Avertir le modérateur

09/05/2008

Strasbourg: RIES lance RELATIO europe.eu

RELATIO europe: Roland RIES donne le clic de lancement

SOUS LE PARRAINAGE  DE JACQUES DELORS.... L'Europe en clair sur le Net dans tous ses états

997745c092e022d1412a99dc98719db6.png

20/03/2008

Elysée:le buzzeur abuzzé?,par Sandrine Kauffer pour Relatio

 La sentinelle Nicolas Princen

La chronique de Sandrine  KAUFFER

Quel est le mystère qui entoure le phénomène Princen ?  D’ailleurs peut-on vraisemblablement parler de phénomène ?
La nomination de Nicolas Princen, jeune politicien de 24 ans, normalien, diplômé de Siences po, et d’HEC, vient d’être chargé par l’Elysée de "surveille
r" le cyber-space, pour repérer toutes les rumeurs ou les "buzz", qui circulent sur Nicolas Sarkozy.

Lire la suite

19/11/2007

En relief aujourd'hui sur RELATIO

>>> L’Europe gourmande : Julien Binz, une Toque « européenne »

>>> Unterlinden: Une exposition à ne pas manquer

>>> Cette question anglaise paralysante, par Daniel Riot

>>> Après les élections au Kosovo : Période cruciale

>>> Strasbourg : Le Congrès en session

>>> L’écologie, une éthique politique, par Corinne Lepage et Yann Wehrling

>>> Les droits d’un peuple : les Roms

06/11/2007

RELATIO, L'Europe en revue au "tableau d'honneur"

Position au classement des visites RELATIO (WEBORAMA)
Dans votre sous-catégorie (europe) 1/1580 (+0) (+0.00 %)
Dans votre catégorie (politique) 88/12547 (+3) (+0.03 %)
Au général 420/109168 (+19) (+0.02 %)

Je ne sais pas quel est le crédit des classements établis par les différents organismes spécialisés dans le comptage des visteurs (uniques) et des pages vues et j'ai trop condamné la dictature des audimats pour ne pas accorder aux statistiques plus d'importance qu'elles n'en méritent. Le plus n'est pas synonyme du meilleur. 

Mais les différents "moteurs-enregistreurs" comme le système de comptabilité de Blogspirit concordent. RELATIO compte de plus en plus de visiteurs et les pages consultées sont de plus en plus nombreuses. je reproduis ici le tableau du moi s d'octobre de Weborama reçu ce matin.Voir RELATIO en tête de sa sous-catégorie est pour moi un très grand encouragement. 

RELATIO et mes blogs personnels (dont mon Blog-Notes principal, bien sûr) ont en octobre dépassé le cap des 110 000 visiteurs.  Et novembre commence très fort (plus de 4 000 visiteurs/jour)

Merci à toutes et à tous pour votre fidéllité.

Je reste bien sûr ouvert à vos critiques et suggestions. DANIEL RIOT. 

14:10 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : intrnet, web, blogs

05/11/2007

En vitrine, aujourd'hui, sur RELATIO

Arche de Zoé: Un scandale lourd de conséquences 

EN FINIR VRAIMENT AVEC "L'AFRIQUE DE PAPA"

Sarkozy ou le "sauveteur volant" d'"Elysée Assistance"

Le scandale de L'Arche de Zoé: Un trouble français...

Sarkozy "agent américain"? Halte aux proxénètes de l'intox sur le web!

L’Europe face à des vrais problèmes de sécurité liés aux migrations au sein de l’Union : La quadrature du cercle…

L’Europe dans la nouvelle crise du pétrole : le cap de 100 dollars le baril…

Etats-Unis: La crise bancaire ... devant nous?

01:55 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : web, blogs, france, europe, sarkozy

04/11/2007

WEB: Halte aux proxénètes de l'info-intox!

DESINFORMATION : Confidences en guise

de Défense et illustration de… Sarkozy.

« Sarko, l’Américain » : un « agent » de l’Oncle Sam ?

Le « réseau Voltaire » devrait avoir la décence de changer de nom…

7a2956bdf21090d4570f2f1301ff0cf8.jpgRUE89 éprouve le besoin de s’étendre, pour les leur tordre le cou,  sur des fausses infos diffusées par le « réseau Voltaire », l’un des champions toutes catégories de l’intox sur internet, et reprises sur d'innombrables blogs. Un réseau qui devrait avoir la décence de changer de nom, tant il insulte ce philosophe que l’on devrait tellement relire en cette période liberticide et lâche.  

Voici une preuve de plus de l’extrême difficulté de lutter contre les effets pervers d’Internet « grande machine à rumeurs ». Sarkozy se voit d'avoir été "formé" par les Américains, voire d'être un "agent" américain. Du coup, l’effet boule de neige du web en folie, accrédite cette connerie immonde !

A la base de cette accusation, un voyage d'étude aux Etats-Unis effectué par Nicolas Sarkozy dans les années 80 alors qu'il était maire de Neuilly, à l'invitation du département d'Etat dans le cadre de son Programme d'invitation de personnalités étrangères.

SIX SEMAINES QUI VALENT DES ANNEES

Et alors ? Confidence : ce programme, j’en ai bénéficié aussi.  Et je ne regrette en rien d’avoir grâce à lui passé six semaines (plus que la norme de ce type de bourse) à sillonner les Etats-Unis, à rencontrer des membres du Congrès, des conseillers de la maison Blanche, des responsables du département d'etat,et les meilleurs chercheurs, experts ou acteurs  des domaines qui m’intéressaient : la presse et le média (bien sûr), les minorités (Noirs , Portoricains,Indiens, Amish, Mexicains, Chinois, "Français" de Louisiane), les rouages du complexe militaro-industriel et les multinationales... 

LIRE LA SUITE >>>>>>>>>>>

01/11/2007

A Lire sur RELATIO, le webzine de l'Europe en Revue

 ESPAGNE:La justice fait de la scientologie une religion

SARAJEVO: Le Premier ministre bosniaque démissionne

Europe vagabonde: VILNIUS, ou les secousses de l'Histoire

FMI: Dominique Strauss-Kahn à son poste

Premières leçons du scandale de "l'Arche de ZOE"

Iran, Birmanie: De la difficulté des sanctions...

POLOGNE: Accord de coalition

Cybercriminalité: Vers une Unité spéciale européenne

La gauche européenne dans l'impasse

23/10/2007

En relief, aujourd'hui, sur RELATIO

>>> Traité de Lisbonne : Polémique avec un Noniste, par Daniel RIOT 

>>>  Le traité vu par Yann Wehrling

>>>  Lisbonne : l’embarras du PS

>>>  Les freins français à une éco-culture européenne, par Corinne Lepage

>>>  La Pologne nouvelle accepte la Charte des droits fondamentaux

>>>  Parlement européen : halte aux pesticides !

>>> Tests adn : le coup de gueule du New-York Times

>>> Suisse :Le triomphe de Blocher

 >>>  Modem : Bayrou à l’épreuve

13/10/2007

Relatio, L'Europe en revue, participe à BLOG ACTION DAY

b5d07ee69dc1ec4161e3349b39a94575.jpgLe 15 octobre, des blogueurs du monde entier seront unis pour exposer une cause unique à l'esprit de tous. En 2007, la cause est l’environnement. Chaque blogueur écrira sur le thème de l’environnement à sa façon et sur un sujet qui lui tient à cœur. L' objectif est d’amener tout le monde à parler d’un avenir meilleur. RELATIO qui est riche en notes sur l'écologie et l'environnement durant toute l'année s'associe à cette action d'un jour qui doit avoit un impact...durable!

EN SAVOIR PLUS >>>>>>

VOIR LES VIDEOS  >>>>>>

05/10/2007

POUR OU CONTRE la dépénalisation du droit des affaires

Un sondage de DpJ, le Droit pour la Justice

Le grand débat sur

 

 

la dépénalisation

 

du droit des affaires est lancé

 

 

Et vous qu'en pensez-vous?

 

 

 Ecrivez-nous 

 

 

 

ou VOTEZ >>>>

 

Toutes les infos sur le site de DpJ, Le Droit pour la Justice >>>>>> et >>>>>>>>>>>>>

15/09/2007

Strasbourg : Les blogs, une nouvelle donne dans les relations presse-pouvoirs !

L’excellente « webinitiative » de la « locale Strasbourg » des DNA…Quand « Cher Robert », s’en prend à « Cher Denis «  et à « Cher Christian »… Quand Grossmann incite à cet « anonymat » que Sarkozy dénonce…  Où le « localier »ne doit pas être  un « bocalier »… Quand la  devise de « l’ouverture » devient « Qui n’est pas avec nous est contre nous »…

Ma petite chronique strasbourgeoise:Constats locaux de portée générale.Les DNA reviennent ce matin sur la « rumeur des surprimes » dans les notations d’une option crée par Chantal Cutajar dans le cadre de ses activités d’enseignante-chercheur en droit pénal sous la plume de Denis Tricard qui, je tiens à le réécrire, a fait sur ce sujet un travail journalistique remarquable. Sur le fond, comme dans la forme.

Rien n’est plus délicat de faire un article sur une affaire qui n’en est pas une, sur une rumeur lancée, propagée et gonflée par  des manipulateurs (conscients et inconscients) et une (vraie) « intox » transformée en (fausse) info. Surtout par ces « cybercafés du commerce » que sont trop de blogs qui « débloguent »… dans un anonymat exécrable.

Tricard se devait de faire enquête et article puisque l’exploitation politicienne du dénigrement orchestré d’une action noble, novatrice et indispensable  constitue à elle seule un événement. Il l’a bien fait. Avec rigueur. Je souhaite vraiment que de nombreux jeunes journalistes aient les qualités qu’il vient d’afficher. Et ne se laissent pas manger par les dévoreurs de talents et d’énergie si nombreux dans le marres médiatico-politiques.

015fca7a12924a3e1bdb8e712b9b5289.gif

Je reviendrai dans une autre note sur ce qui est titré « la contre-attaque de Chantal Cutajar » et qui me vaut bien des courriels en tous genres…Anonymes, sous pseudos,quand ils sont insultants, bien sûr…

Mais, puisque mon propos se rapporte au journalisme (et aux blogs) je tiens à faire une petite remarque de portée locale mais d’intérêt général : j’ai trouvé ridicule et, surtout,  scandaleux le commentaire laissé par Robert Grossmann sur le « blog de journalistes » que l’équipe de la « locale Strasbourg » des DNA vient d’ouvrir avec courage, intelligence et talent.

Sous le prétexte d’une information qu’il juge erronée (mais qu’il confirme en grande partie), ce tenancier d’un blog personnel (que je fréquente avec intérêt), ce Roi-blogueur de la CUS,  se lance dans une attaque en règle contre Denis Tricard et  Christian Bach, traités ouvertement et  entre les lignes, comme un patron de presse digne de ce nom n’oserait traiter ses employés.

Indignes de leur journal de la rue de la Nuée Bleue, les deux « Cher Denis, Cher Christian » ? C’est ce qu’il tente de dire, d’insinuer, ce « Cher Robert »…

Attention : Sarko n’est ni le premier ni le seul à  téléphoner aux actionnaires, ou à faire téléphoner, ne serait-ce que pour jouer du « photoshop » sur une « poignée d’amour »présidentielle…

A l’échelle locale, c’est souvent pire. Plus sournois. Le « localier » (l’accrédité à l’Elysée ou ailleurs en est un !),  doit résister aux tentatives d’être  transformé un « bocalier ». Enfermé dans le bocal des détenteurs du pouvoir (petit ou grand, fictif ou effectif). Ou des opposants d'ailleurs qui savent aussi exceller dans les désinformation.... 

Ce ne sont jamais les pressions qu’il faut condamner. Elles sont logiques. C’est l’art de se doter des moyens de résister aux pressions qu’il faut cultiver. Pour s’assurer liberté et indépendance.

70adb68adc67ff25b9a2b46843edd03f.jpg

J’en reviens aux faits, en  citant RG : « Cher Denis Tricard n’écrivez pas n’importe quoi ! Ne ramassez pas n’importe quel ragot, dans n’importe quel blog partisan qui, sous votre plume, acquiert de la crédibilité. » (…) «  Cher Denis, Cher Christian Bach, Si ce blog devait être le blog des ragots, pire, le blog des fausses vérités écrites pour susciter des réactions de la part gens touchés par ces ragots ou fausses vérités, ce serait indigne. Ce n’est pas l’idée que je me fais d’un blog de dialogue moins encore de celui d’un quotidien régional qui a de la crédibilité. N’associez pas alors le nom DNA à ces bruits parfois sans aucun fondement et transcris dans le seul but de provoquer. Ouvrez un blog personnel ou même sous pseudo, ce serait plus conforme. »   

Le journaliste (quand il fait du bon boulot) passe une partie de sa vie à subir  les foudres des politiques. Cela ne date pas d’aujourd’hui, et il faut espérer que cela continuera. Un bon journaliste est un emmerdeur ou n'est pas, pour celui qui rêve de faire ce qui lui plait , sans avoir de comptes à rendre et qui ne voit l'information que sous le nom de "propagande". C'est aussi le  vieille histoire du messager qu’on tue parce que le message déplait… Que Grossmann se défoule sur des gens de presse (ou tente de les intimider ou de les manipuler)  n’a donc rien d’un événement. C’est si fréquent… « Cher Denis, cher Christian », vous en subirez d’autres…

Mais qu’une irritation entraîne le bouillant ancien patron de « l’Union des jeunes pour le progrès »  à donner des leçons de journalisme, à décourager une initiative louable et à inciter les animateurs du « webnews » de la locale des  DNA à se réfugier dans la facilité et la lâcheté des « blogueurs anonymes »,  pire à se cacher derrière des « pseudos », a quelque chose d’amoral. « Incitation à la lâcheté », c’est prévu, çà, dans un Code de mauvaise conduite quelconque?

Allons, allons, « Cher Robert »: pas de cela à un moment où  Sarkozy qui veut « jeter à la poubelle toutes les dénonciations anonymes »…Contrairement à tous les spécialistes de la lutte contre la corruption et l’économie criminelle, je lui donne raison sur ce point, d’ailleurs, à ton ami Nicolas. Et je mène combat contre les masques qui gangrènent le Net en encourageant l’irresponsabilité. Le pseudo (j’en ai et j’en utilise) n’est pas fait pas se cacher, mais pour s’amuser et expérimenter, sourire et tester, jouer et se jouer de,  non pour dire n’importe quoi, n'importe quoi, sur n'importe qui, n'importe comment.

Quel réflexe, Monsieur Grossmann !  « Cher Robert », vous avez trop de qualités intellectuelles  pour (une fois de plus) afficher de tels défauts. Et prôner de telles conduites…

Il est vrai que dans sa longue carrière politicienne, l’ancien « coach » du « jeune Nicolas », a eu l’occasion d’apprendre (et d’enseigner) sur le terrain toutes les astuces de la « politicardise ». Ces astuces qui contribuent tant au discrédit du « monde politique ». Et qui souvent se font sous couvert de l’anonymat ou par marionnettes interposées. C'est la vie...

6c7bec2f7811a3882e8c7dbf95e1cd16.png

Résistez, « Cher Denis », « Cher Christian » avec tous vos coéquipiers ! La « blogosphère » révolutionne les circuits de l’information. Il est bien que vous tentiez d’en tirer leçons et vous vous lanciez dans cette véritable aventure qui consiste à enrichir  le Net, à participer aux entreprises de crédibilisation des blogs de journalistes, à jouer la complémentarité entre les différentes formes d’expression médiatiques, à adapter l’exercice de notre métier aux nouvelles technologies.

b1e14094598af880878c40e7fe90cd88.jpg
Christian Bach

Le web transforme les conditions de la diffusion des infos et du débat citoyen. Il facilite évidemment les délires, les rumeurs, les campagnes de désinformation. Mais (vielle histoire du couteau !) il a bien des vertus aussi. Il est qualitativement neutre. Tout dépend de l'usage qu'on en fait...

Que la rédaction locale d’un quotidien régional prenne le risque d’assumer les responsabilités que ces nouveaux espaces de liberté impliquent vaut d’être salué, non dénoncé, attaqué, critiqué.Je l'ai fait ici le jour même de son lancement.  Le plus terrible, dans la réaction de « Cher Robert » ce n’est pas la « précision »  qu’il se croit obligé d’apporter par un « J’affirme » qui d’entrée enlève ou atténue la crédibilité du message. C’est qu’il mette en garde, menace et  condamne, dénonce l’entreprise menée en tant que telle.

Résistez et persévérez, « Cher Denis » , « Cher Christian » : L’échec de votre blog ne serait pas le votre, mais celui de ceux qui ont  du débat politique une conception qui même hors du Net ne fait pas honneur aux mots « Agora », « forum » ou…démocratie. Quand on ne supporte aucune contestation ou contrariété au sein du Conseil municipal, on peut difficilement la supporter sur le Net !

Il est vrai que le mouvement d’humeur de Robert Grossmann à votre égard ne vient pas de votre info sur le souci actuel (bien forcé) « d’ouverture » de l’équipe municipale la plus fermée de l’histoire contemporaine de Strasbourg. Tout est dans la dernière phrase du donneur de leçons en journalisme affectueusement surnommé ici et là (sur le web et dans les bons bistrots) « le Malraux de Pourtalès » ou « le Mérimée de la Robertsau ». 

Je cite encore :« Vous avez par ailleurs pris la décision d’accorder votre patronage médiatique aux effusions de madame Kalinkowa. C’est un choix, il vous regarde ! ».

Diable ! Pourquoi cette précision ? Pourquoi cette (fausse) générosité, cette (fausse) tolérance, ce (faux) respect et surtout ces (vrais)  regrets et ces (vrais) griefs ?  Le point d’exclamation final  vaut poing dans la figure sur d’autres terrains…

Là, « Cher Denis, Cher Christian », vous avez commis plus qu’une faute : un crime. De lèse-majesté. D’autant plus que les extraits du livre que vous avez publiés donnent envie de lire cet ouvrage que le tandem et ses amis considèrent comme un outrage. Pourtant, elle semble plus indulgente envers Robert qu’envers Fabienne, cette madame Kalinkowa que personnellement je ne connais pas, bien qu’elle vienne d’adhérer au MoDem.

f91200c4a25953338ab7fc2d72cda9ef.jpg
Denis Tricard

Vous devriez le savoir, « Cher Denis, Cher Christian », les DNA (même généreuses en espace et même  indulgentes envers les pouvoirs en place, ce qui est logique et normal) n’en feront jamais assez pour  le « tandem »… Quand je pense, comme nombre des lecteurs, aux matins qui fâchent, tant les DNA apparaissent comme le JO du Duo !

Mais pour le pouvoir bicéphale local, c’est la brosse à reluire en permanence, ou rien. Ou l’interrogation sarkozyenne faussement angoissée du « Pourquoi tant de haine ? »

La phrase la plus utilisée par le « tandem » est simple  à retenir : c’est un classique du genre… « Qui n’est pas avec nous est contre nous ». Nous ne sommes là ni dans les chuchotements, ni dans les rumeurs, ni dans les ragots… Toute la ville le sait, même sans les blogs… C'est l'un de leurs problèmes d'ailleurs. C'est dur de jouer l'ouverture avec un esprit fermé ou renfermé. Sarko est meilleur comédien: c'est sa force!

Daniel RIOT

25/08/2007

Relatio, le webzin européen, lance « L’Europe gourmande »

Après « l’Europe culturelle », « l’Europe vagabonde » et « l’Europe coquine », voici « l’Europe gourmande », une nouvelle rubrique régulière de RELATIO, le webzine de L’Europe en revue et en direct. De la « grande Europe », celle du Conseil de l’Europe. De « l’Europe des valeurs personnalistes et démocratiques », celle DE Strasbourg.

0576c6fd0ed5ead3612e5c650ad087cf.jpg

Logique et attendu : la première des « révolutions » engendrées par l’unification progressive de l’Europe n’est-elle pas celle des assiettes, des verres, de la table, des frigos, des  marchés, des courses, des « commissions » comme on ne dit plus guère… ?

0d02a7fd446cc92ed986df5565159b62.jpg

La Révolution des terroirs et des palais. Des goûts et des saveurs. Des limages de recettes, des découvertes surprenantes, des mariages audacieux, de  ces indispensables alliances entre les meilleures de nos traditions et les plus belles de nos innovations, de ces fécondes liaisons entre le connu et le nouveau.

c930b9c6761e5cac8358a5ba665026b9.jpg

 « Les Allemands sont devenus très pro-européens à cause de la paix et des libertés, bien sûr, mais aussi grâce à ce qu’ils peuvent trouver dans leurs assiettes », confiait voilà longtemps déjà Daniel Cohn-Bendit… Une révolution du Sens et des sens.Rendons hommage à Bacchus, comme ici, Midas vu par Nicolas Poussin....

9adc8d6463979fb1e82a8030e87961b9.jpg

La table, un signe et un outil de la culture européenne! Une affaire de goûts, bien sûr, mais pas seulement. De philosophie et de morale aussi : du « Banquet », à la « grande Bouffe »… De religion, encore : depuis que le pain et le vin sont ce qu’ils sont. Pas mal, ce détail des noces de Cana vues par Véronèse

081cae816f0704688a15708d27282b79.jpg

L'art de la table, un Art de vivre, surtout. Par amour de l'Art et de Vie. « La gastronomie est l’art d’utiliser la nourriture pour créer le bonheur », salive Théodore Zeldin, expert en conversations. Et en sensualité. Les plaisirs de la bouche touchent tous les sens. L'art du bien manger est aussi un art d'aimer.

b2c863bffc2cc8d023a2fe27cf32fece.jpg

Le bien manger, une affaire politique, donc. « Les connaissances gastronomiques sont indispensables à tous les Hommes  puisqu’elles tendent à augmenter la somme des plaisirs qui leurs sont destinés », notait Anthelme Brillat-Savarin.

Une affaire de culture, enfin et surtout : au sens le plus riche, le plus large, le plus profond et le plus fécond du terme. La culture, c'est ce qui donne de l'esprit à la chair et aux choses.

e852c4d0ea18e7876824019bf6ea8b5f.jpg

Unie dans sa diversité, l’Union européenne (plus largement, l’unification paneuropéenne, l’eurosphère, « l’Europe ») se construit, jour après jour, dans le respect de ses spécificités, donc de ses terroirs, de ses appellations contrôlées, de ses mille et un labels reconnus. En ce secteur, l’Union européenne est un outil de résistance (si indispensable !) contre l’uniformisation donc l’abrasion des goûts et contre cette « malbouffe » si boulimique…

L’art du bien manger et du bien boire, donc du bien humer, de bien voir,  du bien sentir appartient à ce patrimoine européen dont Malraux à juste titre disait : « Sa sauvegarde est une conservation  mais aussi une révolution ».

4495f6ac98cc36c9563d1bc9a9507bfc.jpg

Il est aussi, cet art, l’un des meilleurs moyens de dépasser, de transcender (et non de supprimer, comme on le dit trop souvent) toutes les frontières, y compris celles entre l’Europe du vin et celle de la bière, entre l’Europe du pain noir et celle du pain banc, entre l’Europe de l’huile d’olive et celle des graisses animales…Entre l’Europe des mangeurs de grenouilles et celle des avaleurs d’étouffe-chrétiens…

 « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es »…Le « comme on fait son lit on se couche » est aussi un « comme on dresse sa table, on se lève ». Et comme on mange et boit, on vit...

5bfec93d78c3b74a15a887c3149c19f4.jpg

Les habitudes changent, les rituels des dîners, des soupers et des banquets changent… N’ont-elles pas  et n'ont-ils pas changé en toutes les époques ? Qui se souvient de l’Europe sans fourchette ou sans pomme de terre ? Dans cette matière vivante par excellence, le proverbe alsacien (qui existe aussi dans une version arabe), « cultive tes racines et plante-les dans les étoiles » est une vraie devise. DE VIE.

b07a85af7128f57b94063973f0bc368c.jpg

Pour cette « Europe gourmande », comme pour toutes ses autres rubriques, RELATIO compte sur ses lecteurs, ses internautes et ses …relations (qui s’accroissent en permanence) de manière à mettre en relief des sujets originaux, établir des liens intéressants, traiter ces sujets inépuisables (mais souvent usés à force d’être abordés) sous des angles nouveaux et originaux. 

aec3daac7c9982aa18398a47e2f3c7d2.jpg

Cette rubrique sera d’abord ce que vous en ferez, vous qui êtes de plus en plus nombreux à nous rendre visite et à vous attarder sur ce site. Un courriel suffit… Comme une carte postale de ce paradis des saveurs, des senteurs et des découvertes qu’on appelle « L’Europe ». relatio@danielriot.com

72d1d9e9b130877cedf70509d711ed0c.jpg

La « touche Relatio », dans cette nouvelle rubrique comme dans celles qui existent déjà, sera dans la tonalité (être  sérieux sans se prendre au sérieux), dans le style (l’écriture comme respiration), dans ces grains de sel et de poivre qu'on nomme humour, à l'image des dessins placés en vignette de Tomi Ungerer et d'André Wenger...

962bef47f8362ab997130118ba4510f2.jpg

La "touche Relatio", elle sera,  surtout,  dans cette recherche permanente de « ponts » entre les disciplines, entre les arts, entre les genres…Comment parler cuisine sans parler musique, littérature, histoire, sociologie, psychologie, philosophie, poésie, peinture, sculpture…et internet ? Eloge de l'esprit Winstub, comme on dit en Alsace.

0c78ec0f1ea6e7da22e048ade8bfe014.jpg

En lever de rideau à cette « Europe gourmande » qui sera, comme l’Europe vagabonde, animée par William PETITJEAN, une invitation à la découverte pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore. Sur ARTE, chaîne européenne donc amie de RELATIO, l’émission « CUISINES DES TERROIRS » poursuit avec talent les mêmes buts que les nôtres.

7e3f65e75145ceced482bc36ac28f6a6.jpg

CUISINES DES TERROIRS se rend là où cuisine, gastronomie et art de vivre ont leurs racines. Dans les régions et les terroirs. Là où champs, prés, rivières et mers fournissent les produits que les Européens préparent et dégustent.

239eb5846c73e90f45484f88a53487c9.jpg

La présentation de cette émission n’est qu’informative : « Loin des studios de télévision où sont habituellement tournées des émissions de cuisine, CUISINES DES TERROIRS propose une approche sensuelle de l’art culinaire en allant "sur le terrain" et en rencontrant ceux qui le créent à divers titres : paysans, vignerons, restaurateurs, cuisiniers. La caméra est présente au moment de la récolte, des vendanges, des achats au marché, de la préparation des repas et des fêtes ! »

c96599903fe631b7b425ba1b662f2af3.jpg

Oui, L’Europe est en marche. Et elle n’est pas seulement politique, institutionnelle et économique… L’avenir est aussi au fond de nos marmites et de celles de nos voisins. L’Europe, comme partage de plaisirs ! Comme on dit sur un autre canal : « Vous regardez trop la télévision… » Allumez donc Arte ! (Publicité gratuite, évidemment : c’est une suggestion, non une réclame…).

f87dbc688bcdae9b4404ca102cd7f655.jpg

Cela dit, Bon appétit. Et merci de nous faire partager vos  découvertes gustatives européennes. L’Europe gourmande, c’est l’Europe des gourmets. Donc de celles et de ceux qui n’oublient jamais que l’esprit se loge partout. Y compris dans nos tripes !

Daniel RIOT

08/08/2007

L'Europe face aux élections américaines: Relatio lance "AMERICA, américa !"

9f1ac07bb0a7e0e5790a6331280ca827.jpgWebzine européen, RELATIO suivra évidemment de très près la vie politique américaine 705c317ae269ee371b9811774268a2b6.jpgdans l'optique des élections 2008. Deux correspondants sur place, une écoute des sites US spécialisés, des "sélections RELATIO" sur les media, les sites et les blogs du Net qui font autorité en la matière, des "regards croisés" d'Européens sur les USA et d'Américains sur l'Europe... Infos, échos, dossiers, reportages, portraits et commentaires avec deux nouvelles  rubriques ("catégories en langage de blogeur):"AMERICA, america !" et "Europe/USA". RELATIO, L'Europe  en REVUE (et en direct) sera aussi le webzine de l'Europe observant les Etats-Unis. Sans a priori, sans americanophobie parthologique et sans américanophilie maladive. Avec la pleine conscience qui ce qui se joue "là-bas" a et aura des influences ici, et ailleurs. 

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : USA, europe, web, internet, élections, blogs

14/07/2007

Blogosphère: « L’Europe est coquine et sexy ou n’est pas »

La rédaction de Relatio s’étoffe…

918da9347e92d66735b004ae416eeee2.jpgBonjour, ou plutôt, « coucou, c’est moi ! ». Moi, Clio-la-zappeuse. Avec ma sœur en coquinerie, Venusia-la-surfeuse, nous tentons une expérience un peu étrange que nous avons suggéré à Relatio après avoir repéré sur ce blog très sérieux une rubrique «  Style»…Assumer des chroniques qui donnent un peu de chair au verbe européen. L'Europe avec tous nos sens, comme l'illustre ici Azza, Hachmi 

 « Il faut rendre l’Europe sexy », nous a dit le très sérieux (et très sérieusement  épicurien, visiblement) Daniel Riot qui anime cet euroblog, ou cette webrevue, avec une passion que n’altèrent ni les pannes de cette Europe plus « emmerdeuse » qu’ensorceleuse ni les altérations d’un journalisme qui flirte trop avec la « com’ » pour faire l’amour avec l’info.

 

396cc46f41d0143980c974d47448a7d2.jpg

« L’Europe sexy » ? Facile à dire… Même si on s’en tien à « sexy » comme synonyme de « séduisant », « d’affriolant », ce n’est vraiment pas évident. Même les folles (mais rares) tentatives de la Commission provoquent des polémiques. On ne revient pas à la bonne vieille époque du latin sans raison.  Enfin…

 

Venusia-la-surfeuse (elle est blonde) et moi-même (devinez : suis-je brune ? ) tenterons quelques rubriques et quels échos en espérant que cela ne détournera pas de ce site les visiteurs (de plus en plus nombreux, j’ai regardé les stats !) qui  y trouvent plus d’infos austères que de news rafraîchissantes, malgré les charmes des « sélections » et des « suggestions » Relatio  sur « l’Europe culturelle »

f4021ac64907c230b8eb1f095131ade3.jpg

Nous n’avons qu’une limite, fixée par le maître mais nous nous fixons volontiers ne serai-ce que pour laisser place aux plaisirs de la transgressions : celle de ma pornographie, cette « pratique bouchère qui vous rend végétarien », comme dit Daniel Riot…A vous de juger. Nous tiendrons compte de l’intérêt pédagogique de ce blog, donc des impératifs de cette pudeur sans laquelle il n’est point de bonheur.

Rendez-vous sur ce blog, donc. Venusia et moi sommes complémentaires. Elle plus dessins, peintures, sculpture, et « femme pratique » Moi, davantage photos, vidéo, cinéma et « femme rêveuse ». Ensemble nous assumerons des rubriques pour laisser la rédaction de RELATIO à ses préoccupations geopolitique, geostratégiques, geoéconomiques…Bizous.

 

Clio-la-zappeuse.

 

PS . En cadeau de bienvenue puisque vous m'acceptez dans votre vie sans me connaître : un lien sur le site d’un photographe que je viens de découvrir, Stéphane de Lay. A porter aux…nues ! Il vient de sortir un livre qui est tout un programme : « Toutes sortes de femmes ». A commander.A feuilleter, avec quelques séances d’effeuillages. La photo noir et blanc de cette note a été chipée sur un site impudique. Des vertus apéritives,  non ?

 

8d684169af17c4384effad8a3ba4bfbc.jpg

 

 

6d0aac67fdf8f42a0a7f37f89d808c10.jpgndlr : Je suis ravi que l’équipe de RELATIO s’étoffe ainsi. Si nous avons pris un tableau sur l’enlèvement d’Europe comme logo de Relatio, c’est parce que pour nous, l’Europe est d’abord ravisement…Une autre signature, bientôt, sur Relatio, masculine celle-là : William Dansolal, un jeune qui se spécialise dans les problèmes de société. Je profite de cette « annonce Relatio » celles et ceux qui sont de plus en plus nombreux à s’attarder sur ce blog et qui, souvent, nous envoie des messages sur l’Europe. Je rappelle que notre rubrique "Tribune libre"  est ouverte à celles et à ceux qui veulent participer aux débats sur l’avenir de l’Europe. A vos textes. DR   

Pub ? Com ? Info…et expérience : Yves Saint-Laurent, en direct,sur ce blog

Un événement exceptionnel et sans précédent va se dérouler sur internet (et sur ce blog, en particulier, grâce à la fenêtre qui est en haut,à gauche de cette page d’accueil) : le shooting de la nouvelle collection Yves Saint Laurent « Edition 24 » sera filmé en direct pendant 24 heures du 15 juillet à 12 h 00 au 16 juillet à 12 h 00, heure de Londres.

Une collaboration unique entre Stefano Pilati et Nick Knight. Le 15 juillet, SHOWstudio présentera en direct pendant 24 heures le shooting de la collection Yves Saint Laurent « Edition 24 ». Shooting réalisé par Nick Knight sous la direction artistique de Stefano Pilati. Le mannequin sera Jessica Miller.

Ce tournage en direct sera disponible à partir de ce blog .

En attendant, ous pouvez d’ores et déjà cliquer sur la fenêtre YSL, quand elle apparaît, et explorer le site qui y est relié. Bonne découverte… De belles surprises en photos et vidéos.

c64cc6e5235124292468e8981d3774ec.jpg

Ce concept innovant de communication interactive en ligne est une première. Je fais la même expérience sur Relatio, évidemment...

   

05:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pub, web, blogs, internet, mode, femmes

29/06/2007

STRASBOURG: Sur RELATIO, L'EUROPE en DIRECT et en REVUE

PARMI LES DERNIERES NOTES¨PUBLIEES:

ab5f552ff699c7ef60b8bf4e06e01c5d.jpgLa libéralisation du gaz et de l'électricité: Le dossier et les conseils de RELATIO. Libéraliser n'est pas rendre obligatoires les offres nouvelles... >>>>>>

Géopolitique: Comment apaiser les relations entre l'Union européenne et la Russie? >>>>

Les travaux du Conseils de l'Europe: une série de notes intéressantes

Mondialisation: Pour un ordre mondial inspiré des expériences du Conseil de l'Europe

Union européenne: Le Portugal prend la Présidence du Conseil >>>>>>

TRIBUNE: ET MAINTENANT, QUE FAIRE POUR RELANCER L'EUROPE? >>>>>>

22/06/2007

France:NON au nationalisme d’Etat et à la xénophobie de gouvernement.

Quand les démocrates dignes de leurs valeurs sont intrinsèquement  « sarko-incompatibles »…Oui à la pétition internationale lancée contre le ministère Hortefeux: tenir la promesse d'une mauvaise action n'est pas une bonne action.La légitimité du suffrage universel ne légitime pas tout...

medium_droits_de_lhomme_onu.jpg

Une politique de régulation de l’immigration ? Evidemment. Dans le respect des engagements internationaux de la France (droit d’asile, statut des réfugiés…) et dans le respect des Droits de l’Homme. En s’attaquant aux vraies causes de l’immigration clandestine, ce fléaux qui fait la fortune de réseaux de trafiquants et d’employeurs esclavagistes, donc aux coupables et non aux victimes. Et en mettant sur rails une politique active d’un co-développement en vraie rupture avec les pratiques éhontées de la « Françafrique »…

Une politique d’ « intégration nationale », de façon à engendrer un « Vivre ensemble « plus harmonieux, à favoriser l’adaptation à nos lois et à nos mœurs des accueillis depuis longtemps ou des nouveaux arrivants ? Evidemment.

Des règles"utiles et justes" pour accorder la nationalité française ? Evidemment.

Avec des critères d’aujourd’hui, et non des réflexes hérités de législations mal « nettoyées » (raciales, racialistes, racistes ou xénophobes)  de temps qui ont fait la honte de la France. Avec ces exigences de droits et de devoirs sans lesquels  la « carte d’identité » n’est qu’un tatouage administratif souvent coloré par une dose d’arbitraire.

Mais un « ministère » qui lie « immigration » et « identité nationale » ? NON.

Non, en raison de la force symbolique (négative pour tout esprit soucieux d’humanisme et d’humanité) de ce lien.

Non, aussi, parce que le fait de confier la codification d’une identité nationale à un organisme d’Etat traduit une conception chargée de « vents mauvais », comme disait Pétain avant d’être pris dans la tornade vichyste.

Ce n’est pas à l’Etat de définir l'identité nationale, qui n'est ni unique ni figée. Du moins ce n’est pas à un Etat démocratique de le faire.  

 

medium_immigrés_hier.jpg

 

D’ailleurs, associer « immigration » et « identité nationale » dans un ministère n'a jamais eu de précédent dans notre République pourtant souvent secouée par des transgressions populistes et bureaucratico-arbitraires.  

Par ce qui se veut un acte fondateur de la  présidence sarkozyenne, la France inscrit l'immigration non  comme un « problème » à régler mais comme une force « ennemie »,  un bouc émissaire, comme un exutoire. France, terre des Droits de l'Homme? A démontrer. France, terre d'accueil? A prouver. France digne de ses valeurs? Restons sérieux...Ou redevenons-le!

Le péril n’est pas que dans des têtes d’intellectuels dénigrées avec une imbécillité populiste par le Président et son ami Hortefeux :il est réel.  Car personne ne peut dire de quoi demain sera fait.  Et car la morale politique (il s’agit aussi de cela) risque d'ouvrir une nouvelle page de notre histoire, celle d'un nationalisme d'Etat et d'une xénophobie de gouvernement tendant à stigmatiser l'étranger comme un problème existentiel et une menace réelle pour l'intégrité ou l'identité nationale. Revoici sous une autre forme le « parti de l’étranger ».  Et « l’ennemi de l’intérieur »…Allô, Kouchner? 

medium_jeunesse_interquartiers.jpg

Pour les démocrates soucieux d’approfondir sans cesse la Démocratie et de la protéger avec vigilance de tout ce qui peut altérer ce bien précieux qui, comme la Liberté selon Voltaire, « permet de jouir de tous les autres biens », il est clair que ce ministère Hortefeux constitue plus qu’une tache, plus qu’une maladresse, plus qu’une erreur. C’est une faute majeure. Et scandaleuse ! Contraire à l'esprit des valeurs du Conseil de l'Europe.

Sarkozy, qui dit adorer et savourer la « transgression », est trop réaliste pour ne pas en avoir conscience. Il l’avait promis, il l’a fait. Soit. Et alors ? Tenir la promesse d’une action mauvaise n’a jamais constitué une bonne action. Même avec cette légitimité du suffrage universel qui...ne légitime pas tout, surtout pas ce qui altère les fondations les plus belles de...l'identité nationale! Une affaire de principes (républicains) de valeurs (démocratiques) et de bon sens. Une question qui rend « sarko-incompatibles » les esprits les plus fidèles au « principe d’Humanité ».

Un espoir : que les pétitions internationales lancées sur cette question et traitées par le mépris au sommet de l’Etat recueillent le maximum de signatures. « Veilleur où en est la nuit ? »…

Daniel RIOT 

EN SAVOIR PLUS SUR DpJ, le Droit pour la Justice >>>>> 

medium_abolition_de_l_esclavage_Convention_du_16_pluviose_an_II.jpgNicolas A. Monsiau - L'abolition de l'esclavage proclamée à la Convention le 16 pluviôse an II
Dessin à la plume rehaussé de gouache - Musée Carnavalet, Paris

NON AU MINISTERE DE L’IMMIGRATION ET DE L’IDENTITE NATIONALE

Comme l’ont souligné les historiens démissionnaires des instances officielles de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, associer « immigration » et « identité nationale » dans un ministère n'a jamais eu de précédent dans l'histoire de la République : c’est, par un acte fondateur de cette présidence, inscrire l’immigration comme « problème » pour la France et les Français dans leur « être » même.
En tant que citoyens, ce rapprochement nous inquiète car il ne peut que renforcer les préjugés négatifs à l’égard des immigrés. De notre point de vue, l'identité nationale constitue, aujourd’hui, une synthèse du pluralisme et de la diversité des populations et ne saurait être fixée dans le périmètre d'un ministère.
Le décret du 31 mai 2007 qui définit les compétences de ce nouveau ministère montre, de surcroît, que les effets institutionnels dépassent la seule question de sa dénomination. Ainsi, ce ministère, qui détient en priorité des pouvoirs de police et de contrôle est aussi chargé de « promouvoir l’identité nationale » et de définir « une politique de la mémoire » dans le domaine de l’immigration. Il dispose d’une autorité complète et nouvelle sur l’asile politique et d’une autorité partagée sur une multitude d’administrations, y compris sur la « direction de la mémoire, du patrimoine et des archives » du ministère de la Défense.
Cette confusion des rôles et des fonctions est inadmissible et inquiétante. Nous protestons énergiquement contre la dénomination et les pouvoirs dévolus à ce ministère et demandons solennellement au Président de la République de revenir à des choix plus conformes aux traditions démocratiques de la République française.

POUR SIGNER LA PETITION >>>>>>>>>>

 

medium_identite_nationale.jpg

La France que je n'aime pas.....

medium_vichy_affiche.jpg

Une affiche officielle d'un autre temps qui est (évidemment) hors sujet  dans le contexte d'aujourd'hui? L'identite nationale est aussi le fruit de tranches d'histoire qu'on aimerait oublier. Toute ressemblance avec le temps présent est évidemment .. délibérée. Non par provocation, mais par précaution. Pardon à celles et à ceux que je choque dans leur Sarkolâtrie. ...Mais Pétain aussi a connu un "état de grâce" très long. C'est un fait, non une opinion. L'illégitime, c'était De Gaulle. Je sais: j'exagère. C'est Sarkozy qui m'incite à la transgression. Cela devrait me faire pardonner, non? DR

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu