Avertir le modérateur

16/03/2008

bruni, dati: le clin d'oeil de Dansolal sur Relatio

Carla, Rachida.... "élégance et discrétion"?

1bfae6d1b6ba9f50fb92d0d1f7a41c7f.jpgLE CLIN D'OEIL DE DANSOLAL Elégance et discrétion »… C’est , selon un conseiller de l’Elysée, le motfd872e59e499889239f9588e5a290bf2.jpg d’ordre que va suivre Carla Sarkozy pour soigner l’image de ce qui est nommé la « représidentialisation du couple présidentiel ».
"Re-présidentialisation?" Un néologisme qui correspond à une impérative nécessité pour Sarkozy qui n’a pas lu "le double Corps du Roi" ....

Lire la suite

04/11/2007

WEB: Halte aux proxénètes de l'info-intox!

DESINFORMATION : Confidences en guise

de Défense et illustration de… Sarkozy.

« Sarko, l’Américain » : un « agent » de l’Oncle Sam ?

Le « réseau Voltaire » devrait avoir la décence de changer de nom…

7a2956bdf21090d4570f2f1301ff0cf8.jpgRUE89 éprouve le besoin de s’étendre, pour les leur tordre le cou,  sur des fausses infos diffusées par le « réseau Voltaire », l’un des champions toutes catégories de l’intox sur internet, et reprises sur d'innombrables blogs. Un réseau qui devrait avoir la décence de changer de nom, tant il insulte ce philosophe que l’on devrait tellement relire en cette période liberticide et lâche.  

Voici une preuve de plus de l’extrême difficulté de lutter contre les effets pervers d’Internet « grande machine à rumeurs ». Sarkozy se voit d'avoir été "formé" par les Américains, voire d'être un "agent" américain. Du coup, l’effet boule de neige du web en folie, accrédite cette connerie immonde !

A la base de cette accusation, un voyage d'étude aux Etats-Unis effectué par Nicolas Sarkozy dans les années 80 alors qu'il était maire de Neuilly, à l'invitation du département d'Etat dans le cadre de son Programme d'invitation de personnalités étrangères.

SIX SEMAINES QUI VALENT DES ANNEES

Et alors ? Confidence : ce programme, j’en ai bénéficié aussi.  Et je ne regrette en rien d’avoir grâce à lui passé six semaines (plus que la norme de ce type de bourse) à sillonner les Etats-Unis, à rencontrer des membres du Congrès, des conseillers de la maison Blanche, des responsables du département d'etat,et les meilleurs chercheurs, experts ou acteurs  des domaines qui m’intéressaient : la presse et le média (bien sûr), les minorités (Noirs , Portoricains,Indiens, Amish, Mexicains, Chinois, "Français" de Louisiane), les rouages du complexe militaro-industriel et les multinationales... 

LIRE LA SUITE >>>>>>>>>>>

03/11/2007

FILLON: L’Homme invisible chute dans les sondages

Ces sondages me surprennent : comment peut-on avoir un avis sur Fillon ? En dessous de l’hyper-Président, bien après le vrai gouvernement de l’Elysée, Matignon n’est plus qu’un hôtel avec quelques emplois bien rétribués, non ? Fillon ou l’homme invisible ? Enfin, comme dit Le Monde, à Matignon, « l'impopularité est toujours programmée. Mais pour François Fillon,  elle survient un peu tôt… »

1a5827312c87ce8c27fc2768f245f24b.jpg

Moins de six mois après sa nomination comme premier ministre, les Français qui ne lui font pas confiance sont désormais majoritaires : ils sont 47 % (contre 44 % d'un avis opposé), selon un sondage TNS Sofres réalisé les 24 et 25 octobre auprès de 1 000 personnes et publié dans Le Figaro Magazine du 3 novembre.

Quatre jours plus tôt, l'enquête de CSA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France révélait que la cote de confiance du chef du gouvernement, « le collaborateur »,  ne s'établissait plus qu'à 44 %, un point seulement au-dessus des avis négatifs. L'enquête enregistrait aussi un taux élevé (13 %) de sondés se déclarant sans avis sur M. Fillon... Moi, je me situe dans ces 13 %. Et vous ?

Mais il est paraît-il un bon ministre des relations avec les parlementaires. Consolation pour lui: En deux mois, le chef de l'Etat a vu (lui aussi)  sa cote de confiance baisser de 11 points, à 53 %, dans le baromètre TNS Sofres… Ah ! Cette dictature des sondages versatiles ! Indiscrétion du « Monde » : « Fillon est dans une stratégie de démission à neuf mois, mais il veut sortir de Matignon par le haut », estime un membre de son gouvernement. Ah ! Bon ?...Même si Sarkozy lui relaisse "la Lanterne", à Versailles?...

31/10/2007

Elysée: Vous avez dit "transparence"?

Allons, allons, pas  de démagogie, pas de complainte de type populiste, pas d’ironie mal placée. Ne jouons pas à ces Anglais toujours en train de critiquer le coût de la maison royale qui feraient la révolution si …on touchait à la Couronne. D’ailleurs, la Reine, elle règne, elle. Elle ne gouverne pas. Chez nous, aujourd’hui, nous avons un hyper-président hyper-actif hyper-travailleur, hyper-médiatique. Qui fait tout, ou presque. C’est normal qu’il soit hyper-rétribué. D’ailleurs, même le Président irlandais gagne plus. En rétributions, pas en avantages en nature…

Et Bush gagne trois fois plus… ce qui laisse à « Sarkozy l’Américain » des espoirs de prochaines augmentations (à chaque « bond » du SMIC, par exemple).

Inutile de reparler de De Gaulle qui remboursait à l’Etat le pain partagé à l’Elysée avec sa famille. Les temps ont changé. Et l’argent a été trop chargé de pêchés, parait-il, par les sermons de pieux hommes de foi qui priaient le ciel pour attirer la pluie au lieu de pomper les nappes phréatiques et oubliaient que l’argent des riches a toujours fait rêver les pauvres.  D’ailleurs, mme Lagarde avait été rappelée à l’ordre :il n’y aura pas de « plan de rigueur »…au moins jusqu’aux municipales, et, soyons pédagogues: le déficit abyssal de la France ne va pas augmenter de 140% pour autant. Alors, faisons des économies, oui. Mais ailleurs.

C’est à Matignon qu’il y a peut-être aujourd’hui des emplois fictifs, non à l’Elysée. On aurait pu enlever au PM, qui est moins important que les conseillers spéciaux du Palais, ce que l’on donne au super-patron. Mais cela ne se fait pas : Sarkozy, du temps de Cécilia, lui avait déjà emprunté la « Lanterne » de Versailles. Qui y passe ses wek-ends maintenant ?

 Ce sont dans  quelques cabinets que la République pourrait faire des économies (combien de collaborateurs Laporte ? Plus que de joueurs dans une mêlée…)…Il est tant d’autres situations scandaleuses, et pas seulement dans les  rétributions et les frais généraux de quelques nantis et profiteurs d’un système que l’on dit vouloir assainir, avec clarté et franchise. « Il y a vraiment des milliards d'injustices à réformer dans ce pays avant de réformer le salaire du président », lâche Jean-Louis Bianco qui sait qu’on « n’est pas malheureux à l’Elysée »…

Ce triplement du budget du Palais et la hausse de 140 %  du salaire du Président sont décidés au nom de la « transparence ». Qui pourrait être contre ? Mais c’est là peut-être que l’on peut dépasser les critiques mesquines de  Bianco qui tente de nous faire pleurer en disant que Mitterrand payait ses cafés de sa poche. Qui peut dire que cette « clarification » entraînera la suppression des caisses noires, des coffres secrets, des liasses cachées ? La pauvre Cour des comptes ne peut pas avoir des yeux partout, et pour tout… Souhaitons que la transparence affichée ne masque pas des réalités plus cachées!

Daniel RIOT 

25/10/2007

Quand Sarkozy se surprend lui-même….

Il a réussi un joli coup, Sarko : il s’est étonné lui-même ! La fin de son discours sur la fin de la première phase du « Grenelle » est un morceau d’anthologie. Mal écrit, le passage. Mais révélateur : « Pour qu’un homme comme moi, tienne un tel discours, préconise de telles mesures… ». Les vraies ruptures sont avec soi –même.Et l'on est qui l'on devient...

bb8f86326a50139f9c05d1adebacbb85.jpgl'ami de Bush avec Al Gore...

Eh oui ! Son « j’ai changé » de la campagne électorale a pris son sens aujourd’hui. « Pour qu’un homme comme moi », pour qu’un gouvernement comme le sien, pour qu’une majorité comme la sienne…pour qu’autant de gens qui méprisaient tant depuis tant d’années les « écolos », ces « gauchistes », ces « illuminés », ces « passéistes », ces « réactionnaires » et  affichent dans leur défense de l’environnement, de la planète, de la nature cette foi des nouveaux convertis, il faut croire effectivement que « la France a changé ».

Surtout si cette France, repeinte en vert de l’espérance,  tient ses engagements de transformer le « cancre » de l’éco-politique européenne qu’elle était en « premier de la classe »…

Même Voynet ( qui pour moi reste « la tueuse du Rhin-Rhône ») est obligée de reconnaître ce qu’elle est plutôt agréablement surprise. Et quand Hulot met « 18/20 » au travail effectué ce n’est pas seulement pour caresser Sarkozy en courtisan ou ajouter au plaisir de Borloo qui se dit « fou de joie ».

e21b83f93721cdc6e936a2968b3dcf10.jpg

Tout bien sûr est à regarder avec distance. Je l’ai fait dans une autre analyse. Mais il est des plaisirs qu’il ne faut surtout pas bouder… Même si, « l’inertie, la routine, l’aveuglement, l’idéologie » qui sont à combattre désormais au nom de « l’esprit de Grenelle » se trouvent encore plus à l’UMP (où tout le monde n’a pas-encore- changé) qu’ailleurs…

Au fait, j’ai dit « esprit de Grenelle »…Ah ! Oui… Chirac, déjà et mai 68, encore… Avec un bond historique du Smig ! Faut-il dire « merci mai 68 » ? Qui disait déjà qu’il fallait en  « liquider l’esprit » ? Quelqu’un qui ne s’était pas encore surpris lui-même…

Daniel RIOT

LE PARADOXE DE GRENELLE >>>>>>>>>

19/10/2007

La défaite du XV de Laporte : Limites du « je veux » sarkozyen

A poils. Et ce n’est pas pour un calendrier… A poils, et ce n’est ni viril ni érotique… Dans du beurre, les Argentins ! Entartés les Français ! Limites de la méthode Coué, du « je veux » sarkozyen et  de la « com’ » impériale  qui nous ferait prendre nos désirs pour des réalités. Pas de tango pour nos champions de l’ovale !

Le supporter tricolore que je suis en est marri. L’observateur que je suis aussi en sourit. Imaginer l’exploitation politique qui aurait été faite du succès des Bleus atténue mon  blues : logique, non ? Et j’avais détesté ce festival de chauvinisme irrationnel (bien orchestré, y compris par Christine Boutin) qui avait précédé le début de championnat du monde …si mal préparé depuis huit ans par une tête de gondole du supermarché des illusions de notre « pipolcratie » qui se prenant pour le meilleur sélectionneur du monde!

c0eb14697a213074c7285be0294a1335.jpg

Par la très petite porte, le départ en retraite sportive du futur secrétaire d’Etat de cette République où la présomption d’innocence est clamée avec force (c’est bien), mais d’une façon très sélective (ce n’est pas bien)… Qu’est-ce qui est le plus important, d’ailleurs, dans l’actualité du jour,  la (nouvelle) défaite du XV face à l’Argentine dans la « petite finale » de consolation ou le dossier (plutôt argumenté) que « l’Equipe magazine » consacre à l’affairiste promoteur d’un jambon prédécoupé ?

Drôle d’époque, effectivement… A Lisbonne, c’est un journaliste du Monde qui pose une question digne de « Gala » ou de « Voici »  au Président plaqué dans sa vie très privée par une femme qui s’explique pudiquement dans une belle page de l’Est républicain (décidément privilégié par l’ex-première Dame de France) et  fait très publiquement les « couv » de Match et de « Elle » (entre autres). Et à Paris, c’est le supplément du quotidien sportif qui sort un dossier digne de « l’Expansion » ou des « Echos »…Mélanges des genres, encore et toujours…De plus en plus, même ! Qui avait dit que « Sarko est le seizième homme du XV de France » ?

Enfin, Bernard Laporte a pu se consoler de ses déboires sportifs avec une bonne nouvelle tout de même : une plainte déposée pour « favoritisme » contre l'entraîneur du XV de France, avec constitution de partie civile, a été  classée sans suite par le parquet de Paris… Une sombre histoire de « machines à sous »… Un de ces domaines où l’on peut gagner plus sans travailler plus !

Il a eu aussi, ce « Sarkoman »,  un signe du destin encourageant : ses démêlés avec le fisc révélés par L’Equipe pourraient tomber à l’eau si l’enquête traîne encore un peu : dans deux mois, il y aura prescription…

D’ailleurs, Laporte nie en bloc. Et le bloc est lourd ! « Double comptabilité, abus de biens sociaux, détournement d'actifs, transferts de fonds suspect, fausses factures, travail au noir ou encore retraits en espèces », selon L'Equipe. Oh ! Il en faut de l’imagination pour inventer tout cela… 

« Présomption d’innocence », on vous dit : même Sarkozy l’a redit, à Lisbonne ! Comme pour Santini. Alors, silence dans les rangs. Laporte va travailler sous l’autorité de bouillante Roselyne Bachelot. Une belle mêlée avec des  démêlés qui ont déjà commencer. Ce n’est pas un homme de l’ovale qui va impressionner cette femme joviale mais carrée ! Avec elle, Laporte devra tourner rond…Ou ce  sera la rupture.

La France en Europe : Quand les « Fabusiens » disent OUI au traité de substitution…

Un billet d’humeur de Daniel RIOT pour RELATIO : « Je crois qu'il met fin à une longue période d'interrogation sur le fonctionnement des institutions de l'Union européenne, qui correspond à une sorte de lassitude des chefs d'Etat et de gouvernement quant à leur capacité à traiter de ces questions. Fondamentalement, je crois que la grande Europe avait besoin d'institutions adaptées et je pense que l'équilibre institutionnel repris par ce traité correspond à ce dont l'Europe a besoin, avec cet avantage de ne pas confondre ce qui relève du fonctionnement des institutions et de ce qui relève des politiques comme le faisait la Constitution. ».

d7284f01a4148836621e0e896e37e466.jpgDe qui est ce splendide commentaire donné dans une ITW à Toutel’Europe.fr ? D’une euro-députée fabusienne, Pervenche Berès,  qui a fait voter Non au referendum sur la Constitution et qui aujourd’hui applaudit le traité de substitution... parce qu’il ne contient pas la partie III du texte "de Giscard", comme elle disait alors qu'elle y avait bien contribué… Cette partie III, il faut peut-être  le souligner,  ne faisait qu’une synthèse de traités qui ne sont évidemment pas supprimés, donc qui restent (heureusement) en vigueur….

Le culot, en politique, c’est indispensable ? Il est vrai que le leader de son « courant », Laurent Fabius, est pour l’heure très silencieux sur ce sujet. Il vaut mieux sans doute. Un jour, peut- être, un historien montrera comment par son faux calcul politicien anti-européen, Fabius (qui veut ressusciter le parti qu’il a si fortement contribué à mettre en pièces) a empêché le PS de remporter les dernières présidentielles.

L’intelligence ne se résume pas plus au QI que l’identité en une carte…

Daniel RIOT

21:15 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, PS, europe, fabius, traité

18/10/2007

Cécilia, " femme libérée": Cookie Dingler à la Une

Allez savoir pourquoi:j'ai depuis le début de l'après-midi le tub de Cookie Dingler en tête... Il est vrai que d'autres ont la "cécilia" de Joe Dassin  à l'esprit. En France tout se terline par de chansons, non? A propos, aux Etats-Unis se dévelopent les "fêtes de séparations" où l'on donne autant d'éclat aux divorces qu'aux mariages. A quand une grand Fête de la "rupture" à la Lanterne, ou chez Louis XIV? Soller voit bien un remaraige rapide entre Nicolas et Rachida (ce qui est difficile, puisque Dati est l'amie de Cécilia). Pascal Bruckner, lui, verrait bien une union Nicolas-Ségolène: une vraie "ouverture" pour une vraie "rupture"... Ce serait royal, en effet. La France s'amuse: "tout va très bien madame la marquise"... C'est jour de grève, pourtant. Il nous faut bien un système de service public (d'humour) minimum...

ed11fdbcad60a6c6270c6e557656eb45.jpg

"Elle est abonnée à Marie Claire
Dans L'nouvel Ob's elle ne lit que Brétécher
Le monde y a longtemps qu'elle fait plus semblant
Elle achète Match en cachette c'est bien plus marrant

{Refrain: 2x}
Ne la laisse pas tomber
Elle est si fragile
Etre une femme libérée tu sais c'est pas si facile

Au fond de son lit un macho s'endort
Qui ne l'aimera pas plus loin que l'aurore
Mais elle s'en fout, elle s'éclate quand même
Et lui ronronne des tonnes de "je t'aime"

{Refrain}

Sa première ride lui fait du souci
Le reflet du miroir pèse sur sa vie
Elle rentre son ventre à chaque fois qu'elle sort
Même dans "Elle" ils disent qu'il faut faire un effort

{Refrain}

Elle fume beaucoup elle a des avis sur tout
Elle aime raconter qu'elle sait changer une roue
Elle avoue son âge celui de ses enfants
Et goûte même un p'tit joint de temps en temps"

EN VIDEO: Vivement Dimanche >>>>>>>

Sarko en célibataire à Lisbonne

A LIRE SUR RELATIO >>>>>>>>>>>

fragment de pensée

 « La gloire est le deuil éclatant du bonheur. »

 Germaine de Staël

28/09/2007

Politique : Les avaleurs de « bidouille »

Une petite bourde du jour, encore…« On est dans la continuité de Raffarin et de Villepin. Ce n'est même pas un budget de transition. C'est de la bidouille », s' est insurgé  Nicolas Perruchot, porte-parole du groupe parlementaire du Nouveau Centre, à propos du projet de loi de finances.  

Le député du Loir-et-Cher estime qu'  « en l'état, ce budget n'est pas votable » et revendique une « liberté de vote »…non prévue dans le contrat signé par ces déserteurs de l’udf avec l’UMP mais tout à fait légal dans une démocratie qui ne reconnaît pas de « mandats impératifs »….

Mais, il ajoute en bon avaleur de couleuvres et de clous rouillés comme savent l’être les « centreux » opportunistes :« Ce n'est pas un débat facile. On est dans la majorité et on a trois ministres au gouvernement : ça nous oblige à travailler plus utilement » Travailler utilement consiste-t-il à approuver de la « bidouille » ? Ouille, ouille, ouille…

Politique : les « pieds sur terre » de Copé

« J’ai besoin de  garder les pieds sur terre…Ca ne perturbera en rien mes activités de parlementaire ou de maire. Les journées d'homme politique sont sur sept jours, vous le savez bien, même si pour beaucoup d'entre vous, vous êtes aux 35 heures ! »… Jean-François Copé, l’auteur de « Promis :j’arrête la langue de bois » et de « Ce que je n’ai pas appris à l’Ena » s’explique ainsi devant des journalistes qui s’inquiétaient de son embauche à mi-temps dans un cabinet d’avocats d’affaires  fort actif, y compris dans quelques dossiers qui concernent l’Etat ou des sociétes mixtes…

3fd1c62ffe004ec788963acfabb6deae.jpg

Les journalistes  s’inquiétaient pour sa santé (le surmenage n’est pas toujours psychosomatique), pour son art de gérer son temps entre la mairie de Meaux, (ville d’art et d’histoire célèbre pour son Brie et sa moutarde), ses responsabilités de président de la communauté d’agglomération,  son siège de député (qu’avait du lui filer Guy Drut), son poste de président du groupe UMP à l’Assemblée (lot de consolation pour non portefeuille chez Fillon), ses prestations audiovisuelles (qu’il adore) , ses activités dans « Générations France » (0% petites phrases, 100% débats d’idées), ses réflexions promises sur le mandat de députés,  mais aussi et surtout pour des questions d’éthique politique qui semblent bien ringardes  en cette ère d’une « Sarko attitude »…

« Voilà quelqu'un qui a entendu le message du président : travailler plus pour gagner plus », ironise le député UMP François Goulard. Cela n’a rien ni d’une bourde ni d’une plaisanterie. On en rit ou en pleure ? « la politique c’est un vrai métier », écrit Copé sur son blog.  « Un métier difficile, souvent violent. Un métier qui s’apprend ».Et un métier  où ce que l’on a appris (comme ministre du budget, par exemple,) peut servir dans un bon cabinet d’affaires, par exemple. Là, effectivement, on sait garder les « pieds sur terre »…"Des députes avocats d'affaires, ce n'est pas nouveau", sourit Copé."J'en connais un qui est devenu Président de la République"

25/09/2007

La bourde du jour:"La France n'est pas la Chine"

Elle est intelligente et belle. Deux constats qui (confession!) altèrent mon sens de l'objectivité. Je n'y peux rien. Mon sens aigu de l'égalité des sexes a les limites de mon regard d'esthète masculin sur la féminine conditon et brouille parfois (d'une façon sélective) mes capacités d'appréciation... Mais je le sais et je fais tout pour gommer mes excès d'indulgence.

Rama Yade

Rama Yade (Sipa)

La preuve, c'est Rama Yade, secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, qui inaugure cette cette nouvelle rubrique de la "bourde du jour"!  
"Notre pays n'est pas la Russie, notre pays n'est pas la Chine. Notre pays n'est pas une dictature (...) Nous ne sommes pas une nation qui passe son temps à violer les droits de l'homme"(...)"Nous sommes dans une démocratie et l'une des plus belles du monde".
N'est-ce pas beau, bien et vrai, tout celà? Dans ces conditions pourquoi éprouver le besoin de le dire? La démocratie est un jardin qui se cultive. Les droits de l'homme sont une arboriculture qui exige bien des soins.  Les deux se caractérisent par leur perfectibilité et interdisent toute autosatisfaction. Surtout quand des rapports intenationaux (sur les prisons, par exemple)retent lettres mortes et quand en bien des domaines, nous avons plus de leçons à recevoir qu'à donner...
Cela dit je comprends que Rama Yade soit gênée:"Je suis en charge des affaires étrangères et des droits de l'homme à l'étranger. Si j'ai été amenée à me préoccuper de ces questions intérieures c'est simplement parce (...) qu'il est très difficile pour moi de voir mon pays mis en cause lorsque je parle des droits de l'homme à l'étranger, parce qu'on nous dit souvent: 'regardez chez vous'".
Eh!oui, jolie Madame... Mais ne sombrez pas dans les pièges sarkozyens de l'autosatisfaction proclamée et des incantations magiques érigées en activisme poiltique. 

24/09/2007

Politique:Les Guignols de l’intox plus forts que les Guignols de l’info

Je n’en finis pas de m’émerveiller ! Sarko a vraiment réussi à donner une nouvelle dimension au spectacle politique. Seuls les « Guignols » doivent en être marris : ils sont trop imités par celles et ceux qu’ils devraient  railler. Les « Guignols de l’intox » battent les « Guignols de l’info » ! Et Sarkoland s’en trouve plus hilarant que Groland…

Canal moins plus fort que Canal+ … Amis du « Canard enchaîné », attention ! Vous allez finir par perdre des plumes puisque les seules narrations  des faits, gestes et des propos des Maîtres du Royaume finissent par être plus drôles que ce que vos esprits brillants peuvent pondre. Et ils communiquent tellement que le mot « indiscrétion » ne recouvre plus rien, ou presque. On va devoir créer dans les bons quotidiens une nouvelle rubrique : « La bourde du jour »

Le bon sens de Raffarin

Jean-Pierre Raffarin, heureusement, vient de rappeler tout ce beau monde de grands communicateurs à l’ordre : « Un mot maladroit est un mot qui n’est pas juste » a lancé le père des « raffarinades »…en  désignant du doigt les auteurs de « mots » qui font (trop) mouche : « guerre, faillite, rigueur ». Il aurait pu mettre « état de grâce » dans le même sac. Car l’expression ne veut plus dire grand-chose,  malgré les sondages,  en raison de la multiplication des « couacs », des « hic », des erreurs de « com’ », de l’équipe Sarko-Fillon and Co. Ce qui est un comble !

Les 40 paires de bottes de Boutin

Vous avez vu Mme Boutin et ses quarante paires de bottes, dans son Algéco de la  place Belcourt à  Lyon ? Chez Bocuse, où elle était l’invitée de responsables d’organisations à vocation sociale, c’était plus classe, il est vrai. On se demande pourquoi sa « consoeur » a cru le besoin d’en parler.  Pas très gentille, Fadela Amara, l’ancienne cheftaine de « ni putes ni soumises » pacsée (politiquement) avec Mme anti-Pacs. Il est vrai que Fadela et Christine se retrouvent d’accord (pour des raisons différentes) pour critiquer le recours à l’adn dans la « panoplie Hortefeux ».

Hortefeux se délocalise dans un centre de rétention ?

Christine Boutin, me dit-on, a donné de mauvaises idées dans d’autres cabinets : Rachida la magistrale magistrate irait tenir des réunions de cabinet dans une prison surpeuplée,(au fait, les huit partants du « cab » ont été remplacés chez Dati ?), Hortefeux le flamboyant irait s’installer pour 15 jours dans un centre de rétention pour migrants illégaux, MAM, femme d’intérieur du gouvernement, va s’installer dans un refuge de la SPA pour chiens méchants, Roseline Bachelot fait semblant d’hésiter entre les vestiaires du XV de France et les services d’urgence si confortables d’un de nos hôpitaux, Fillon lui-même songe à se décentraliser du  coté de Cambrai ( pour les « bêtises » ?)

Le Sarko-Rubicon de Morin : «sans retour»

Le plus fort en « bêtises » additionnées, c’est sans aucun doute notre ministre de la défonce et de la défausse, Morin qui vient de crier par AFP interposée que son divorce avec Bayrou était définitif…Comme si Bayrou souhaitait une quelconque réconciliation…

Imaginons un instant que Morin ait dit le contraire (ce qui n’aurait rien de surprenant dans la bouche de quelqu’un qui a distillé tellement de venin contre Sarkozy avant de ramper comme le plus servile des lèche-bottes n’oserait faire). C’est le MoDem qui explosait en vol ! Ouf ! Merci à lui et à son Nouveau Centre d’exister… Il a rendu service à Bayrou, le Grand Morin, en franchissant le Sarko-Rubicon

Un seul regret à ce propos : le général Morin ne compte pas assez, dans ses troupes,  de personnalités de premier plan dotées d’un certain charisme pour attirer tous ceux qui se complaisent dans leurs rôles de taupes de la vraie droite dans le faux centre qu’était devenue l’udf avant le « centre Libre » du congrès de Lyon… Mais mon propos de ce jour n’est pas dans ce registre

Le ministre de la défense fait exploser le Rafale en vol

A deux reprises, le ministre de la Défense (dans un grand pays ce n’est pas rien comme titre !) vient de se voir tirer les oreilles par l’Elysée. Sarkozy savait pourtant depuis longtemps qu’il vaut mieux parfois avoir de bons et vrais ennemis que de mauvais et faux amis… >>>D’abord, il a fait courir le bruit d’un remaniement ministériel, en se fondant sur des « confidences » du Président… Explosé avant de voler, le pauvre Morin…

>>>Ensuite, et c’est pire puisqu’on devrait le traduire en Justice (militaire ?) pour atteinte aux intérêts supérieurs du pays : il démolit publiquement le « Rafale » (par lui jugé « trop cher » et « trop hypertechnologique ») alors que nos avionneurs tentent désespérément de conclure quelques ventes de ce « meilleur avion du monde » (à la Suisse et au Maroc, notamment).Un bon VRP, Morin le VIP…

Le grand jeu de l’Ego-Sarko : Un « Je » toutes les 12 secondes…  

Il est vrai que tout cela n’a guère d’importance puisque Sarkozy fait tout, tout seul. D’ailleurs, c’est logique puisque c’est lui qui a été élu ! Il n’en est toujours pas revenu, si on sait bien l’écouter. Autrement, il n’éprouverait pas le besoin de le dire et le redire en toute occasion comme s’il devait surmonter un doute sur une légitimité incontestable ou comme s’il était dans le situation d’un gamin trop vernis par un cadeau du ciel auquel il ne veut pas croire : « trop beau pour être vrai » !

C’est peut-être parce que trop d’ego tue l’ego ! Des blogueurs sérieux et méticuleux du Monde ont compté dans les 53 minutes et 5 secondes de sa dernière intervention (je ne dis pas ITW) sur TF1 et France 2 a compté 226 « Je » dans la bouche de Sarkozy, soit un « je » toutes les douze secondes (je n’ai pas vérifié les comptes). Les jeux du « Je » sont toujours intéressants à décrypter. A la fin de son premier mandat, utilisera-t-il daans ce jeu de l’Ego-Sarko un « Nous » de majesté ?

Daniel RIOT

06/09/2007

De Villepin, leader de …l’opposition à Sarko ?

C’est trop drôle…Le Modem se tait, le PS dit n’importe quoi… Et de Villepin parle comme s’il était leader de l’opposition…. A trois niveaux : l’indépendance de la justice (mais oui !), l’action réformatrice de Sarkozy et le type de gouvernance de ce « Bourgeois Gentilhomme » très people qui occupe l’Elysée et est entouré de « cire-pompes »….

A une semaine de son audition dans le dossier Clearstream, l’ancien premier ministre affûte sa défense. En passant à l’attaque. Avec une cible principale, esquissée plus que dessinée : Nicolas Sarkozy…A tel point que « l’affaire  de Villepin » pourrait bien devenir « l’affaire Sarkozy », ne serait-ce que dans la mesure où travers son cas, l’ancien Premier ministre met en cause l’indépendance de la justice….Reste à savoir comment les juges qui viennent de recevoir une lettre de lui vont réagir….

 

1d71321e898bbd4767a84d93464c78cc.jpg

 

Dans sa lettre aux juges (révélée en partie par Paris Match) proteste contre le montant de la caution qu’il doit payer (200 000). Il réitère son innocence et met en cause l’instruction : « Permettez-moi, par ailleurs, de m’étonner du procès d’intention politique qui m’est fait. Il est plus qu’absurde de m’accuser d’avoir voulu discréditer un soi-disant rival», affirme-t-il, faisant allusion, bien sûr, à Nicolas Sarkozy. Sarkozy qu’il accuse d’avoir mis et de mettre de l’huile sur le feu : « Que penser d’une instruction, où la partie civile, en tout cas la seule qui retienne l’attention, est le Président de la République, lui-même, et à ce titre susceptible de donner à la Chancellerie toute instruction qu’il juge opportune. Etrange situation pour un Etat de droit, mais je veux croire en la justice de mon pays. Je veux croire aussi en la force de la vérité et je me battrai sans relâche pour cela ».

Dans une émission enregistrée à diffuser vendredi sur France 2, de Villepin va loin , d’un façon plus précise : « Quand on dit qu'on veut pendre quelqu'un à un croc de boucher et qu'on est ministre d'Etat, ministre de la sécurité ou président de la République, on impressionne d'une façon ou d'une autre la justice », dit-il en faisant allusion à des propos prêtés dans plusieurs livres à Nicolas Sarkozy

« Je veux comprendre », lance-t-il enfin dans cette émission (« Esprits libres »), avant de promettre qu'il demandera « excuses et réparation » : « Le 13 au soir, la fiction d'une affaire politique dans Clearstream, qui serait au cœur du dossier sera finie » (…)

« Quand on n'a rien à se reprocher, on n'a pas peur »(…) « Il n'y a rien » dans le dossier, continue-t-il, se demandant « comment une affaire internationale (qui) pouvait menacer les intérêts français" serait devenue politique « par un tour de passe-passe".

« Qui l'a organisée ? », s'interroge Dominique de Villepin : « Qui a eu intérêt pendant 3 ans à multiplier les fuites de l'instruction pour démontrer que j'étais, au fond, l'homme qui avait organisé tout ça ? Il se trouve que c'est faux et qu'on le saura le 13 septembre. »

afebb913d8423a4aad7a6f75195aae0f.jpg

L'ex-Premier ministre de Jacques Chirac critique aussi Sarkozy sur le plan politique :

Il a ainsi affirmé sur Canal+ qu'il n'était « pas sûr » que la France aille mieux si l'on se « contente » d'appliquer toutes les promesses de Nicolas Sarkozy.Dominique de Villepin a préconisé de « prendre d'autres mesures » : « Faisons en sorte, puisque l'état de confiance est là, que notre économie puisse repartir sur de nouvelles bases. Ca implique aujourd'hui des dispositions fortes ».

« J'entends dire ce que je pense », avait  prévenu l'ancien chef du gouvernement, qui multiplie les interventions dans les médias depuis fin août à l'occasion de la parution de son nouvel ouvrage sur Napoléon, « Le Soleil noir de la puissance ».

Ce passionné qui aime à disséquer le pouvoir en presque chirurgien se pose en « conscience » de la majorité face à « l'esprit de cour » des « béni oui oui » et des « cire-bottes » qui menacent selon lui l'action du chef de l'Etat .

« Ce n'est pas quand vous êtes entouré de béni-oui-oui, de cire-pompes et de courtisans que vous faites avancer un pays », a-t-il dit à, invoquant l'exemple du "Bourgeois gentilhomme", personnage fat, entiché de noblesse, créé par Molière.  « On confond parfois le pouvoir et la gloire », a-t-il souligné. « Le Bourgeois gentilhomme, c'est toujours celui qui se met en scène. C'est forcément celui vers lequel les regards se tournent ».

« Je suis celui qui remplit le rôle de conscience et d'aiguillon d'une majorité qui ne doit pas s'endormir sur ses lauriers », a-t-il expliqué, rappelant les « courtisans » à la réalité d'  « une conjoncture économique difficile », d'un « investissement pas glorieux » et d'un commerce extérieur qui « atteint les chiffres les plus mauvais ».

18/08/2007

Greenpeace, le glacier, la foule et le photographe : La massification des individus mise à nue

La chronique (pas coquine du tout) de CLIO pour RELATIO :

6d03eee4c49e7c1544af1ddceaa31766.jpg« Cela ne vous a pas gênée de poser nue ?

-          Non. Mais le plateau était chauffé

-          Vous n’avez vraiment rien mis ?

-          Si, la radio… »

Ce dialogue entre Marilyn Monroe est un journaliste peu inspiré m’a toujours fait sourire. Avec une pointe d’envie. Vous pensez ? Marilyn ! J’ai l’air de quoi, moi, à coté ?... Même aujourd’hui, où sur le net certains sites font recette avec des créatures qui nous feraient oublier que « la femme est le chef d’œuvre de Dieu, surtout quand elle a le diable au corps », j’hésite à paraître nue devant des yeux étrangers.

dac2ca371d2b0a811748bda35d7a7dca.jpgle baiser de RODIN

J’aime bien, pourtant, parfois…Enfin, cela dépend des yeux. Alors, je pense, comme Miguel de Cervantès que « Nue, je suis venue au monde et nue, je le quitterai, ce monde »…Mais non, je n’ai jamais pensé à Cervantès quand j’étais à poils devant ces yeux là! Je dis cela par pudeur, sans doute,  pour habiller mon âme…Citation pour citation, je penserais plutôt à John Owen dans ces cas là : « Plus l’amour est nu, moins il a froid »…Mais quand c’est vraiment bien, je ne pense à rien. Et vous ?

Où en étais-je ? Ah ! Oui. A ceux et à celles qui posent nu (e) s devant des photographes. Et, surtout, en masse, en foule, en nombre...

87eae19784a547e430ce05225cd5b156.jpg

 Ce n’est pas du nudisme. J’ai des copines qui en font : c’est une philosophie le nudisme, pas de l’exhibitionnisme. Je les comprends les nudistes, même si je n’ai jamais accepté leurs invitations…Je n’en ai jamais parlé à mon psy, tiens. Il faut que j’y pense. Vivre à poils, c’est au poil, sans doute. Qui disait, déjà, « La nudité est l’éloquence de la chair » ? Ou « Nu ! Il n’y a de bonheur que pour les corps libérés de leurs vêtements » ? D’ailleurs, même Mahomet l’a dit (paraît-il) : « Etre nu n’est pas inconvenant ». Bas les voiles, donc ! Qui disait (encore !)  qu’une femme nue ne cache jamais son visage ? Moi, cela m’est arrivé : pour cacher des larmes…Mais çà, c’est encore une histoire pour mon psy, pas pour une chronique « européenne ».

0af57bcbfae18810fee28bfadf28379b.jpg

Européenne ? Mondiale, même… Vous pensez : le réchauffement de la planète, le climat détraqué, la fonte des glaces et des glaciers ! J’ai vu une photo (ci-dessus) d’Angéla Merkel au Groenland : elle était bien couverte, engoncée dans des vêtement chauds. Logique. Quand il fait froid, on  se couvre. Encore que…l’amour chez les Esquimaux ? Hors sujet.

Heureusement, on peut se montrer sans être nue. Elle est allée au pôle nord pour juger « sur pièces » de la fonte de la banquise, la Chancelière. Si elle cherchait à faire  un « coup de com’ », (comme dirait Sarkozy), c’est raté : le « SOS planète » dont on parle partout en ces jours d’août (où l’on ne sent guère le réchauffement de la planète) vient des Alpes suisses, du Valais. Un SOS lancé sans cor des Alpes, mais avec des corps comme l’étatsunien Spencer Tunick   , champion toutes catégories des « performances » plus sportives qu’artistiques, adore les saisir. Photos de groupes avec croupes à l’air ! 

ddb09a7e0113e90d8732bb13b79faa4f.jpgLe glacier

A poils sur les glaciers, les militants et les figurants de Greenpeace ! Chauffe, Marcel : C’est pour le bien de l’humanité. Qui va prendre une sacrée dégelée si cela continue ainsi… Pensez donc : le glacier d’Aletsch, protégé par l’Unesco, donc classé dans son « patrimoine de l’Humanité » a reculé de 115 mètres en un an. A poils, la caillasse ! Plus d’habit de glace !

a1be0b2fea050420d8c14ccbe492df0f.jpg

« La fonte des glaciers est un signe indubitable des changements climatiques planétaires », écrit Greenpeace. «  Si le réchauffement du climat de notre planète continue ainsi, en 2080, de la pierraille aura remplacé la plupart des glaciers. Durant les 150 dernières années, les glaciers alpins ont perdu près du tiers de leur surface et près de la moitié de leurs masses ». 150 ans ? Mon scooter n’est donc pas responsable de tout. Pardon : ce n’est pas un sujet de plaisanterie. Surtout que j’ai (mais oui !) un coté « écolo » qui épate mes copines…

3a51b8adebfd1df8dfefb460f8439d6d.jpgA Mexico

Mon problème, c’est le lien entre le climat qui se réchauffe et ces corps en masse qui se gèlent (ce que vous voudrez). Je sais qu’il existe un Centre pro-natura réputé à proximité. Mais cela n’explique rien…  Le contraste entre l’individu démuni et l’ampleur du défi à relever ? La faiblesse d’individus sans protection face à l’une de coulées les plus impressionnantes d’Europe ? La vulnérabilité du corps humain face à notre environnement ?   De cela aussi je devrais parler à mon psy…

Greenpeace expliquait avant l’opération (le prise de nus) : « L’installation symbolise la vulnérabilité des glaciers et la fragilité du corps humain. Les photos de cette installation doivent émouvoir la population et la motiver à agir maintenant contre les changements climatiques. Mettez-vous à nu pour protéger le climat! »

8bfacab5178b3254c456d560d90ce6de.jpg

Greenpeace ajoutait : « Spencer Tunick est connu pour ses installations de personnes nues. Il qualifie ses oeuvres de «sculptures vivantes» ou de «paysages corporels». En collaborant avec Greenpeace, Spencer Tunick aimerait  témoigner de la beauté et de la fragilité de notre planète. Et nous rappeler que nous devons aller de l’avant et agir en prenant des décisions courageuses! » Ah !bon…En quoi le fait d’être en masse à poils nous fait « aller de l’avant » ? En quoi, participer, numéro parmi d’autres numéros,  à une opération publicitaire est un « acte courageux » ? La contestation à poils est à la mode, je sais. Et ces manifestations ne sont pas toujours ni belles ni drôles, surtout quand leur « message » se veut politique. « L’exploitation de l’homme (et de la femme) par l’homme » commence souvent par des mises à nu humiliantes…

dd12f097da88fa203cb0e8354f543873.jpg

Il faut dire que, personnellement, j’ai un problème de fond avec certaines des  photos de Spencer. Devrais-je aussi en parler à mon psy ?... Ces foules de gens à poils me font irrésistiblement penser aux photos noir et blanc de la tragédie des tragédies, à ces photos de l’indicible, à ces clichés des camps d’extermination.

Curieux constat dans une chronique qui se veut coquine et légère. Mais que voulez-vous ? « La peau c’est la profondeur », disait Paul Valéry, l’un des auteurs préférés de Daniel Riot.  Celui-ci ajouterait sans doute, dans ce contexte,  le mot d’un auteur dont j’ai oublié le nom : « l’individualisme de masse que nous connaissons conduit à une massification de l’individu »…

651a164762f1f07660a1be36626020bb.jpg

Je suis certaine que les grands communicants de Greenpeace n’ont pas songé à ces effets pervers de leur expédition dans le Valais. Au moins dans ma tête… Mais je suis sûre de ne pas être la seule à réagir ainsi.

Le nu, oui. L’art en a vécu, en vit et en vivra longtemps. Même si tous les nus ne sont pas à porter aux nues… Mais les images sont souvent prisonnières d’autres images. Glaçantes, au bout du compte,  ces images d’une foule nue sur le  glacier. Comme d’autres  prises par Spencer Tunick en d’autres lieux, y compris dans du chocolat (blanc) à Bruges (ci-dessous)…L'individu marchandisé, bestialisé, chosisé.Négation de la personne. De l'art? Certains le disent...

bdc2f039be2fb12af88fd58e1249c9ce.jpg

Ce qui contrarie la légèreté de l’esprit,  c’est la glaciation des âmes dont l’humain est capable. J’étais pourtant partie pour écrire une chronique pleine de sourires. Mille excuses. Pour cette fois, j’ai dû rhabiller mes coquineries

Clio

DES PHOTOS DE FOULES A LA MASSE >>>>> 

VIVRE NUS >>>>>>>

18 000 MEXICAINS >>>>>>>

LE SITE DE SPENCER  TUNICK

L'EXPERIENCE LYONNAISE

ENCORE....  >>>>

17/08/2007

L’Europe coquine : Et les têtes (pensantes) des « fesses chics » ?

97915849c6f928db374d37b372a6e7e3.jpgLa chronique de CLIO pour RELATIO : « Le femme est une fleur, la plus faible de la nature, mais une fleur pensante »…

Si Pascal (à Dieu ne Blaise) avait oublié l’homme et son roseau, peut-être sa boutade aurait-elle eu le même effet que le nez de Cléopâtre en plus court sur le vie du monde…Allez savoir !

Mais Pascal s’il a bien  inventé la brouette (ce qui reste à prouver) en était resté à la position du missionnaire : la femme est faite pour le plaisir de l’homme et pour le péché, non pour la pensée… L’une vient de Venus et l’autre de Mars, que voulez-vous ? Rodin a fait un Penseur, non une Penseuse... 

"Ainsi l'homme est si malheureux, qu'il s'ennuierait même sans aucune cause d'ennui ", disait le même Pascal. Alors, que ferait-il sans nous, l'homme ?

Allô Nietzsche ? Ici Lou… Est-il vrai  que «Le bonheur clé l'homme dit : «Je veux» et le bonheur de la femme dit : «Il veut» et que «L'homme est fait pour la guerre, la femme pour le repos du guerrier.» ?

50faeed38eb15201498842e35ad06836.jpg

Si je délire ainsi c’est parce que je viens de lire le NouvelObs de cette semaine. Cet hebdo  qui m’a fait grandir avec Brétecher me fait encore plus rire l’été que durant les autres saisons… Grand titre de la semaine : « Les philosophes et les femmes ! » C’est dans la droite ligne du débat sans fin « refondez la gauche », sans doute…

Franchement, je n’y ai pas appris grand-chose. Même Michel Onfray qui d’ordinaire sait extraordinairement parler beaucoup pour dire peu enfonce des portes ouvertes, comme si le sujet lui coupait la chique…

25bba0315a141fce4e420886a8bb583c.jpg

J’ai lu une jolie perle aussi à travers une question à Frédéric Pagès sur « Comment expliquez-vous cette résistance a la mixité de la philosophie ? »: « On peine à citer le nom de philosophes femmes, hormis Beauvoir, Simone Weil et Hannah Arendt... qui du reste n'en sont pas, à strictement parler. » Des femmes ou des philosophes, « à strictement parler » ?  

Frédéric Pagès, l'auteur de «Philosopher ou l'art de clouer le bec aux femmes» (Mille et Une Nuits), qui veut en finir avec « la dictature des fumeurs de cigares de la Sorbonne (comme si les femmes, à strictement parler, étaient incapables d’apprécier et de fumer le cigare), n’a pas réagi. Prise de court, le bel esprit…

 Il s’en est tiré par un petit historique (contestable) :
 « Il existe peut-être une autre manière, plus féminine, de faire de la philosophie, qu'on trouvait déjà dans la Haute Antiquité sous les traits de quelques Aspasie et autres Hypathie éduquées à la dialectique, et qui resurgit aux XVIIe et XVIIIe siècles dans les cercles de discussion et les bureaux d'esprit dominés par les femmes. Ce n'est qu'ensuite, au XIXe siècle, qu'on attribue à ces lieux d'échange le nom péjoratif de «salons», et que se perd l'héritage du rôle qu'ont joué les femmes dans la culture. »

L’Obs réussit même l’exploit de nous offrir un « bêtisier » qui, au  nom de la mise à l’index du machisme va donner du grain à moudre (encore) aux mecs les plus ringards « qui  oublient de penser » même quand ils sont intelligents. Nous n’avons vraiment « aucune génie », nous les femmes, ces « mâles avortés », comme disait Aristote…

31ae5b3563d8eb2b79bf3a59f14a632b.jpg

Mais oui, Joseph de MAISTRE : «Les femmes n'ont fait aucun chef-d'oeuvre dans aucun genre.»…

Mais bien sûr, Mister  SCHOPENHAUER : «Ce qu'on appelle à proprement parler la «dame européenne» est une sorte d'être qui ne devrait pas exister. Il ne devrait y avoir au monde que des femmes d'intérieur, appliquées au ménage et  des jeunes filles aspirant à le devenir, et que l'on formerait non à l'arrogance mais au travail et à la soumission.» Pourtant Adorno s’interrogera : « La femme elle-même n'est-elle pas le produit du fouet ?»

1b2a7b834e976dd5b7bdfd56b852df42.jpg

Je n’insiste pas, le « castrat » que j’ai le malheur d’être (pour mon plus grand bonheur, je dois dire…) se console en relisant ce constat d’échec de Freud qui est celui de (presque) toute l’humanité « mâle » : «Après trente ans passés à étudier la psychologie féminine, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à la grande question : que veulent-elles au juste ?».

Mais rien Sigmund, sauf …philosopher ! Dommage que le Nouvel Obs n’ait pas songé à reprendre cette « pensée de Pascal » dans son dossier : « Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher. »

540d4c6c879b2817387c143f0d40aade.jpg

Heureusement, le même NouvelObs nous fait sérieusement réfléchir avec sa rubrique « estivale » : «Des Fesses chics » dans la rubrique (lubrique ?) « les plus belles nues »…Voilà de la vraie philosophie, où la femme sujet redevient objet,œuvre d’art. et est portée aux... nues. Elle redevient objet de désirs et  fruit de mâles pensées qui n’ont que peu de liens avec la Philia. Mais c’est, aussi,   de la Cul-ture… 

81adda12343d7a6f6d0e4125c59a5233.jpg

Cela dit, j’adore aussi les photos de Guy Bourdin. Qu’une « fesse chic » le fasse découvrir (ou redécouvrir) est une œuvre pédagogique : Bourdin est l’un des traits d’union entre peinture et photo. Mais les hasards des « chemins de fer » des journaux sont tout de même parfois étranges : une femme acéphale dans un numéro sur les femmes et la pensée, c’est une vraie provoc’, non ?

02e857238f9506f553112e15725030d7.jpg«  D'une paire de fesses, Bourdin a su donner une leçon d'images », souligne, en esthète pensant, Bernard Géniès. Dans le contexte du Nouvel Obs de cette seamine, c’est une leçon de (non) sens. Les institutions européennes se battent pour que l’égalité concerne les femmes et les hommes. Que d’efforts encore à déployer ! Le Nouvel Obs (qui fait nettement mieux pour la « défense et illustration » des femmes) va peut-être faire un numéro sur les femmes à «  fesses chics » ET à  tête choc …

CLIO

Toutes les photos de cette note sont évidemment signées Guy Bourdin

SUR AMAZON

04/08/2007

Le foie gras en Europe : les protecteurs des oies nous gavent…

87a9a28ca173e721091debe85b25f983.jpgLe coup de colère de DANSOLAL pour RELATIO :Gavé. Je suis gavé. Parce qu’ils finissent par me gaver les Croisés de la défense des oies et des canards qui sont odieusement torturés, sauvagement traités, ignoblement sacrifiés  pour les palais fins de salopards de la bonne bouffe (comme moi), pour le menu plaisir d’humains inhumains amateurs de foie gras

Gavé. Et inquiet. Car ces intégristes de la nature finissent par voir leur propagande, leur activisme, leur terrorisme intellectuel, leur gavage des cerveaux atteindre leurs buts. La dernière preuve :la soumission d’un grand magasin londonien.

Même si l’on se souvient que les Anglais mangent du poisson à condition de ne pas voir leur tête, sont écoeurés par les mangeurs d’escargots et sont révulsés par les avaleurs de grenouilles, ce type de réactions (qu succèdent à d’autres et qui en annoncent d’autres) a de quoi inquiéter non seulement les fins gourmets mais les citoyens soucieux d’une Liberté respectée et de libertés cultivées.

Impressionnantes, la vigilance, l’organisation, les pressions de ces intégristes du culte animal. Le lobbying, ils connaissent. Internet, ils pratiquent. La Toile, ils l’inondent. Leurs études "scientifiques" ne manquent pas.  Et rien de ce qui peut apporter de l’eau à leurs moulins n’est négligé. Pas même un reportage sur France 2 qui met en relief les efforts déployés (mais oui !) par bien des producteurs soucieux (mais oui !) de  tenir compte de certaines de leurs critiques. Le comble ! Pauvre médiateur de France 2 : je sais qu’il aime le foie gras, en plus, et je le comprends…

8ef84ca3038863acf23e9e1fe930464d.jpg

Bien sûr que toutes les critiques émises par ces amis des animaux de fermes, par ces protecteurs des oies et des canards ne sont pas toutes  à prendre à la légère. Surtout quand, comme moi, on est né dans une ferme et non dans une maternité.... Il est des pratiques industrielles dont on doit se passer : Non (avec eux) aux  canetons femelles enfermés vivants dans des sacs plastiques ou agonisants dans des poubelles Non (avec eux)  contre les canards gavés à la pompe pneumatique enfermés en cages individuelles. Non (avec eux encore) aux canards mal étourdis à l'abattoir par un mauvais réglage  de l’intensité de l’électronarcose qui est « notoirement délicat »…

 

541e13cbf741d0f431526d86c042e6c7.jpg

 

Il  est, effectivement,  des soucis de rentabilité qui ne doivent pas faire oublier que le respect de soi est aussi un respect de tout ce qui nous entoure, le minéral, le végétal et l’animal. Mais…

54123d788a3ad3b5698ffcdcd2f81f52.jpg

C’est vrai qu’il a fallu sacrifier bien des lapins pour trouver des solutions aux problèmes de la cataracte. Et alors?

C’est vrai que nombre de chercheurs sont d’abord des tueurs de souris sacrifiées sur l’autel de la recherche contre les cancers ou les maladies neurodégénératives. Et alors?

J’applaudis ( j’y ai même un peu contribué, modestement,  à mon échelle) à tout ce qui est fait pour réglementer rigoureusement les transports et les traitements des chevaux et des autres animaux. 

Et j’approuve tout (ou presque) ce qui est fait au niveau national et européen (notamment au sein du Conseil de l’Europe) pour que la condition animale soit respectée, même si (c’est le cas pour les singes notamment) les  règlements pénalisent souvent la recherche européenne pour le plus grand bonheur financier d’autres  laboratoires, américains notamment. Mais, SVP, n’exagérons pas...

2dba1719a444a499e39ef43bc31b4d33.jpg

Oh ! Le cri de douleur du caillou fracassé, les pleurs du pied de salade fauché, la plainte du cochon qu’on égorge. Et les hurlements de la puce qu’on écrase, des poux qu’on passe au napalm…

Qui parlait de Guantanamo, des couloirs de la mort aux Etats-unis, des tortures dans les prisons Kadhafi ?... Schwarzenegger protecteur de oies ? Je veux bien… Les champions anglais de la chasse à cour (et de la guerre en Irak) protecteurs des canards ? Je veux bien. Mais de grâce… 

« Ne souhaite pas, Nathanaël, trouver dieu ailleurs que partout », mais si « chaque créature révèle Dieu, aucune ne le révèle ». Les nourritures terrestres restent des nourritures terrestres. « Dieu seul n’est pas provisoire »… Et franchement, le foie gras est l’une des meilleures des nourritures terrestres que l’homme ait inventées. Avec des traditions qui remontent au temps des pharaons. Et un savoir faire qu n’a cessé de s’améliorer au fil des ans, de génération en génération.

0a54e54b9835559b20ecf90758408625.jpg

Si vous ne l’aimez pas, n’en dégoûtez pas les autres. Et respectez ceux qui comme moi et bien d’autres face au foie gras n’ont qu’un vrai problème : le prix et l’embarras du choix.

Entre le foie chaud, en escalope, et le mi-cuit au « torchon », il m’arrive d’hésiter. Comme entre celui d’oie et celui de canard. Comme celui du Gers et celui d’Alsace. Mais je n’insiste pas. sauf pour dire que le foie gras , c'est bon aussi pour la santé...

Au fait, dans le canard à l’orange, où est le pêché ? Dans l’orange sans doute…C’est comme dans le boudin aux pommes. La pomme, oui, le boudin, non…

 

e46653e0006f5defd82bf00d483dac35.jpg

 

Ce soir, le foie gras  n’est pas à mon menu. Dommage.Je n’ai pas le temps : j’ai rendez-vous avec des amis qui lancent une pétition contre les corridas. Je vais tenter de plaider la cause de la diversité culturelle, donc  le respect des traditions dans cette Europe si riche de ses diversités qui travaille à son unité dans un esprit de tolérance… « Les taureaux s’ennuient le dimanche »…Moi, je sais que je ne vais pas m’ennuyer. Après un papier d’humeur pareil, la boite à courriels de Relatio va vite être pleine. Dangereux, le métier de chroniqueur ! Je vais être gavé de protestations…

Dansolal   

31/07/2007

Etats-Unis: Le décolleté qui fait déborder le vase de la bêtise...

aeb7dd18c9395b4799fb99523ffad1b4.jpgLES EXCUSES DE CLIO... Alors là, c'est à moi qu'il faut faire "pan sur le bec", comme dit si bien Le Canard ,( ou "pan-pan cucul",si vous prérez)... Où avais-je la tête, cette nuit en écrivant ma chronique sur le décolté en V d'Hillary Clinton, qui décidément à bien des déboires, comme si les affaires de braguettes de son président de mari ne lui avait pas suffi?... Pas une seule fois, pas même en écrivant le prénom (Robin)de l'auteur de l'article ignoble du Washington POst, l'idée m'a effleuré l'espirt: ce journaleux du grand journal ne pouvait être qu'un Homme. D'où mes élucubrations sur ses problèmes de zizi... D'où mon obstination à m'adresser à elle en l'interpellent "Mister"...

580ac3d8dd4c1d9188398500b84d101b.jpg

Eh! Non. C'est une femme l'auteur(e) de cet article plein de bassesse. J'en ai honte pour touites les féministes de la terre et pour toutes les femmes de la création. Je les entends d'ici tous les mâles ricaneurs: "Ah! Les femmes entre elles, c'est infâme"...

118acfb0ff5fb64b5271f810b98c5371.jpg

"Pan-pan cucul"pour moi,  donc. Et mille pardon. RELATIO a décidé de ne pas gommer cette chronique de ses colonnes:ce qui est écrit est enregistré. Tant pis pour moi:le ridicule ne tue pas. Et enfait, le sexe de l'auteur(e) de l'artcile indécent sur l'impudeur de mme Clinton importe de peu. En termes de bêtise, on sait que la parité est bien respectée. c'est l'article qui compte,ce qui est écrit et ce que cela révèle sur l'évolution des pensées en mode outre-atlantique. Pudibonderies et hypocrisies libertices. l'heure de la grande régression?"Pan-pan culcul"? Grosses fessées, oui? (Illustrations empruntées au "journll de la fesse", un blog sympa)

8f5d9b5482d1b2c5f4bf89fb4350e88f.jpg

Derniers développements autour de ces seins que personne n'a vu: Le nouvelOBs.com s'en fait l'écho , en textes et en video. Suivez les liens...

Textes

LA POLEMIQUE s'AMPLIFIE >>>>>>>

Vidéos

  Le décolleté d'Hillary Clinton fait halluciner ses détracteurs

 

  L'affaire du décolleté d'Hillary prend de l'ampleur. Le Washington Post refuse de s’excuser

Sur Internet

Carte des Etats des Etats-Unis

L'article du Washington Post

Le site officiel de la campagne d'Hillary Clinton (anglais)

Biographie d'Hillary Clinton

Fiche sur le parti démocrate américain

Les huit candidats à l'investiture démocrate

Les élections américaines sur le site de CNN

Les candidats républicains et démocrates pour 2008

Les dernières infos concernant les élections de 2008

La campagne vue par le Washington Post

Le décolleté d’Hillary : Quand un journaliste américain ne « sait plus à quels seins se vouer »

medium_seins_nus.jpgLa chronique coquine de CLIO pour RELATIO 

Robin Givhan, vous connaissez ? Moi, non. Mais j’imagine volontiers que cemedium_hilarry_décolite.jpg journaliste du respectable Washington Post a plus de mal à trouver « la paix du slip » que Bush à assurer une « sécurité durable »  en Irak…

J’ai vu et revu la vidéo où il voit en Hillary Clinton l’indécence et l’impudeur personnifiées… Attention aux cols en V ! Ils attirent les regards des voyeurs voyous. Surtout dans cette Amérique bushienne, hypocrite et pudibonde,  où les « néo-cons » sont souvent des « archéo-connards »… (tiens, j’y pense : con, pourquoi est-ce   masculin ?)

medium_seins_klimt.jpgAvec de telles réflexions dans ce « pays de la liberté », on se demande quels arguments vont encore être bons pour tenter de convaincre ceux qui pratiquent le repassage des seins des gamines (aussi révoltants que l’excision) , qui tailladent les mollets des femmes en jupe, qui traitent de « putes » les filles osant sortir les cheveux au vent, ou qui rejettent carrément les nouveaux-nés qui ne sont pas des garçons !

Mme Clinton a, constate notre éminent con-frère, des « protubérancesmedium_clinton_hillary_2.jpg mammaires » (quelle poésie !).  Eh ! Oui… Femme, elle est. Plutôt jolie, d’ailleurs…Avec une poitrine que je n’avais pas encore spécialement remarquée, mais qui, à vue de nez,  ne sent pas le silicone.   Ses « protubérances » pleines d’élégance vous font peur Mister Givhan ? Un problème né dans la toute petite enfance peut-être… Et le décolleté (bien discret) de Mme Clinton vous excite ? Drôle de chro-niqueur vous êtes Mister Givlan…Vous le traitez de « plongeant » : épongez-vous...Et refaîtes surface!

Ces  « quelques centimètres de peau dénudée  sont aussi choquants que si le sénateur républicain Rudy Giuliani  (l’autre candidat aux présidentielles) avait déboutonné sa chemise un peu trop bas » note ce scribouillard dans un article qui ne se veut en rien humoristique :  « Personne ne veut voir cela. Vraiment, c’était comme surprendre un homme la braguette ouverte », affirme Sir  Givhan.

Joli rapprochement… la poitrine et la braguette. De bons psy, comme ceux demedium_seins_joliephotos_sur_sexe_fluctua.jpg Woody  Allen, doivent réussir à vous soigner Mister Givhan. Il est vrai que la braguette n’a pas toujours servi à cacher ce zizi qui pose tant problèmes à tant d’hommes. A l’origine, c’est même une « protubérance » du caleçon. Un « wonderbra du bas » pour mâles soucieux d’apparaître bien pourvus.  Mais, lit-on Rabelais aux Etats-Unis ? Montaigne, lui, trouvait cela ridicule et vaniteux. Il n’avait pas tort : la braguette  « accroissait la grandeur naturelle par fausseté et imposture »… Du rembourrage. De la gonflette.

Les mots évoluent et les mœurs aussi. Aujourd’hui, le « braguetteur » est un séducteur un peu (beaucoup) rustre, un obsédé de la « tirette », comme disent les Belges en parlant de la fermeture Eclair (invention américaine), un sonné du « zip », un déréglé de la bande… Velcro (invention suisse)… « L’allocation braguette », on sait ce que c’est aux Antilles. Vous la regardez souvent votre braguette Mister Givhan ? Boutons ou tirette ?

medium_seinde_juliette_pierre_charriau_sur_impidique_.net.jpgLes seins, ou plutôt les regards portés sur les seins, aussi ont évolué et varient encore, d’une contrée à l’autre, d’une mode à l’autre. Savez-vous, Mister Givhan, qu’à une époque (qui revient d’ailleurs avec les bretelles tombantes), cacher ses seins était pêché… Vous n’allez guère dans les musées, Mister Givhan. Ou dans les galeries de photos d'art. 

Regardez en haut; Voici DITA Van Teese sur belles photos... Regardez à gauche: pas mal, non? Elle s'appelle Juliette. Elle été photographiée par Pierre Charriau et je l'ai piquée sur un site impudique....

Mais n’avez-vous jamais eu l’occasion de retrouver dans la vie les excitations que vous donnait la lecture (en cachette) de Play-Boy… Je sais, là j’exagère :je projette autant que vous fantasmez, je plonge dans des procès de « pensées de derrière » (comme disait Pascal). Pardonnez-moi, mais j’essaie de comprendre. Sur internet, vous allez ?

Surfez… Il y a en a pour tous les goûts. Même sur des sites médicaux, vous pouvez virtuellement prendre votre pied, (en vous y attardant ou en suivant leurs liens),  comme ceux qui regardaient « Margot". Mais évidemment, Brassens, vous ne connaissez sans doute pas :

« Quand Margot dégrafait son corsage
Pour donner la gougoutte à son chat
Tous les gars, tous les gars du village
Etaient là, la la la la la la
Etaient là, la la la la la
Et Margot qu'était simple et très sage
Présumait qu'c'était pour voir son chat
Qu'tous les gars, tous les gars du village
Etaient là, la la la la la la
Etaient là, la la la la la »

Vous êtes là, la la la la quand vous tombez sur quel site ? Celui des petits seins ou des gros medium_seils_mouilles_blog_sympa_.jpgseins ? Sur les images de concours (très américains) de T-shirt mouillés peut-être. A moins que… La libido, çà ne se commande pas, et visiblement, comme disait Frédéric Dard, vous ne savez pas « à quels seins » vous vouer.

Ce n’est pas là, (la la la la la) un problème de sein mais une affaire de zizi. Retournez à l’école de Pierre Perret, Monsieur le chro-niqueur, et surveillez bien votre braguette…

« Tout tout tout
Vous saurez tout sur le zizi
Le vrai, le faux
Le laid, le beau
Le dur, le mou
Qui a un grand cou
Le gros touffu
Le p'tit joufflu
Le grand ridé
Le mont pelé
Tout tout tout tout
Je vous dirai tout sur le zizi »

CLIO (culottée puisqu’elle adore porter des décolletés en V)

medium_seins_gabrielle_d_estrée_et_sa_soeur.jpg
PS: Gabrielle d'Estrée et sa soeur. Mignon, non? ... Notre journaliste américain, dans son style est aussi bête et indécent que d'autres confrères, polonais ceux-là. Ceux qui dans un photomontage qui avait fait scandale à juste titre en Allemagne: l'heddomadaire Wpress du 25 juin avait imaginé Mme Merkel et les deux jumeaux polonais dans une posture bien peu diplomatique.
Il paraît que l'hebdo a battu ses records de vente... Ce qui est encore le pire, sans doute, mais que voulez-vous? Les femmes en politique sont encore traités bizarrement.... Il paraît pourtant que le "respect" et les "non-discriminations " sont des valeurs fondatrices de l'Union européenne... Mais la vulgarité n'a pas de frontière.
medium_seins_merkel_jumeaux_polonais_Wprost_hebdo_poloais_.jpg

05:05 Publié dans humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : presse, USA, Clinton, sein, sexe, sexisme, macho

29/07/2007

Double révolution du string: L'Europe touchée...

Un temps oublié: la culotte,victoire féministe...

bd14b151758c2f6ef5d3ec198953069e.jpgL'oeil indiscret de VENUSIA pour RELATIO.

Assez ! Ne tirez pas sur la ficelle : il n’y en aura bientôt plus. Voici la première révolution du string : Le C-string… Une pièce unique, moulée, qui tient toute seule. Les américaines en raffolent (paraît-il) : les  Européennes n’y résisteront pas. Elégance et discrétion. A quand le string tampon ?...

Ma copine Leila qui mange du sable dans le midi en a vu sur les plages : il offre même une excellente alternative au traditionnel bikini, parce qu’il permet de bronzer sans laisser de traces d’élastique. On n’arrête pas le progrès. Le string était une invention dont seuls les hommes sont capables :le vêtement qui déshabille. Le string C, c’et le vêtement qui met à nu. C’est strong, non ? Comme dit l’écrivain Vincent Engel, en se référant au zodiaque, chinois, nous sommes vraiment dans l’ère (l’aire) de la raie.

6dac46c101f792c106194c783480f98c.jpg

A propos de  raie, une curiosité étymologique :la fesse, en (bas) latin « fissa », c’est la fente, la fêlure, la fissure, pas ces bosses qui encadrent la raie…Passons. Culotte, çà vient d’où, à votre avis ? Du latin aussi : culus… Rien à voir avec culte  qui vient de cultus, dérivé de colere (adorer), ni avec culture : cultura… J’arrête ; cela devient cucu. Il n’y a vraiment pas de quoi se taper le cul par terre… Le ridicule ne tue pas, mais il fait tomber sur la culasse. Comme la deuxième « string-révolution »…qui  déferle déjà sur le net.  

362828861c9dfef5f42fa1c2166ff420.jpg

Assez ! Fini de sourire, de rire (et parfois, sur des émules de Botticelli, de pleurer) sur ce string qui dépasse du jean. Volontairement, ce qui est parfois plus vilain que coquin. Ou involontairement, ce qui est toujours gênant et souvent vulgaire. Les Japonais (qui adorent tellement les fesses qu’ils en ont fait des bonbons) ont lancé le string jean. Ou le jean string, plutôt... Peu importe l'ordre:jean et string ne font qu'un.

fcc0203288fe3c826bdde50d2c1631ba.jpg

Le string intégré au jean. J’en ai vu à la grande braderie d’été de ma (prude) ville : cela va faire fureur. Les amateurs de buzz le prédisent, n'est-ce pas Otto le chauffeur de buzz sur le site de qui j'ai piqué quelques photos promotionnelles, comme il se doit che un buzzeur…

Attention à la rentrée scolaire : le débat sur l’interdiction du string à l’école, déjà lancé avec le string-ficelle, va rebondir et s’amplifier. Après la querelle du voile qui habille la face, la polémique du string qui déshabille les fesses.

807ce53a56bf1b4b9d84e442decebfd6.jpg

Ah ! Le string… Sur internet, où les blogstring connaissent un belle audience et où avait été lancé en 2001,    j’ai lu que le « string est le graal de la lingerie ». Quelle quête ! Moi, j’ai un coté sans-culotte (héritage de mon époque révolutionnariste, sans doute)… Mais je comprends celles qui en ont fait un outil de séduction ou de provocation. Je comprends moins celles qui en font un totem de leur libération… Femme libérée, femme stringuée ? Tu parles...

dbb9950ad054bc06f431c07ccf87bdc3.jpg

Un peu d’histoire… Cette invention des années 70 est née voilà bien longtemps dans des contrées bien lointaines…

Assez paradoxalement, le string existait en effet ....avant la culotte. Son origine, remonte très loin dans l'histoire. De nombreux peuples dits   « primitifs » ont porté (et pour certains portent encore) pendant des siècles ce qui pourrait être considéré comme l'ancêtre du string : une simple bande de feuilles, de branches ou de tissu dans l'entrejambe reliée à un lien autour de la taille. Des générations  de danseuses exotiques ont porté ce qui ressemble à un string avec un avantage : le string sied bien aux collipyges (çà, çà vient du grec…) Mais la perfection n’est pas un produit de consommation de masse… Même dans les boites où des stripteaseuses jouent les Venus et les Aphrodite  du pauvre (d’esprit) en donnant tout son sens à l’expression « la peau des fesses »

18e516c00e5af902d7bf99f418ca1dbe.jpg

Le string d’aujourd’hui est en fait une exportation brésilienne. D’où l’appellation (non contrôlée) de « slip brésilien ». Sur les plages, d’abord. Surtout dans les années 80 où fleurissent bien des variantes, dont les tangas. Dans les années 90, il gagne du terrain : influence de la pub. Il se popularise, devient plus qu’une mode : un « phénomène de société ».Il représente aujourd'hui le plus gros du volume des ventes des sous-vêtements féminins. Banal, le string… Détrônée, la culotte !

9551f505764d3b7b1498db1d517c6eff.jpg

Pourtant, (nous l’avons trop oublié !) la culotte était une conquête, un outil et un symbole de l’émancipation féminine, un de ces dessous qui ont fait que les femmes ont pris le dessus…ou presque.

« Porter la culotte » : signe d’une supériorité mâle ! Car la culotte, au Moyen Âge, n’était qu’un attribut  masculin. À l’homme la culotte, les responsabilités, les décisions. Les historiens sont formels : « Au XVIe siècle, Catherine de Médicis a bien imposé le caleçon aux dames de sa cour, mais ce n’est qu’après une lutte de plusieurs siècles et l’arrivée de fortes têtes comme George Sand et Colette que les femmes ont véritablement porté la culotte. Puis le pantalon, car il s’agit bien du même combat. »

La culotte, le slip, le caleçon, les dessous - cette petite chose que toute femme juge bien naturelle aujourd'hui n'existe donc que depuis un siècle. Une exception, toutefois, (il y en a toujours) : « Les Italiennes connaissaient les caleçons longs en soie, lin ou velours dès 1510.Toutefois, une dame digne de ce nom demeurait dénudée sous ses jupes, comme cela se seyait pendant très longtemps. », explique l’historien de Sloggi (c’est de l’info, non de la pub).

8638c561e1e06f7259eb0ae3b54cfa37.jpg

Mais, je pille encore Sloggi, «   au XVIIIième siècle encore, il était inconvenant que des dames portent des dessous. Ceux-ci étaient réservés aux femmes, âgées ou malades, qui craignaient le froid ainsi qu'aux servantes qui recourraient à cette protection uniquement lorsqu'elles nettoyaient les fenêtres.

Les culottes généreuses et bouffantes devinrent la mode à l'époque de la Restauration, donc dans la première moitié du XIXième siècle. Seulement, elles n'étaient destinées qu'à l'usage exclusif des petites filles.

Les circonstances qui ont fait qu'elles au moins aient droit de porter des culottes qui étaient même visibles (!) sous les jupons sont dues au philosophe Jean-Jacques Rousseau, lequel avait plaidé dans « Emile » en faveur du droit des petites filles de s'ébattre comme les garçons, donc d’être vêtues, d’une manière ou d’une «en bas ». Comme quoi, les philosophes des Lumières avaient de l’influence, plus que ceux de l’électricité…

Mais dès l'âge de douze ans, c'en était fini de leur liberté de mouvement. Elles durent quitter leurs sous-jupes et mettre désormais des jupes longues, les cuisses à nu. Ce n'est que vers le milieu du XIXième siècle que les choses changèrent. C'était alors l'avènement de la mode des crinolines, laquelle donna bien du fil à retordre.

e41975200823f4bdbe64620fb67dd5d5.gif

Ah ! Ce temps des crinolines. Comment pouvaient-elles faire ? cela m’a toujours intriguée. J’ai essayé,un jour, pour un bal masqué : j’ai très peu dansé. Il est sûr qu’avec cet équipement, on tient son cavalier à distance…

« Lorsqu'une dame prenait place, le panier métallique se soulevait immanquablement, offrant une vue impudique sur les parties inférieures de l'anatomie. En revanche, si madame se courbait, l'armature se soulevait jusqu'aux hanches et découvrait le fessier. Il fallait y remédier en ayant recours à de longues gaines-culottes en coton  ! », explique-t-on sur Sloggi

«  Elles étaient faites en deux parties ouvertes entre les jambes et uniquement nouées au niveau de la taille. Les Anglais les appelaient « les Indicibles ». Pour les Français, elles étaient les « Indispensables », En Allemagne, c'était tout bonnement des « culottes ». L’Europe unie dans sa diversité…

Ce n'est qu'en 1928 qu'apparurent les modèles de petites culottes telles que nous les connaissons aujourd'hui et qui étaient d'abord destinées aux enfants. A l'aube de la Première Guerre mondiale, il devint de plus en plus naturel pour les femmes de porter des dessous afin de répondre à leur besoin de mouvement. De plus, les ourlets de robe avaient tendance à se rehausser, de sorte qu'une certaine protection devint de mise. Or il fallait attendre 1949 avant que le tout premier slip soit littéralement présenté au public. Effets positifs du …tennis ! Parce qu’une femme est montée au filet..

A Wimbledon, la joueuse de tennis américaine Gusie Moran est entrée dans l’histoire malgré une défaite….Elle portait une courte jupe de tennis et en dessous une culotte intégralement agrémentée de dentelle ! Il a fallu encore bien des années d’évolutions des moeurs (et des progrès dans le textile) pour la culotte ne soit plus un tabou… Et laisse sa place au string...

98ec1986f5f5301552be9dfa4149c31e.jpg

Une belle histoire, non ? Pour terminer cette chronique si cul-turelle, j’ai recours à un poète fabuleusement fabuliste…

«  Du temps des Grecs, deux sœurs disaient avoir

Aussi beau cul que fille de leur sorte ;

La question ne fut que de savoir

Quelle des deux dessus l'autre l’emporte :

Pour en juger un expert étant pris,

A la moins jeune il accorde le prix,

09a0ce4633a1c8884a8b0a77667f89c0.jpgPuis l'épousant, lui fait don de son âme ;

A son exemple, un sien frère est épris

De la cadette, et la prend pour sa femme ;

Tant fut entre eux, à la fin, procédé,

Que par les sœurs un temple fut fondé,

Dessous le nom de Vénus belle-fesse ;

Je ne sais pas à quelle intention ;

Mais c'eût été le temple de la Grèce

Pour qui j'eusse eu plus de dévotion.  »

(photo: deux Venus, piquées sur le site spirituel de "lunettes rouges") 

Eh ! Oui Jean de La Fontaine. Un texte  de  « Contes et nouvelles en vers »,  extrait  d'Athénée. Aujourd’hui, nous avons beaucoup parlé du bas. Un autre jour, nous nous attarderons sur le haut….

VENUISIA

5d42c1188642f69e6463baab8633223b.jpg
Le string? pour hommes aussi, of course......

25/07/2007

Le Tour de France de la défonce: Limites de la présomption d'innocence

UNE ETHIQUE A IMPOSER AU NIVEAU EUROPEEN

EDITO RELATIO par DANIEL RIOT: Qui n’aime pas la Tour de France ? Ses légendes, ses exploits, ses héros heureux et malheureux, ses paysages (merci la télé !), son magnétisme populaire ? Rasmussen, aujourd’hui encore, s’est imposé. En champion imbattable. Drôle d’histoire : éliminé par sa fédération, suspecté de trafic prohibé, il n’a pas été pris la main dans le sac…et il va sans doute gagné le Tour. Présomption d’innocence ? Excès d'indulgence...Trop de questions restent sans réponses: on comprend les sifflets du public...

 

2600685dc01f65bc20dda9f967a7a9c1.jpg


 Mais l’info du jour est celle de (presque) tous les jours : encore un coureur pris en excès de testostérone… Moreni d’une équipe (Cofidis) qui s’était associée à la petite manif du matin (sit-in sur la ligne de départ) organisée par les militants d’un « vélo propre », d’un « cyclisme sans dopage », d’un « cyclisme crédible ». Cofidis se retire: c'est sain. Et c'est terrible pour elle: elle était en flèche dans la lutte contre ces scandales de la dope...
Pour les inconditionnels, ces cas de dopage en série démontrent l’efficacité des contrôles… C’est une façon de voir en effet. Pour les plus soucieux d’éthique, il faut arrêter le Tour. Tant pis pour les enjeux financiers. Tant pis pour les TV, le médias, les sponsors, et les passionnés qui ne sont ni tricheurs ni menteurs ni voyous.
Philosophes, les «sociologues » tiennent des propos de comptoirs : « Ce n’est pas du sport, c’est du spectacle ». Allons bon… Pourquoi pas ? Ne se dope-t-on pas pour les examens, pour être plus performants au boulot ou au …lit, pour dormir moins ou plus, pour améliorer la mémoire, son attention, son adresse ?...Nous vivons dans des sociétés dopées, droguées…

e1c17ce598f69e141211cac3d7962209.jpg

Consolation : dans l’antiquité, déjà, on recherchait les substances les plus « bénéfiques » et dans les sociétés primitives aussi. Nos grands sorciers sont dans des laboratoires, c’est cela la nouveauté ! Et les circuits des produits prohibés se mêlent à  ceux de cette économie souterraine que l’on ne combat pas assez, envers laquelle les autorités affichent trop d’hypocrisie.

Un constat : au niveau national comme sur le plan européen les campagnes et les mesures contre le dopage ne manquent pas. Que faire de plus et de mieux ? On finit pas désespérer de la nature humaine. Sans doute

Car le cyclisme, notamment dans les grandes boucles qui exigent à la fois rapidité et endurance, efforts intenses et répétés, forces d’une grande variété est plus exposé aux tentations du dopage que d’autres disciplines, mais il n’est pas la seule discipline sportive à être touchée. De beaucoup s’en faut. Revers de l’esprit de compétition et des cultures du résultats si à la mode. Y compris chez les plus jeunes…

076fc3d22a8e6bae51beb64bd4876ff9.jpg



Arrêter le Tour aurait une signification symbolique puissante, mais disons-le sans détour : d’autres compétions devraient être supprimées ou suspendues, à commencer par les jeux des jeux, ces  JO qui ont désormais des dimensions plus économiques et politiques que sportives.

« La situation est décourageante mais pas désespérée », dit Daniel Bilallian en justifiant la poursuite des retransmissions du Tour sur France Télévision  par la volonté des organisateurs d’aller jusqu’au bout de leur combat contre les tricheurs et les voyous. C’est vrai : les « malins » d’hier sont devenus  des « cibles ». Mais la course entre les gendarmes et les violeurs d’éthique est loin d’être terminée.

ac29dfb389a842ee46585902dbbfacd6.jpg



Ce ne sont pas aux coureurs qu’il faut mettre le nez dans leur pipi pollué, ce sont aux maffias médico-capitalistico-antisportives qu’il faut s’attaquer avec des normes (au moins) européennes plus strictes et des moyens plus efficaces.

Le cas Rasmussen illustre bien la dimension européenne du problème d’une façon concrète. Lui aussi ne joue-t-il pas à la « roulette russe » pour reprendre l’expression du directeur du Tour ? Vérité au Danemark, erreur en France… Rasmussen n’a pas respecté le règlement, chez lui, en Europe. La crédibilité commence où l’hypocrisie s’achève. Le reste, c’est du baratin. N’arrêtons pas le Tour, mais clarifions vite, très vite, la situation du Danois,, même si la majorité des Danois rêvent en jaune grâce à lui... C'est le départ qu'il n'aurait jamais du prendre.... 


Daniel RIOT

SITE RECOMMANDE:DOPAGE.com

 

0329fed5084683e1743d9ff9f0c627e0.jpg

SUR LE NET (sélection NouvelObs)

Les dernières nouvelles sur le site officiel d’Alexandre Vinokourov (en anglais ou espagnol)

Le dopage sanguin (PDF)

Un site de fan de l'équipe Astana

Le règlement antidopage de l'Union cycliste internationale

Le Tour 2007, étape par étape

L'info en continu du cyclisme sur le site de la Fédération française de cyclisme

La lutte anti-dopage en France : objectifs et moyens

Le Tour de France dope les audiences de France 2

Les Français, maillots jaune des relations sexuelles...Avec ou sans dopage?

206cd68c68ed6fa6522b02b01760b471.jpgLE MOT DE CLIO: Alors çà: je voudrais en savoir plus... Les études, c'est bien, mais rien ne vaut les expériences sur le terrain, non en laboratoire...Ce type de sondages peut mesurer aussi le degré de vantardise, non? Alors, il paraît que les Fraçais sont ceux qui ont le plus de relations sexuelles, du moins dans les six pays occidentaux concernés. Avec ou sans dopage? Ils déclarent avoir une partie de jambe en l'air tous les trois jours. Le même institut les plaçait 11e sur 26 dans un précédent classement. Belle progression...

Et en qualité? Et en durée? Cela ne se mesure pas par sondage, madame...Allez je vous laisse lire....L'amour, il faut le faire. pourquoi en parler? Donnez-moi tout de même votre avis.C'est le type d'ébats qui fait débats, non? Bonne sieste. Il paraît que le Hongrois vont organiser un référendum sur le légalisation de la sieste:pour le repos ou pour le sexe? la prochaine étude devra concerner la Hongrie....

 

(Sipa)

(Sipa)

Les FAITS (d'après les agences):Les Français, avec 8,9 relations sexuelles déclarées en moyenne par mois, devancent les Allemands (8), les Italiens (7,3), les Américains (5,9) et les Britanniques (5,8), selon un sondage Novatris/Harris Interractive pour l'hebdomadaire L'Express et la chaîne France 24, paru le 25 juillet.

Si l'on considère le nombre de partenaires rencontrés au cours de la vie, ce sont les Allemands qui arrivent en tête (13), devant les Américains (12,5) et les Britanniques (12,5), selon le sondage réalisé en ligne par Novatris/Harris Interractive dans 6 pays.

Viennent ensuite les Français (11,1), les Italiens (10,3) et enfin les Espagnols (pour lesquels la question du nombre de relations/mois n'est pas renseignée), avec 8 partenaires.

cbd0b1594f2a492e5d141180cc66f932.jpg
Premier rapport autour de 18 ans


Quel que soit le pays interrogé, la question du nombre de partenaires montre une grande disparité entre les deux sexes, les hommes affirmant avoir connu plus de partenaires que les femmes: par exemple 15,5 pour les Allemands contre 10,1 pour les Allemandes.
Autre point commun aux six pays, l'âge du premier rapport sexuel, qui a lieu vers 18 ans en moyenne, que l'on soit un homme ou une femme (de 17,4 ans pour les Britanniques à 18,8 ans pour les Espagnols).
L'utilisation du préservatif semble répandue: 83% des Américains l'ont déjà utilisé, 81% des Espagnols, 75% des Britanniques, 74% des Français, 71% des Allemands et 68% des Italiens. Mais les comportements à risque persistent. Ainsi 53% des Américains, 45% des Britanniques, 41% des Allemands, 37% des Français, 36% des Espagnols et 32% des Italiens affirment avoir déjà eu une ou plusieurs fois des rapports sexuels non protégés à risque.

 

a7b2c14348c8a13ab122cb677bdf8750.jpg
L'avortement : la moitié des français l'envisageraient

Les Français se distingue sur la question de l'avortement: 48% d'entre eux y pensent en cas de grossesse indésirée, contre seulement 16% des Allemands, 23% des Américains, 24% des Britanniques et des Italiens et 28% des Espagnols.
Les rencontres sur internet ont dorénavant une part significative dans la vie sexuelle. Un quart des Américains indique ainsi avoir déjà eu des rapports sexuels avec une personne rencontrée sur internet (22% des Français et des Allemands, 21% des Espagnols, 18% des Italiens et 14% des Britanniques).
L'enquête a été réalisée en ligne du 31 mai au 12 juin, auprès d'un échantillon de 5.430 adultes ayant déjà eu des relations sexuelles, dont 4.446 (âgés de 16 à 64 ans) en France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et Etats-Unis, et 984 (âgés de 18 à 64 ans) en Italie.

 

ccad598cd39a6a8d8071c8b01002e730.jpg

Quelques REPERES....

Le rapport sexuel sur Sexy dico.com

Trois nuits par semaine : effets bénéfiques sur la santé sur le site Doctissimo

Le premier rapport sexuel en France

Tour du monde des comportements sexuels

Ecrits de femmes sur le sexe, sur le BigBangBlog

Les relations hommes femmes

Etude TNS sur les pratiques sexuelles des françaises

Sur la durée du rapport sexuel

Matelas : conseils pratiques

Les avantages du célibat

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu