Avertir le modérateur

01/03/2008

LA RUSSIE AUX URNES:JEUX DE ROLES...


Editorial RELATIO par Daniel RIOT

4479a7a5d8c85fe8a7701a87243260e1.jpg« Les élections russes ? Quelles élections ? »…

La question n’est pas qu’une boutade d’un diplomate cynique et blasé qui trouve consolations faciles :« Que serait devenue la Russie sans Poutine ? Cessons de rêver du meilleur quand le pire évité nous fait le plus grand bien »

Quelles élections en effet ? Un non événement. Comme les dernières Législatives, comme la (fausse) campagne qui vient de se dérouler, comme le résultat du scrutin de demain, programmé non dans les étoiles mais sur le marbre du Kremlin…

Lire la suite

28/01/2008

MUNICIPALES: Lettre ouverte de RELATIO aux candidats

UN PACTE EUROPEEN LOCAL

c73cb7b50eb9cc9ee08952878033a899.jpgSuite logique de notre Opération "Soyons des euro-électeurs...Elisons des euro-candidats". Car l'Europe, c'est NOUS, chez NOUS. RELATIO envoie une lettre ouverte aux têtes des listes qui seront en compétition dans les nomreuses communes de France. Certes  la dimension europénne  des collectivités  locales varie en fonction de la taille  des localités et de leur position géographique, mais du plus petit village à la plus grande ville, chacun est concerné. N'hésitez pas à relayer cette lettre ouverte. lancée par RELATIO, la "Pacte européen local" appartiendra à celles et à ceux qui s'en empareront, l'exploiteront, s'en inspireront et le ...complèterons. Nous restons à votre dispositiosn. RELATIO est même prët à procéder à des audits dans les localités qui lesouhahitent  et à conseiller les villes qui voudrainet améliorer leur positionnement en Europe. CONTACTEZ NOUS contact@relatio.fr. 

Lire la suite

26/01/2008

MUNICIPALES 2008: RELATIO Lance un "PACTE EUROPEEN LOCAL"

Devenons des euro-électeurs....

« L’Europe n’est pas qu’une affaire supranationale, mais elle est d’abord infra-nationale »

Edgar Morin

 

... et élisons des euro-candidats. !

 

                                POUR  UN PACTE EUROPEEN LOCAL

7afc8c54307a42ce1e28b9693a501bf8.jpg

 

 

Dans la perspective des élections municipales françaises de 2008, RELATIO lance un appel pour que la dimension européenne soit pleinement prise ne compte dans les programmes et les engagements des candidats et des citoyens.

CONSTATS DE BASE

>>> « L’Europe n’est plus une affaire étrangère mais une affaire intérieure ». Elle doit devenir une affaire d’abord locale si l’on veut que la construction d’une Europe unie dans sa diversité ne soit pas perçue comme une mécanique technocratique subie mais comme une aventure politique qui mobilisent les citoyens soucieux d’être acteurs de leur présent et de leur futur.  

>>> L’identité européenne prend racine dans les terroirs et les villes d’Europe.  La conscience européenne doit se développer à partir des collectivités locales et régionales. La citoyenneté ne se découpe en tranches    entre le local, le régional,le national, l’européen  et le global. En toute élection, nous sommes de plus en plus des euro-électeurs. Et les candidats se doivent d’être des euro-candidats aspirants à devenir des euro-élus. Ce qui est vrai pour l’écologie l’est pour l’ensemble des activités.

>>> La dimension européenne doit constituer  une chance de développement harmonieux pour les collectivités locales et régionales. L’Europe peut et doit être un accélérateur de dynamisme et un facteur d’un mieux vivre  dans les villes, grandes et petites et dans les campagnes.

Lire la suite

03/12/2007

RUSSIE: La victoire à la Pyrrhus de Poutine, par Daniel RIOT

Poutine n’a-t-il obtenu qu’une « victoire à la  Pyrrhus », une de ces victoires qui se soldent chez le vainqueur par plus de victimes et de dégâts que chez les vaincus ?

D’abord, le plébiscite annoncé n’est pas arrivé. Le score final est lourd, mais nous sommes loin des triomphes électoraux où les 100% effleurés sentent bon l’unanimisme obligatoire et un mimétisme de masse totalitaire.

Ensuite, même les plus indulgents des observateurs européens sont obligés de dénoncer ce qu’ils ont pu constater : un « manque d’équité », pour les joueurs de litotes polis du Conseil de l’Europe, des « irrégularités flagrantes » pour les plus francs du même groupe d’observateurs européens, des fraudes inadmissibles pour tous les opposants à Poutine. La propagande médiatique, les pressions en tous genres, la répression…préventive n’ont pas suffi : les vieilles pratiques des bourrages d’urnes ont été remises à la mode…y compris devant les caméras des téléphones portables !

Résultat : le Maître de toutes les Russies continue à tenir d’une main de fer un pouvoir légal, mais sans légitimité démocratique et sans crédibilité « européenne ». Dans l’embarras, le Conseil de l’Europe dont la Russie fait partie ! Dans la gêne, les gouvernements dits « occidentaux », comme on dit encore, en dépit de la chute du Mur et des manques de précisions de la définition du mot « Occident » !

 

Berlin est la capitale la plus nette dans ses condamnations  de principes. Paris est la plus ambiguë (pas de « rupture » en l’occurrence !).

Mais ces « réprimandes » européennes et américaines n’ont aucune espèce d’importance : Le maître du Kremlin tient l’Europe au gaz comme les missiles de la guerre froide la prenaient à la gorge ! Réalisme d’abord. Rien de nouveau en la matière. Le Droits aux affaires (y compris les plus louches) avant les droits de l’homme : « On ne pisse pas contre le vent », redirait De Gaulle. Et la Russie est un grand peuple avec lequel et pour lequel il convient de ménager l’avenir. Ainsi soit-il…

Cela dit, Poutine a raison sur un point. Sa peur d’une révolution (« orange » ou pas) est fondée, et sa grande faiblesse est interne, malgré la puissance policière et médiatique qui veille sur lui et les siens. Il doit se méfier de tous, y compris de ses "amis" proches. 

Selon Plutarque, Pyrrhus avait la lucidité de dire : « Encore une victoire comme celle-là, et nous sommes définitivement défaits »…

Daniel RIOT 

20/10/2007

La Pologne aux urnes : Des enjeux européens

DECRYPTAGE RELATIO par Daniel RIOT- La Pologne se rend aux urnes demain pour tenter de sortir d’une crise politique qui dure depuis des mois et entretient un climat populiste bien malsain. La Diète, chambre basse du Parlement, qui sortira de ce scrutin, devrait être de droite. Mais quelle droite? Deux partis (qui recueillent 70% des intentions de vote) sont au coude à coude dans les sondages.

908f6f1e84694b54bae46e67af10d7de.jpg

Les dernières prévisions donnent un léger avantage à la Plateforme civique (PO), parti d’opposition, avec 31% des intentions de vote. A quelques points suit le parti Droit et Justice (PiS) des frères Kaczynski, actuellement au pouvoir, avec 28%. La troisième formation est la coalition Gauche et démocrate (LiD), avec moins de 10% des intentions de vote… Out, la gauche. Mais elle peut se rendre indispensable…

Derrière ce combat entre les droites, des enjeux européens : les frères jumeaux sont plus qu’eurosceptiques (avec des alliés qui sont carrément anti-européens) et sont peu fidèles aux idéaux du Conseil de l’Europe (son rejet de la charte des droits fondamentaux de l’Union, le montre bien) alors que la Plateforme civique souhaite une accélération des réformes dans l’esprit de l’Union et souhaite même une adhésion à l’euro dans les plus brefs délais.

La Plate forme civique a conscience de ce que l’Union européenne a apporté au pays. Ne serait-ce que sur le plan économique : Croissance supérieure à 6 %, chute du chômage à 11,7 %, hausse réelle des salaires à 8 %, manne européenne, flot des investissements directs étrangers (français et allemands, surtout) … Le salaire moyen national, aujourd’hui à 2 858,83 zlotys bruts (774, 50 euros), était encore à 2 273 zlotys il y a trois ans, lors de l’adhésion de la Pologne à l’Union. La consommation a augmenté en 2006 de 5,2 %, contre 1,8 % en 2005. Les ventes au détail ont bondi à 16,9 %. Autre signe révélateur d’un mieux être : l’endettement des ménages a atteint 239 milliards de zlotys au mois d’août. Soit un boom de 3,4 % par rapport à juillet, et de 40,8 % en glissement annuel

016b8199d64ebd44de66be834fe884b0.jpg

Mais l’enrichissement creuse les inégalités. Inévitable, sans doute. Surtout dan l’agriculture : La manne européenne pour l’agriculture polonaise (1 milliard d’euros en 2002-2004, 6 en 2004-2006, 17 prévus pour 2007-2013) creuse le clivage entre agriculture traditionnelle et moderne, entre agriculteurs dynamiques et petits paysans.

Ils viennent de si  loin, les Polonais…Et ils ont subi tant d’épreuves, y compris dans une « décommunisation » mal conduite, polluée par la corruption, marquée par l’irresponsabilité de la « fric-économie »… de gauche !

Ces difficultés et ces inégalités expliquent bien des choses et notamment le succès des « frères jumeaux » et des idées néo-conservatrices, traditionalistes, nationalistes.

Vieille (et banale) histoire du « passé qui ne passe pas » parce qu’il est mal digéré. Contre-coup de la terrible double épreuve qui a meurtri l’âme d’un peuple fier de son histoire et de sa culture : en « première ligne » sous le double joug des deux totalitarismes qui ont transformé l’Europe en cimetière, le fascisme et le stalinisme. Et résultat d’une psychothérapie nationale très mal réalisée.

LIRE LA SUITE >>>>>>>>>>

la Suisse aux urnes: Le scrutin de la peur...

DECRYPTAGE RELATIO PAR DANIEL RIOT : Paradoxe suisse.  L’Helvétie va bien. Très bien même.  « Tous les indices de prospérité, de compétitivité, d'investissements dans le futur, tout ce qui dit le bonheur d'un peuple dans ce qu'il a de mesurable, dressent un portrait de premier de classe mondial, envié comme tel » souligne Le Temps.

Certes, il y a des laissés-pour-compte et ceux qui redoutent de le devenir, sous les coups d'une mondialisation qui met la concurrence partout : le paradis n’est nulle part sur terre, pas même dans les vallées si calmes de ce pays si paisible…Mais de tous les pays d'Europe, la Suisse est socialement le moins à plaindre. C'est clair. 

5504557c22129d7ca48b391ed2e7598f.jpg

Pourtant, la Suisse vient de connaître la campagne électorale la plus violente, la plus raciste, la plus xénophobe et la plus marquée par la peur de son histoire contemporaine ! A tel point que le scrutin de dimanche prend une signification qui dépasse largement ses frontières.

Contradiction. Phénomène bien inquiétant…Pour ceux qui sont attachés aux valeurs démocratiques et humanistes. « Combien fera-t-il ? ». Là est la question. En 2003, il avait fait 27% des suffrages—ce qui était déjà énorme…

« Il » ? Christoph BLOCHER ! L’homme qui donne froid dans le dos, notamment en Suisse romande où, comme dit Jean-Jacques Roth, éditorialiste au Temps,  «  la culture institutionnelle et la sensibilité sociale sont plus vives » et où «  les thèmes du complot et du mouton noir, associés à la sacralisation de Christoph Blocher, ont le plus choqué ».

 

LIRE LA SUITE >>>>>>>

08/08/2007

L'Europe face aux élections américaines: Relatio lance "AMERICA, américa !"

9f1ac07bb0a7e0e5790a6331280ca827.jpgWebzine européen, RELATIO suivra évidemment de très près la vie politique américaine 705c317ae269ee371b9811774268a2b6.jpgdans l'optique des élections 2008. Deux correspondants sur place, une écoute des sites US spécialisés, des "sélections RELATIO" sur les media, les sites et les blogs du Net qui font autorité en la matière, des "regards croisés" d'Européens sur les USA et d'Américains sur l'Europe... Infos, échos, dossiers, reportages, portraits et commentaires avec deux nouvelles  rubriques ("catégories en langage de blogeur):"AMERICA, america !" et "Europe/USA". RELATIO, L'Europe  en REVUE (et en direct) sera aussi le webzine de l'Europe observant les Etats-Unis. Sans a priori, sans americanophobie parthologique et sans américanophilie maladive. Avec la pleine conscience qui ce qui se joue "là-bas" a et aura des influences ici, et ailleurs. 

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : USA, europe, web, internet, élections, blogs

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu