Avertir le modérateur

02/12/2007

LES GRANDS PRIX 2007 DE RELATIO: Angela Merkel, Maud de Boer-Buquicchio, Dick Marty

Nous l'avions annoncé.... Les résultats sont tombés! 80005a9fe262a28bb8aa70ac5d90c83d.jpgAvec la période des fêtes et la fin de l’année arrive l’heure des bilans et de ces « hit-parades » en tous genres que l’on appelle les « prix » ou les « personnalités de l’année », ou  les « événements de l’année ».Une tradition qui a bien des vertus, avec tous les vices d’arbitrages parfois arbitraires. L’an dernier, RELATIO avait consacré « Européen de l’année » Álvaro Gil-Robles, premier Commissaire européen aux droits de l’homme,  parce qu’il avait donné durant son mandat une importance et une influence considérable à ce poste assuré aujourd’hui par Thomas Hammarberg.Cette année, RELATIO décerne plusieurs prix ...

4e4c6420a7dff590e1ed0d12b50a7ebe.jpg

 « L’Européen de l’année » :

 Mme Angela Merkel

Inutile d’insister : le choix s’impose. Comme pour les jurés du Prix Charlemagne ou, en Allemagne de "L'Homme politique de l'Année", ou,au niveau mondial, de FORBES. A tous points de vue, Angela Merkel s'est imposée à nous naturellement et très nettement.. Quelle belle présidence de l’Union ! Quel sérieux ! Quelle cohérence ! Et quelle personnalité, aux antipodes des artifices des champions de la com’ qui semblent avoir le vent en poupe ailleurs en jouant la pipolisation et les cartes du fric et de la frime. En plus, elle sait, au niveau européen, jouer « collectif » tout en défendant avec excellence  ses intérêts nationaux.Merci Madame. très respectueusement. Vous êtes déja dans la liste des "Grands Européens", des continuateurs des "Pères" d'une oeuvre qui reste à pourquivre, "pas à pas"...ou un peu vite. le monde buoge plus rapidement que notre continent!

A LIRE SUR RELATIO >>>>>>>

UNE FICHE SUR ANGELA MERKEL >>>>>

 

cb395cb96aa2381619d7bcaee2a6241a.jpg

Le « Prix Strasbourg » de Relatio :

Maud de Boer-Buquicchio

Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe. C’est elle qui incarne le mieux et sert me plus efficacement les valeurs de cette « Europe de Strasbourg » qui met la dignité humaine au cœur de toutes les préoccupations. Hyperactive non pour paraître mais pour faire. Une croisée des droits de l’homme, cette militante efficace, cette combattante courageuse, cette humaniste sans concession. Elle conduit avec ses moyens  de vraies guerres contre les inégalités, les racismes et l’antisémitisme, les discriminations en tous genres, le non-respect des droits des minorités (les Roms, par exemple), les violences faites aux femmes et aux enfants et les évolutions liberticides de nos sociétés… Une grande Dame, Mme de Boer-Buquicchio.

SUR LE SITE DU CONSEIL DE L'EUROPE >>>>>>

LA BIO >>>>

f6f58eb482f2995d727970d61b16734f.jpg

La révélation européenne

de l’année : Dick Marty.

Ce sénateur suisse a fait un travail d’enquête, a conduit des investigations, et a su résister à toutes les pressions pour mener à bien plusieurs rapports décidés par l’Assemblée du Conseil de l’Europe après les allégations uo les révelations du Washington Post et l'ONG Human Rights Watch, sur l'existence de centre secrets de détention de la CIA dans des Etats membres du Conseil de l'Europe. Son travail n’est pas encore terminé. Mais d’ores et déjà Dick Marty illustre le pouvoir d’influence que des Parlementaires peuvent avoir quand ils prennent au sérieux leur rôle de membre de l’Assemblée de l’organisation paneuropéenne. Qu’il soit ici honoré et remercié.

PRIX DES DROITS DE L'HOMME >>>>>>

SUR RELATIO >>>>>>   ET   >>>>>>>>>>

SUR LE SITE DU CONSEIL DE L'EUROPE >>>>>>>>

31/08/2007

Angela Merkel sacrée (à nouveau) par Forbes

 Une « femme d’Etat » qui a su rester une « fille du peuple », loin des mirages de la « people démocratie »

Commentaire Relatio par Daniel RIOT : Sarkozy peut toujours tenter de la taquiner ou de la charmer, comme si elle avait ce sens de l’humour des people, des femmes qu’on peut séduire par un bon mot ou un sourire complice. Ses adversaires (y compris au sein de la CDU où les machos nostalgiques des Trois K, Kinder, Kirsche, Küche, ne manquent pas) peuvent toujours ironiser sur son physique qui  n’est pas celui qui fait vendre les magazines, sur son coté bobonne ou, plus sérieusement, sur son conservatisme. Les caricaturistes en cassent leurs crayons… Angela MERKEL n’est pas de ceux qui finissent pas ressembler à leurs caricatures et de faire comme s'ilsimitainet leurs imitateurs...

a54ef2a6a478b325b249e961d98a0e79.jpg

La « maman de la nation » a su se faire respecter, dans son camp et chez ses alliés-adversaires de la grande coalition. Chez ses partenaires européens et chez ses interlocuteurs internationaux surtout. Avec des qualités à l’opposé de celles de Sarkozy.

En sachant rester simple et proche des gens. En ne jouant qu’un rôle, le sien, sans se glisser dans les personnages de la «Commedia dell'arte » politico-médiatique d’aujourd’hui.

Quand elle va dans un supermarché, c’est pour faire ses courses, non pour faire un coup médiatique (de plus), avec le patron de la chaîne, devant les caméras…

Quand elle fait un discours, c’est pour faire progresser un dossier, non pour tenter d’améliorer son image, et faire parler d’elle.

Quand elle va en Chine, ce n’est pas pour poser devant la Grande Muraille pour gagner en « bravitude ».

Elle n’a pas été nourrie par les fantasmes et les rêves des illusions de la société de consommation, du star-système, du strass des fausses réussites de la « people society », de la « jet society »,   avec fréquentation des « pipôles », des célèbres et des fortunés… Et elle ne confond pas l’être et le paraître, le savoir-faire et le faire-savoir, les effets de manche et les vraies décisions. Celles qui sont dictées par le souci de concilier l’urgence et l’avenir, la gestion et la vision. Celles qui améliorent le cours des choses sans qu’on ait besoin de faire appel à la méthode Coué et de faire la Une des journaux tous les jours, sans « être en campagne électorale en permanence », sans se vouloir directrice des relations humaines de la gauche allemande tout en menant une politique intérieure de droite.

3143acd9e27add75f8a4426a004aa1d6.jpg

Les Allemands ont bien de la chance. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’aient pas de problèmes…Kohl (le « père » proprement « tué ») n’a pas fait d’erreur de casting avec cette fille de pasteur et d’institutrice qui a su devenir « femme d’Etat » en restant « fille du peuple ». Qu’elle soit, pour la deuxième année consécutive, en tête du hit parade des « femmes influentes » de Forbes n’a rien d’étonnant. Si le palmarès concernait l’ensemble des femmes et des hommes d’Etat, elle serait en tête aussi, sans doute. Et cette année nul besoin de se creuse pour désigner « l’Européen de l’année » : c’est déjà elle. Loin devant tous les autres…

cffc985fa0b590930c5ada0dfcc61bc1.jpg

 

C’est qu’elle sait marier idéaux et réalisme. Qu’elle a placé les valeurs du Conseil de l’Europe et l’amélioration du « vivre ensemble » au cœur de son action. C’est qu’elle a pleine conscience de la fragilité de la démocratie et des Droits de l’Homme. Elle le montre chaque jour en Allemagne, où elle multiplie les campagnes pédagogiques, et les mesures qui allient intelligemment prévention et répression. Elle vient encore de le confirmer lors de sa visite en Chine. Comme elle l’avait montrer face à Poutine et à Bush. Et en bien des domaines (y compris en termes d’endettement et de budgets mais aussi d’action sociale), « l’Allemagne de la grande coalition » (que peu d’observateurs français voyait durable et efficace) a bien des leçons à  donner à ses voisins et partenaires. 

64686abf21ffb8b329909226185a108e.jpg

Peut-être parce qu’elle vient de « l’Est », elle sait mieux que d’autres tirer les leçons des deux totalitarismes qui ont tant fait de ravages en cette terre d’Europe. Peut-être parce qu’elle a une philosophie d’action authentiquement personnaliste sait-elle mieux que d’autres donner du sens au mot valeur. Peut-être parce qu’elle est femme sans jouer frivolement à la fois d’une féminité exhibée et d’un féminisme proclamé sait-elle mieux que d’autres que la personne humaine importe plus que le genre ou le sexe qui la porte. Merci d’exister, Madame.

Daniel RIOT

PS: Angela Merkel arrive pour la deuxième année consécutive en tête du classement Forbes des femmes les plus puissantes du monde. La chancelière allemande devance Mme Wu Yi, vice-Premier ministre chinois, et Mme Ho Ching, PDG d'une société publique singapourienne. Parmi les 10 premières femmes on retrouve cinq Américaines et trois issues de l'Asie. Condie Rice, secrétaire d'Etat US, glisse du 2e au 4e rang A noter que 2 ministres du gouvernement Sarkozy, Michèle Alliot-Marie et Christine Lagarde, se classent respectivement 11e et 12e. Hillary Clinton arrive pour sa part à la 25e place

17/07/2007

Euro, banque centrale: Sarkozy plus "nuancé"

France-Allemagne: Sarkozy suit les leçons de réalisme de Merkel

fe5b93ed63f232df68ea7cb71ccefd7b.jpgEDITORIAL RELATIO par Daniel RIOT: Bonnes nouvelles de Toulouse. Pas sur Airbus : les décisions prises sont dictées par le bon sens, mais le fleuron de l’aéronautique européenne n’est pas promis à un vol de tout repos pour autant et les 10 000 licenciements rendent impudiques les sourires  satisfaits des deux cotés du Rhin. Wait and See...

La vraie bonne nouvelle vient de Nicolas Sarkozy qui vient de montrer que le réalisme est la première vertu d’un chef d’Etat. Angela Merkel, qui n’a pas ménagé ses critiques ni masqué ses inquiétudes devant les attaques répétées de Nicolas Sarkozy  eu raison de tenir bon…et de se montrer persuasive.

NOUVEAU:Le chef de l’Etat français est d’accord avec elle pour défendre « l’indépendance » de la banque centrale. Et  il se met enfin à déplorer davantage un dollar trop faible qu’un euro trop fort. Une double évolution rassurante pour ceux qui résistent aux tentations des analyses superficielles et plus dictées pour caresser l’opinion dans le sens du poil que de faire face à ces problèmes complexes que le simplisme aggraverait... 

Cela ne gomme pas les craintes allemandes devant les déficits français, les conception françaises d’une politique « trop interventionniste » et les réflexes de « cavalier seul » de « Super Sarko », mais cela donne tort à ceux qui jugeaient « en crise » les relations germano-françaises. Tant mieux.

81d2eecfc2a0b6c4ac906002057134a0.jpg

 «Nous sommes d'accord tous les deux sur le fait que la Banque centrale européenne est indépendante, c'est très important», a déclaré Angela Merkel à l'issue de sa rencontre avec Nicolas Sarkozy à Toulouse aujourd'hui.«Pour nous, il est clair que l'indépendance de la Banque centrale européenne est très importante pour la zone euro »

De son côté, Nicolas Sarkozy a affirmé que «la France est pour l'indépendance de la Banque centrale européenne». «Le problème n'est pas la valeur de l'euro, mais la valeur des autres monnaies», a-t-il estimé en  se félicitant d'«une grande convergence de vues» avec Angela Merkel sur ce sujet. Les deux sont d’ailleurs d’accord proposer à la présidence portugaise un examen au sommet su ce qu’il convient de faire pour résister aux puissances émergentes qui provoquent les délocalisations.

« Travailler avec Angela est de plus en plus facile car on se dit les choses franchement, simplement, sans détour », a éprouvé le besoin de dire Sarkozy «  Notre rencontre a été amicale, ouverte et extrêmement constructive ». : « Voilà pour moi une perspective réjouissante », a-t-il dit avant de souligner que la coopération était « sur une excellente voie ».

Angela a souri. Elle n’a pas le sens de l’autosatisfaction exacerbée de Sarko, mais elle peut être satisfaite : la franchise de ses propos quand elle aborde des sujets de mécontentement ont visiblement des vertus pédagogiques. Un bon professeur en réalisme Angela…

Daniel RIOT

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu