Avertir le modérateur

20/10/2007

Pour une Académie européenne: Un appel de RELATIO

EDITORIAL RELATIO-L’Europe, c’est d’abord un Esprit. Une culture. Un bouillon de cultures. Fruits de croisements, de frottements, d’échanges, de mélanges, d’alliances des contraires. Que n’a-t-on pas dit et écrit sur ces thèmes sans aller au bout de la logique des constats et des analyses faits.

bafd4b1c2bc76183fd4c6ac45fa68699.jpg« Il nous faut créer l’Europe de l’Esprit », exhortait Pierre Pflimlin. « Notre armes absolue, c’est le cerveau », lançait Louis Weiss. Deux phrases lancées, entre autres, dans l’hémicycle du parlement européen. Combien d’autres, de la même veine, ont été prononcées par d’autres esprits éminents et pertinents dans l’enceinte du Conseil de l’Europe depuis 1950 ?

Je sais. Je vois d’ici quelques têtes « cocalisées », « macdonalisées », « TFunisées » crier à la ringardise. L’académisme est crucifié quand le conformisme est vénéré…Et les Académies telles qu’elles fonctionnent sont plus des salons de « couronnés » que des assemblées de personnalités audacieuses, susceptibles de secouer les idées poussiéreuses. Capables de mieux définir cet "Esprit d'Europe" si indispensable pour que nos valeurs, nos principes d'humanité, nos idéaux démocratique résistent aux effets pervers de la globalisation, aux "chocs des cultures", aux poussées des anti-valeurs. Résistent, et s'épanouissent!  

Jacques Delors, avec ses moyens de Président de la Commssion avait tenté de constituer une cellule académique chargée de « penser l’Europe ». Cela a donné quelques colloques intéressants mais trop confidentiels et quelques publications très riches, mais pas assez lues. Cela surtout n’a pas été suffisamment développé. Et trop limité, dans le temps et dans l’espace. L’Europe, ce  n’est pas que l’Union. L’Europe c’est toute cette « eurosphère » qui dépasse largement les frontières des 27, même s’ils deviennent plus demain.

LIRE LA SUITE >>>>>>>>>

 

31/05/2007

Max Gallo à l'Académie: L'âme de la Plume...

Bravo Max,  L'IMMORTEL....

Bravo Max! Les mauvaises langues vont crier à la récompense sarkozienne. Mais NON ! Vous n'en aviez pas besoin...Je voua ai suffisamnt lu et apprécié. Je vous suffisamment rencontré .J'ai eu avec vous suffisamment  de riches conversations (à la librairie Kleber, de Strasbourg et ailleurs), y compris sur des sujets qui nous séparent (L'Europe, notamment) pour savoir que si quelqu'un mérite de ce titre d'"Immortel", c'est vous. Vous qui tous les matins, dès quatre heures, êtes à votre table de travail. "Si je n'écris pas , je vide mon frigo", m'avez-vous confié, un jour. Quelle production! Aussi riche en qualié qu'en quantité. Bravo. Et merci d'écrire encore....A bientôt. Pas sous la Coupole, mais "Chez Yvonne"....
DR
medium_max_gallo_1.jpg
L'historien,ancien militant communiste, ancien ministre de Mitterrand devenu sarkozyste après avoir été aux cotés de Chevénement,  occupera le fauteuil du philosophe Jean-François Revel (dont les livres restent de bons ammis). Max Gallo, âgé de 75 ans, a été élu au premier tour, obtenant 15 suffrages parmi les 28 votants, a annoncé la secrétaire perpétuelle de l'Académie, Hélène Carrère d'Encausse.
L'autre candidat était le journaliste Claude Imbert, qui a obtenu cinq voix. Le reste des suffrages s'est réparti en 3 bulletins blancs, 4 bulletins blancs marqués d'une croix (refus des deux candidats) et une voix pour un non- candidat.

Cette élection est la première d'une série qui devrait s'étaler sur environ un an pour reconstituer les rangs des académiciens. Le nombre de fauteuils vacants n'a jamais été aussi important depuis une vingtaine d'années, avec six décès – sur 40 membres – enregistrés depuis le printemps 2006 : Jean-François Revel, Bertrand Poirot-Delpech, Jean-François Deniau, Henri Troyat, Pierre Moinot et René Rémond.

Historien et romancier prolifique, Max Gallo est l'auteur d'une centaine de romans, biographies et études historiques. Il avait déjà présenté sa candidature à l'Académie en juin 2000, n'obtenant alors que six voix.

Né à Nice en 1932, dans une famille d'immigrés italiens, le nouvel académicien a la fibre patriotique et la passion de la République. Il s'est d'abord fait connaître comme historien, avant de toucher le grand public avec des sagas romanesques (La Baie des anges, Les Patriotes...) et des biographies historiques à succès, de Jaurès, de Gaulle ou Napoléon.

LES LIVRES DE MAX GALLO SUR AMAZON >>>>>>>>>>>>>>>>

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu