Avertir le modérateur

30/11/2007

Strasbourg: Le mouvement de Corinne Lepage confirme son soutien à Chantal Cutajar

Après le Conseil national de Cap 21

"Une liste indépendante, sans apparatchiks: Une première à Strasbourg et une chance pour les Strasbourgeois" 

À  la sortie, des « bureau politique et Conseil National CAP 21 », Yveline MOEGLEN, délégué CAP 21 pour le Bas-Rhin réaffirme, dans un communiqué,  son soutien à la constitution du MoDem, "seule force nouvelle de la VIE politique française, dans laquelle le mouvement de Corinne LEPAGE expert en matière de «Développement Durable» continuera de nourrir et renforcer le projet démocrate".
  
"Pour la première fois en France, les rênes d’un parti ne seront pas confiées à des APPARATCHIKS.
 
 François BAYROU a accepté toutes les exigences démocratiques, éthiques et morales qui définissent la nouvelle forme de gouvernance imposée par CAP 21 et qui conduiront au bon équilibre entre l’efficacité politique et la démocratie interne du MoDem.
 
 Il y a de fait, une redéfinition des rapports entre militants, dirigeants et élus.
A Strasbourg, le projet de liste MoDem / CAP 21 mené par Chantal CUTAJAR sera le reflet des accords nationaux entre François BAYROU et Corinne LEPAGE.
  
On y retrouvera pour la première fois, des personnes qualifiées, motivées et compétentes, ayant de grandes connaissances sur l’ensemble des projets strasbourgeois ainsi que de la réalité de la situation économique locale et transfrontalière.
  
Une liste MoDem, indépendante, associée à CAP 21, sans APPARATCHIKS, voilà une grande première à Strasbourg, pour les Strasbourgeois".

Yveline MOEGLEN

Conseillère Municipale et Communautaire de Strasbourg
MoDem / CAP 21

31/10/2007

Strasbourg : Cap 21 (Corinne Lepage) soutient la candidature de Chantal Cutajar et de son équipe pour les municipales

Merci à celles et à ceux, connus ou inconnus qui en ces jours décisifs pour la décision sur les investitures MoDem dans les villes de plus de 100 000 habitants, dont Strasbourg qui ont tenu à me manifester leur soutien. Tous ces messages de sympathie sont pour moi et mon équipe plus que des encouragements: des vitamines (couleur orange) pour l'action! Avec persévérance et ténacité.

 6ffaf9d7fb782d24e814abfb2365daf7.jpgAujourd'hui, je tiens à remercier particulièrement l'appui officiellement donné à la candidature de l'équipe que j'anime et conduit  par Cap 21, le mouvement de Corinne LEPAGE, co-constitutif du MoDem avec l'UDF, qui est représenté dans le Bas-Rhin par Yveline Moeglen. Je reprends ici l'article que Daniel RIOT m'a adressé avant de le publier sur son propre blog afin que les internautes (de plus en plus nombreux) qui fréquentent ce site politique ait la primeur de l'information diffusée cette après-midi à la presse.

Nous nous  montrerons dignes de la confiance ainsi  manifestée par Corinne Lepage qui incarne bien cette écologie qui sait allier croissance et protection des richesses naturelles et pour qui l'écologie est d'abord une éthique. Et une manière d'agir politiquement, avc idéalisme et réalisme, pour une "société désirable'.

Chantal CUTAJAR

RELIRE MES ENGAGEMENTS ECOLOGIQUES PERSONNELS >>>>>>

31dd54d46176a4ce05e9c57cf3201b9f.jpg

UN SOUTIEN CLAIR A UN PROJET AUTHENTIQUEMENT "ECOLOGIQUE"

par Daniel RIOT

C’est officiel, c’est clair et net et c’est on ne peut plus logique. Cap 21, le mouvement présidé par Corinne Lepage, co-fondatrice de moDem avec François Bayrou soutient la candidature de Chantal Cutajar et de son équipe à strasbourg. C’est officiel, puisque c’est annoncé dans la lettre que la déléguée de Cap 21 dans le Bas-Rhin, Yveline Moeglen, a adressé avant-hier aux membres de la commission des investitures de Modem. C’est logique pour trois raisons complémentaires :
1)      Yveline Moeglen, conseillère municipale et communautaire du groupe udf/modem présidé par Chantal Cutajar, ancienne responsable de « génération écologie », est une membre active de « Strasbourg je t’M » et travaille AVEC (et pas pour) Chantal depuis son adhésion au MoDem
8319ae4905fa59adb9f72d94ce00e7d0.jpg
2)      Le projet pour les Strasbourgeois et Strasbourg par l’équipe de Chantal Cutajar place « l’écologie qui ne freine pas le progrès » au centre de ses préoccupations. Avec (entre autres) l’application du projet de Charte du développement territorial et local de Cap 21, la clause du « citoyen européen le plus favorisé » chère à Corinne Lepage et la prise en compte de la dimension écologique sur toutes les questions de compétence municipale.
b6391c56236e907c2836c6817d4a060b.jpg
3)      Chantal Cutajar n’a pas fait des « liens fixes » avec Cap 21 sur son blog politique dès que Corinne Lepage et François Bayrou se sont entendus sur une plate-forme de « l’éco-économie » par suivisme, mais par partage de convictions profondes et bien ancrées. Remarquons au passage que « l’esprit de Grenelle » s’inscrit pleinement dans la logique du programme présidentiel de Bayrou.
d4422d18e6ba5a2edfb4c84410ff7e6e.gif
 De même, Chantal Cutajar en plein accord avec la ligne « Bayrou/Lepage » avait mis en avant les questions environnementales dans son programme pour les législatives. Tout cela pour souligner (en cette ère de « mimétisme de masse », cela s’impose) que les engagements « verts » de Chantal Cutajar ne sont en rien liés à l’air du temps actuel. Ce n’est d’ailleurs pas un effet du hasard si le « pôle vert », la sensibilité écologique, les esprits soucieux de cohérence entre « le penser global et l’agir local » sont très représentés dans « Strasbourg je t’M » autour d’Yveline Moeglen et de Claude Lienhard.
e3ad1e62bab365f21b5d249eecdc992d.jpg
Je publie ci-dessous la lettre d’Yveline Moeglen. Comme la formule s’impose de plus en plus, « il n’y a pas d’oranges …orange, sans verts orangers ».
Daniel RIOT
a7d5e50a61b65f09c0eb9215a49fe8f2.jpg

LA LETTRE D'YVELINE MOEGLEN A BAYROU 

Monsieur  Bayrou, Monsieur le Président. 

d4d0e18a6fdfe7e347ea8e98281fd248.jpgAprès avoir commenté : « le Modem n’a toujours pas choisi sa tête de liste pour les municipales à STRASBOURG, un journaliste politique des Dernières Nouvelles d’Alsace poursuit :  A STRASBOURG, les élections municipales se joueront dans une large mesure au centre, c’est là que R. RIES  ( PS) espère piocher des voix ….. , c’est à cet électorat que s’adresse Fabienne KELLER ( UMP)   lorsqu’elle témoigne de sa fidélité au centrisme ….  ».

Conseillère municipale et communautaire de STRASBOURG et déléguée CAP 21 pour le Bas-Rhin, à l’image de l’engagement de Corinne LEPAGE au plan national pour le MoDem, je soutiens avec les militants CAP 21 strasbourgeois la candidature de Chantal CUTAJAR,   présidente du groupe municipal des élus MoDem/CAP 21 (auquel j’appartiens) et candidate aux législatives que vous avez investi pour la circonscription 1  de STRASBOURG,  à la tête de liste MoDem pour STRASBOURG.

Depuis plusieurs jours aussi bien parmi les élus du Conseil Régional, que chez les Conseillers Généraux mais aussi auprès des chambres consulaires puis reprise par la presse locale ,   courrait   la  rumeur d’une  investiture  accordée  par  vous-même  à  Monsieur  Jean -Claude PETITDEMANGE,  rumeur démentie par la personne elle-même.

C’est donc à ce jour au total trois candidats, Mesdames CUTAJAR, KALINKOVA et Monsieur MERGER,  qui convoitent la tête de liste Modem pour notre ville.

c2137514d37aecd272a42078388c6158.gif

Si mon soutient va vers Madame Chantal CUTAJAR , c’est parce qu’en tant  que représentante de CAP 21 il ne m’est pas possible d’envisager un seul instant de soutenir les deux autres candidats qui, tout en étant séparément candidats,  poursuivent le même but: celui de faire gagner le tandem UMP sortant, dirigé par Madame KELLER qui sait qu’elle ne sera pas suivie par une partie de ses troupes et de ses électeurs tant il y a eu de trahisons vis-à-vis de son ancienne famille politique qu’était l’UDF  et tant  elle a traité ses administrés avec mépris et insolence.

La presse locale ne se trompe pas, lorsqu’elle  commente, lors d’un dîner/débat organisé par Madame KALINKOVA , auquel elle a participé : « … elle (Madame KALINKOVA) ne veut pas endosser la responsabilité d’une éventuelle défaite du Tandem (KELLER/GROSMANN) ».. « Ludmilla HUG-KALINKOVA  a donc très peu critiqué le tandem… »  et lorsque cette même presse  pose la question au Tandem sur la candidature de madame KALINKOVA , celui – ci répond  et considère que   « l’élection  se  jouera  entre    Fabienne KELLER   et Roland RIES », autrement dit, si la tête de liste est Madame KALINKOVA , on n’aura pas d’inquiétude !

Et là, le Tandem a raison, car à  y regarder de prés, les personnes qui accompagnent Madame KALINKOVA  sont  soit affiliées  au  « nouveau centre » soit « UMP » et ne peuvent pas convaincre d’une « quelconque  indépendance » !

Et comme l’électeur préfère toujours l’original à la copie, dans ce cas précis le MoDem ( non indépendant) ferait autour de 6% et le Tandem n’aurait aucune difficulté pour sortir vainqueur de ces élections.

 Madame KALINKOVA également conseillère municipale et communautaire, tout en postulant pour la tête de liste municipale MoDem , refuse de rejoindre notre groupe UDF/MoDem. Elle a  créé son propre groupe municipale appelé UDS ( Union des Démocrates pour STRASBOURG). 

  C’est pour toutes ces raisons Monsieur  le Président, que seule Chantal CUTAJAR,  également soutenue par Corinne LEPAGE  qui s’est clairement exprimée en sa faveur lors de sa visite à STRASBOURG ( le 16 octobre 2007)  peut conduire notre liste, indépendante, riche de toutes les différences qui la compose dont CAP 21.

En espérant , Monsieur le Président, vous avoir convaincu que la seule chance d’un bon score  municipal pour le MoDem à STRASBOURG ne peut qu’être une liste autonome menée par Chantal CUTAJAR, je vous remercie d’avoir pris connaissance du souhait de la représentante CAP 21 que je suis.

Bien respectueusement,       

 Yveline MOEGLEN 

238a139b2f37aa32f66b75154dafd8ca.jpg

 

30/10/2007

Strasbourg:Le MoDem doit jouer la "carte Cutajar"

Ma lettre à François Bayrou 

Pour une investiture MoDem de Chantal Cutajar

Voici le texte de la lettre (ouverte, vu les enjeux et l'urgence d'une décision déjà trop attendue) que j'ai fait parvenir à François Bayrou, président-fondateur du MoDem. Une lettre dans le droit fil de mes analyses locales et nationales sur le "mouvement démocrate" déjà publiées sur ce blog et ailleurs. Une lettre citoyenne conforme à mes engagements en faveur de Chantal Cutajar. Dans le paysage politique actuel, pour le MoDem (et pour Strasbourg) Chantal Cutajar n'est pas qu'une bonne "carte": c'est un atout maitre.

 

dad3617ced96761979e0449743fc633f.jpg

Monsieur le Président,

Cher François Bayrou,

Cette lettre fait suite à d’autres adressées durant l’été et restées sans réponses, ce que je comprends vu les contre coups logiques d’une campagne présidentielle qui vous aurait sans doute conduit à l’Elysée si votre principal handicap n’était pas venu des rangs ou plutôt de bien des cadres de… l’udf. Je sais de quoi je parle, ne serait-ce qu’à travers la situation strasbourgeoise.

Dans de nombreux articles publiés sur divers sites internet, j’ai expliqué le pourquoi de mon engagement au moDem. En soulignant un point qui me paraît essentiel : ce premier parti du XXI ième siècle ne peut réussir que s’il agit en pleine adéquation avec ses principes et que s’il réussit à faire émerger des cadres et des responsables qui portent pleinement les idéaux proclamés. Démocratie réelle, vivante et approfondie, à tous les niveaux, y compris dans le fonctionnement interne du mouvement, bien sûr. Démocratie sociale. Eco-économie. Approche trans-multidisciplinaire des problèmes et recherche trans-politique des solutions. Primat des valeurs personnalistes qui prennent  du sens par une éthique d’action bien affirmée.

M’étant engagé ainsi sans aucune ambition politicienne (à quelque niveau que ce soit) mais en mettant mes expériences de journaliste et de spécialiste reconnu des problèmes européens au service du « mouvement démocrate », je tiens à attirer votre attention sur une ville que je connais bien, en observateur et en citoyen, Strasbourg.

6b2e74ebdccaa51d78b417c582736fb6.jpg

Permettez-moi d’abord de montrer ma surprise sur l’absence totale de transparence et de démocratie dans les structures départementales héritées d’une udf bien peu digne des valeurs que vous incarnez et de la politique que vous préconisez. La période transitoire actuelle ne constitue en rien une excuse à des comportements aussi peu dignes. Je n’entre pas ici dans les détails pour ne pas abuser de votre attention. Mais je suis prêt à développer mes constats si vous le souhaitez.

Permettez-moi, surtout, de manifester mon inquiétude devant les atermoiements, les manœuvres, les campagnes de désinformation et d’intoxication (sources de bien des rumeurs peu faites pour crédibiliser le MoDem) qui entourent l’attente d’une investiture du mouvement démocrate pour les prochaines  municipales.

Pour être clair, sur le choix qui sera fait se joue l’avenir du Modem dans cette Ville qui fut et reste celle de Pierre Pflimlin (avec lequel, vous le savez, j’ai eu le bonheur d’écrire un livre-document).

27c8696cdb3c7a5065b183119f5ef964.jpg

Avenir à court terme : Plus de 25% des voix en cas du « bon choix ». moins de 6% en cas de « mauvais choix ». L’éditorialiste des DNA que j’ai été durant 25 ans ne s’est jamais trompé dans ses prévisions électorales sur les municipales à Strasbourg (même quand elles ont surpris les premiers intéressés) : ce rappel n’est en rien un gage de lucidité pour le scrutin qui se prépare, mais mon pronostic est le fruit d’une analyse et non de préférences personnelles. Avenir à long terme: La capitale démocratique de l'Europe se doit d'avoir un gouvernement démocrate. 

Le « bon choix », pour moi est incontestablement celui de Chantal Cutajar et de son équipe. J’ai publié un long article sur différents sites pour expliquer pourquoi je la soutiens « à fond ». J’ajouterai qu’elle a le mérite de rassembler autour d’elle une association « Strasbourg je T’M » qui regroupe des gens de toutes les générations venant d’horizons extrêmement variés (CNI, libéraux, gaullistes, udf, « centristes centraux », radicaux, cap 21, Verts, PS, et de la « société civile »).

d37231b19d5d6710b53d633acf0b1b94.jpg

Ils  sont réunis autour d’une personnalité qui, mieux que quiconque incarne, porte et sert les valeurs proclamées du MoDem). Elle est davantage qu’une « bonne militante », co mm e les DNA vous l’ont fait reconnaître. Elle EST, intellectuellement, moralement, je suis tenté d’écrire « énergiquement » le type de « meneur », « d’animateur », de « stimulateur » qu’il faut au MoDem pour que nous puissions réussir la « révolution politique » que vous dites souhaiter.   Elle n’a en fait qu’un défaut : elle déteste les manoeuvres politiciennes, elle est intraitable sur le respect des principes, des règles,  de soi et des autres, et elle a  une honnêteté intellectuelle qui  suscite bien des peurs chez celles et ceux qui en ont peu ou en sont dépourvus.

0cff8f4cc4dc33e5a145bddd72f119a7.jpg

Je ne la soutiens pas à fond parce que je l’aime bien. Je l’aime bien parce qu’elle mérite d’être soutenue. Co mm e toutes les initiatives citoyennes prises par  elle  durant les campagnes présidentielles et législatives : « politicodating », hyperactivité internet, (blogs, forum, boites aux lettres…), « Conférences de citoyens », débats publics à caractère pédagogique. Comme tout ce qu’elle met au point avec son équipe qui compte quelques unes des personnalités les plus respectées de la Ville : sa  « stratégie pour Strasbourg », son « projet pour Strasbourg », son « pacte démocratique pour Strasbourg » recouvrent incontestablement le progra mm e le plus sérieux, le plus crédible et le plus susceptible de mener le MoDem à la victoire.

Car, le but est là, et bien là. Il n’est pas, comme toute autre candidature le serait, un petit tour de présence pour jouer les strapontins de la droite ou de la gauche.

18261215d90fc331ca6365b58b34d8ab.jpg

Encore une fois, je ne figurerai pas (pour des raisons personnelles) sur sa liste (sauf en dernière place, peut-être, pour lui faire bénéficier de la notoriété qui est la mienne). Ma démarche épistolaire d’aujourd’hui (que Jean-Marie Cavada, Corinne Lepage et quelques autres doivent comprendre) m’est dictée par mon sens du devoir.

Je ne peux pas vous soutenir comme je vous ai soutenu (c’est la première fois que je m’engage dans un combat politique en dehors des affaires européennes), je ne peux pas me considérer co mm e un bon militant du MoDem sans vous faire part de ce qui n’est pas qu’un sentiment mais relève de la conviction.

En souvenir de nos rencontres passées, et surtout, en mémoire du futur.

Avec mes sentiments les meilleurs. Respectueusement et chaleureusement.

Daniel RIOT

CARTE DU MODEM N° 54237

CARTE DE PRESSE N° 26 219

QUELQUES ARTICLES POUR MEMOIRE

 

POURQUOI JE SOUTIENS (A FOND) CHANTAL CUTAJAR ET SON EQUIPE >>>>>>>

 

BAYROU, GARAGISTE D'UNE FRANCE EN PANNE ET MEDECIN D'UNE SOCIETE MALADE >>>>>>>

 

SI VOUS CHERCHEZ UNE "RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE", PASSEZ PAR LE MODEM >>>>>>>

 

LA "REVOLUTION ORANGE" DE BAYROU: UNE VRAIE REVOLUTION CITOYENNE  >>>>>>>>>>>

 

SOS MODEM? EPREUVE DE VERITE POUR BAYROU >>>>>>>>>

 

11d89bcb2b21286e1d30a83608e2d92f.gif
3a0f6e562a3d1e8646e240d4b1964929.jpg

23/10/2007

Ecologie: Les obstacles français à une éco-culture européenne

L'environnement, le Grenelle et l'Europe, par Corinne LEPAGE

Nul ne sait en cette heure, ce que seront les mesures concrètes, chiffrées et financées qui seront annoncées en fin de semaine après cinq mois de préparation du Grenelle de l'environnement. Mais, au-delà des mesures, qu'elles soient du domaine du symbole fort comme le moratoire sur les OGM, les incinérateurs ou les autoroutes -- il est illusoire d'invoquer l’EPR qui est déjà en construction -- ou du domaine de la technique et de la fiscalité, c'est bien dans l'approche globale et sa remise en cause ou non qu'il faudra juger du résultat.

La vraie question est celle de savoir pourquoi la France reste si hostile à la restructuration écologique qu’impose la situation et que prépare la réglementation européenne.

ae09036869447773c93ce926e9a493d1.jpg

Comment comprendre, alors que le Grenelle serait dans toutes les conversations et dans toutes les préoccupations, que la France vienne de vivre deux crises graves avec Bruxelles. La première, à propos des nitrates, du fait de notre refus aggravé d'appliquer non seulement la directive mais les arrêts de la cour de justice. L'autre, plus récente, puisque le 17 octobre , la commission a menacé la France d'une action devant la Cour pour n'avoir pas pris les mesures d'application de la directive sur la performance énergétique des bâtiments qui date de décembre 2002.

Comment espérer qu'un changement de cap et des mesures réellement structurantes puissent venir du Grenelle alors que nous sommes incapables d'appliquer même tardivement les orientations européennes a fortiori d'anticiper comme vient de nous le rappeler fort justement Jacques Barrot à propos du transport dans un article publié dans le monde du week-end ?

Comment, étape encore plus difficile, la France mauvaise élève de l'Europe pourrait-elle prendre des initiatives lors de la présidence pour accélérer un changement de cap qu'elle se refuse à choisir ?

La difficulté n'est plus dans l'état d'esprit de nos concitoyens puisque ,sondages après sondages, nous constatons la volonté d'agir, et ceux avec des le résultats tout à fait corrects par rapport à la moyenne européenne.

Elle peut être d'ordre politique et liée à la culture d'une génération politique encore très réticente, si l'on s'en tient aux premiers débats qui ont suivi la communication de Jean louis Borloo à l'assemblée nationale.

Mais la difficulté est surtout d'ordre économique. Notre offre industrielle est largement inadaptée à l'économie qui naît de la crise écologique . Ou plus clairement encore, nous n’avons pas ou peu d’intérêt économique, ou tout au moins d’intérêts économiques pesant au niveau des décideurs politiques qui plaident en faveur d’un changement de paradigme.

De même que la commission Attali réfléchit aux blocages à la croissance en France ,il eût été encore particulièrement utile de rechercher les causes de notre inadaptation économique aux besoins du développement durable,plutôt que de s'intéresser uniquement aux outils susceptibles de jouer sur les effets.

Si nous sommes en retard et finalement réticents au développement du solaire ou de l'éolien, c'est parce que notre offre nationale industrielle est nucléaire.

Si nous si nous n'avons pas développé les technologies permettant une réelle efficacité énergétique dans les bâtiments, c'est parce que nous avons fait le choix du chauffage électrique pour trouver des débouchés à notre production nucléaire et qu’il fallait consommer le plus possible.

Corinne LEPAGE

Cet article est le texte de la chronique de Corinne LEPAGE diffusée ce matin (comme chaque lundi) sur France Culure

Le blog de Corinne LEPAGE

Le site de Cap 21

SUR RELATIO: L'Europe, trop oubliée dans le Grenelle de l'environnement, par Daniel RIOT >>>>>>

14/10/2007

MoDem: Pas d'Orange...orange sans verts orangers

L'écologie, comme éthique, comme culture, comme politique

 A la veille de la venue à STRASBOURG, de Corinne e2cd5b0669bbdfd19f684d76aec19015.jpgLEPAGE, il est intéressant d'étudier de près (ce que l'équipe réunie par Chantal CUTAJAR fait depuis des mois) quelques unes des contributions de Cap 21, dont Yveline MOEGLEN est déléguée départementale,  aux réflexions du MoDem

"Ecolo, rejoint le MoDem", ce n'est pas qu'un slogan, lancé pendant les campagnes présidentielles et législatives. L'Orange est le Vert vivent en harmonie, en effet. Pas d'orange...orange, sans verts orangers! 

 La vraie écologie politique, c'est celle qui met l'écologie en souci éthique, en culture,  au centre de la politique, ou plutôt Du politique. Loin des dogmatismes et des intégrismes archaïques et loin aussi des idées-gadets agitées par mode plus que par conviction à droite et à gauche.

S'il est un domaine où les clivages politiciens binaires sont vraiment inadaptés, c'est bien l'environnement. D'où l'eco-économie, l'éco-efficacité, l'éco-responsabilité, l'éco-citoyenneté, la dimension écologique de toute décision à prendre, localement et globalement. Quelques soient les résultats du "Grenelle"...

 

8d1c89896e8cb2cccc8ebae99d137688.jpg

Voici un document parmi d'autres (signalés en liens) de Cap 21  qui concernent directement les élections municipales. Merci de faire part de vos remarques et réactions, ici ou sur le forum ou la boite aux lettres de Strasbourg je t'M.

 

DR

1dabddbd8e4a9d926fdbfccfd0b3fc70.jpg

    

Elections municipales : projet de charte « Pour des Territoires et Communes Durables »

Le développement durable est nécessairement au coeur du projet humaniste que doit porter le Mouvement Démocrate. Il implique une révolution culturelle importante dans la conduite des affaires publiques et donc des élus suffisamment formés pour impulser de nouvelles dynamiques territoriales.

A l'approche des élections locales de mars 2008, CAP 21 propose que les élus qui porteront les couleurs du Mouvement démocrate se dotent d'une charte « Territoires et Communes Durables » qui fixe des principes de mise en oeuvre du développement durable sur les territoires et offre des propositions d'actions très concrètes que ce soit en matière d'urbanisme, d'environnement, de transports, de logement, d'éducation, de culture, de gouvernance.

LIRE LE PROJET DE CHARTE SUR CCS (Les Conférences de Citoyens de Strasbourg) >>>>>>

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu