Petitdemange

Chantal CUTAJAR, BAYROU, le MODEM et STRASBOURG

LE GRAND GACHIS : CINQ ERREURS QUI SONT DES FAUTES

Dures….Dures… La politique, la raison, l’affection, l’espérance, la désillusion…Je crois bien connaître Chantal Cutajar et (les habitués de mes chroniques strasbourgeoises le savent bien) J’ai pour elle estime, affection et (mais oui !) admiration. Je sais ce qu’elle a enduré depuis ses débuts en politique. Je sais à quel point elle a payé cher son respect de soi et des principes qu’elle prône. Et je ne voudrais surtout pas accroître les difficultés qu’elle rencontre encore et les handicaps électoraux qu’elle a à surmonter avec son équipe. Mais je faillirais à mes propres principes si je continuais à me taire en ce jour où, avec des retombées qui ne sont pas encore toutes mesurées, elle vire de sa liste ceux qui lui étaient imposés.Et qui n'auraient jamais du pouvoir y figurer.

Lire la suite

28/01/2008

MUNICIPALES: RELATIO lance son PACTE EUROPEEN POUR STRASBOURG

UNE MISSION A MIEUX REMPLIR, UNE VILLE A "EUROPEANISER" DAVANTAGE:PROPOSITIONS...

d90f736975e3ff67c1d10c9e942e575d.jpgDans le cadre général du PACTE EUROPEEN LOCAL proposé par RELATIO à l’occasion des élections municipales, une attention particulière est évidement consacrée à Strasbourg  qui est effectivement la «  capitale démocratique de l’Europe » depuis 1949. Cette Ville se doit de renforcer son rayonnement en Europe si elle veut pouvoir assumer ce qui plus que sa vocation : sa mission. Une mission gravée dans les traites de Londres et d’Edimbourg, notamment.

Pour Relatio quelques priorités devraient s’imposer. A  chacun d’en tenir compte,ou non. Comme pour le PACTE EUROPEEN LOCAL, ce PACTE POUR STRASBOURG appartiendra à celles et à ceux qui s’en inspireront, l’appliqueront et le complèteront.

 

Lire la suite

23/01/2008

Municipales: RELATIO lance l'Europe dans les batailles locales


L’EUROPE DANS LA BATAILLE DES MUNICIPALES….

 

25cc7f1e39019973f8bb23d05f8fd4f5.jpgLe dossier et les débats de RELATIO. Cela peut sembler paradoxal, voire incongru dans certaines villes. Mais les débats dans la perspectives des élections municipales françaises ne doivent pas oublier l'Europe, ces "affaires européennes "qui ne sont plus des "affaires étrangères" et qui concernent tous les citoyens à tous les niveaux de délibérations et de décisions.

En cette ère où le "penser global" et "l'agir local" se doivent d'être mis en cohérence, et en cette période charnière pour l'Union européenne RELATIO ne prendra parti pour aucune liste dans aucune ville: il confirme ainsi sa vocation transpolitique.

Mais le positionnement éditorial de RELATIO en faveur des valeurs de l'Europe De Strasbourg reste bien marqué et RELATIO fera campagne pour que la DIMENSION EUROPEENNE soit prise en compte par les candidats et les citoyens. "L'Europe? C'est vous, c'est moi, c'est nous. Elle commence dans nos salons,dans nos frigos et dans nos rues"...

L'identité européenne prend racine dans nos terroirs, nos villages et nos villes. "Communes d'Europe": c'était et cela reste un label. Comme les "Villes jumelées". Toutes les localités d'Europe sont "européennes". Ce n'est pas à Strasbourg, où siège (entre autres) le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux que l'on va dire le contraire...

Enquêtes, ITW, études comparatives, points de vue, tribunes, boîte à idées: RELATIO se veut le webzine des "municipales à l'heure de l'Europe" puisque l'Europe DE Strasbourg est d'abord l'Europe citoyenne.

Restez branchés sur relatio.fr...

Le dossier sur "L'europe dans les municipales" réservera quelques surprises... Faites-nous part de vos idées et suggestions contact@relatio.fr

 

 

Homoparentalité : les juges de Strasbourg et un couffin

DECRYPTAGE RELATIO par Daniel RIOT

La marque juridique d’une vraie Révolution sociologique

La condamnation de la France par la Cour européenne de Strasbourg va devenir une référence…dans les 47 pays du Conseil de l’Europe. Il n’est pas ri étonnant qu’elle suscite commentaires et polémiques : droit et morale, évolution des mœurs et traditions, droits de l’homme et lois sociétales… C’est le cœur même du concept de famille, donc la base de nos sociétés,  qui est ainsi touché.

Lire la suite

14/01/2008

Le Modem à STRASBOURG: BAYROU, mépris et mauvais calculs

La louche du diable et la cuillère à café de Bayrou


Ma petite chronique strasbourgeoise

Chantal Cutajar et sa liste auraient perdu entre 4 et 5 points si les « coucous du moDem » avaient fait une liste dissidente. Combien en perdront-elles à cause de Bayrou qui a cédé aux chants de sirènes de ce « duo diabolique », dont je me suis promis de taire les noms, en les imposant à la troisième et à la   quatrième place ? Six à sept, au moins…

Ce n’est là qu’une estimation, mais elle vaut bien des sondages, …Vous savez, les sondages c’est ce  que Bayrou décriait tant durant les présidentielles et qui sont devenus, même pipés, des outils de décisions et d’argumentation chez le (saint)  « patron » du Mouvement Démocrate.

Bayrou, « tueur d’espérance » et « mauvais calculateur », est tombé dans les pièges du champion du « qui perd gagne »…Heureusement pour le MoDem-Strasbourg, Chantal Cutajar sait donner le meilleur d’elle-même dans l’adversité…J'admire toujours Chantal. Je lui conserve toute mon estime et mon affection. Et je comprends qu’elle accepte de poursuivre ses (beaux) combats pour Strasbourg tout en étant obligée d’entrer en résistance contre les pires ennemis :ceux de l’intérieur…  

Mais, là, trop c’est trop : Bayrou me contraint à jeter l’éponge du militant. Je renvoie ma carte au Modem. Descartes trop trahi. Et il ne serait pas moral que je continue à cautionner d’une manière ou d’une autre, fusse par amitié,  une pratique de la politique que je considère amorale…Surtout dans une formation qui s’est doté d’une Charte éthique !

Sarkozy ne peut pas me décevoir : je n’en attendais rien. Ségolène Royal ne pourra pas m’affliger : elle m’a dissuadé depuis longtemps de faire confiance en ses capacités de femme d’Etat. Mais Bayrou ? Ah ! Bayrou… Quand j’avais fait sa connaissance lorsqu’il était au cabinet de Pierre Pflimlin, j’avais l’intuition que cet excellent enfant de chœur ne ferait jamais un bon cardinal…

Ayant suivi sa carrière, j’avais révisé mon jugement et ses prestations, notamment lors des dernières européennes et des Présidentielles, m’avaient conduit à miser sur lui (et son programme) pour guérir la France des maux dont elle souffre tant depuis des décennies et changer un système qui, comme chez les poissons, pourrissait par la tête. D’où mon engagement en sa faveur et mon « adhésion » au MoDem (malgré mes préventions contre les « mises en carte ») dès la création de ce « premier part du XXI ième siècle…

Patatras !  Mon éducation me conduisant à de reconnaître mes erreurs et mes fautes (ce qui est sans doute politiquement nul), je dois reconnaître que j’ai commis une  grossière erreur d’appréciation qui est, comme dirait un bon chrétien pas forcément démocrate, un vrai pêché…

Mea culpa….J’ai complètement surestimé les capacités de François Bayrou de se montrer digne des espérances qu’il avait suscitées  et d’adapter ses propres actes à ses propos sur l’éthique et sur une autre « façon de faire de la politique ». Donc proprement, honnêtement, avec un esprit de justice et de justesse, avec le respect des militants et des électeurs. En évitant les pièges tendus par des manipulateurs et des imposteurs, par ces cyniques qui confondent démocratie et voyoucratie intellectuelle et morale.

La gestion du « cas strasbourgeois » , depuis la dernière campagne présidentielle, est une illustration trop éloquente de quelques unes des  faiblesses, des erreurs de jugement, du  manque de lucidité, de courage et de cohérence du « patron » (comme il se nomme lui-même) du modem.

Il dit vouloir un « MoDem fort » pour Strasbourg. Très bien.  Mais, avec l’appui de quelques ratés locaux  de la politique  passés maîtres dans l’art de jouer contre leur camp, il vient de tirer une rafale de mitraillettes contre ce Parti démocrate qui est en train de battre des records de vitesse dans l’écrasement des espoirs qu’il a fait naître. Il vient surtout de décevoir pour longtemps sans doute nombre de celles et de ceux qui pensent qu’on peut faire de la politique sans tricheries, sans fourberies, sans  malhonnêteté intellectuelle, sans hypocrisie, sans mensonge, sans manipulation, sans impostures.

Qui plus est, il vient d’étaler tout ce qui devrait être prohibé chez un leader national qui se recommande du « Tiers Etat » d’aujourd’hui et qui prétend se conduite en « patron » : le mépris des militants, la condescendance envers ceux qui osent manifester des divergences de vue avec lui, le recours aux armes sournoises de l’humiliation contre  celles et de ceux qui le gênent. Pitoyable, celui qui se prend pour le successeur de Henry IV.  

Je n’écris pas sous le coup de la colère mais sous celui d’une déception profonde. Celui qui tente de se faire passer pour le « meilleur stratège politique français après Sarkozy » a-il fait des efforts pour ressembler à sa caricature des Guignols ?   N’a-t-il pas digéré ni ses succès de la campagne ni son échec du scrutin ? Est-il « l’illuminé » décrit par Simone Veil et d’autres ? Son inconduite à l’égard de Jean-Marie Cavada m’avait déjà sonné. Le « cas Strasbourg » m’a assommé.

Je savais qu’on ne doit pas  «  discuter gastronomie avec un cannibale ». Je savais que l’esprit malin qui joue au poker-menteur quand les autres jouent aux dames a un talent fou : celui des diables qui ont une culière plus longue que ceux avec qui il mange. Face à la louche de cet esprit malin, Bayrou n’avait qu’une cuillère à café. Logique : c’est le MoDem qui prend la tasse…

C’est dur de passer une partie de son temps à réfléchir au ré-enchantement de la politique et de se prendre les pieds dans les tapis des désillusions dès que l’on est attiré par une petite lueur d’espoir.

Daniel RIOT

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu