Avertir le modérateur

20/07/2008

Sur relatio-Europe: Malaise démocratique en Europe


PDF Imprimer Email
 

Par Daniel RIOT

Dans sa chronique, toujours stimulante, du « Monde », Thomas Ferenczi   repose une question qui préoccupe les partisans de l'unification du continent depuis...1950 : « Comment rendre l'Union européenne plus démocratique afin d'accroître sa légitimité auprès de ses citoyens ? ».

Sa réponse est imposée par le simple bon sens : « c'est aux Etats membres qu'il appartient de susciter le débat démocratique autour des politiques européennes ». Mais ces Etats le veulent-ils ? Pas sûr...

C'est d'un déficit pédagogique plus que démocratique dont souffre l'Union européenne et les autres organisations paneuropéennes, Conseil de l'Europe en tête.

C'est d'un manque de conscience et de volonté aux niveaux des Etats dont pâtit l'Union. C'est une insuffisance de formation et d'informations sur l'Europe qui ralentit l'avènement de cet « espace public » européen sans lequel la « citoyenneté européenne » restera la « dernière utopie »

 

12/07/2008

Rendez-vous sur relatio-europe.eu

Proche-Orient : Sarkozy gagne son pari syrien. PDF Imprimer Email
Samedi, 12 Juillet 2008 19:09

Par Daniel RIOT

Kadhafi ne sera pas là. Tant pis pour lui. Il donne d'ailleurs une leçon à la diplomatie de Sarkozy : les sourires de circonstance peuvent être trompeurs et il faut jamais  couvrir d'excès d'honneur ceux qui ne le méritent pas. Vieille illustration du proverbe trop souvent oublié : « si tu manges avec le diable, prend soin d'avoir une cuillère plus grande que la sienne »...

Une question  s'impose: La même diplomatie ne commet-elle pas la même imprudence en accueillant sinon en  grande pompe du moins avec tous les honneurs protocolaires, Bachar al-Assad, bon héritier de son père « intraitable » ? Le président syrien effectue  aujourd'hui à Paris  une visite historique qui lui permet  de participer au  lancement de l'Union pour la Méditerranée (UPM) chère au président français. Et de participer au défilé du 14 juillet.

Comme si l'on passait l'éponge sur tous les crimes de guerres commis au Liban par la Syrie, y compris contre des forces françaises et des diplomates français ? Comme si l'on oubliait toutes les atteintes aux droits de l'Homme dont sont victimes les Syriens. et surtout ceux qui croupissent dans les prisons du régime. Comme si l'on ne voulait pas du tout se souvenir des actions terroristes des services syriens. Comme si l'on gommait un fait qui reste majeur : la paix israelo-arabe se heurte d'abord au veto souvent belliciste de Damas. Les disputes autour du Golan ne sont qu'un prétexte. Le régime syrien ne semble depuis 1967 ne survivre que par l'état de guerre, vis-à-vis de l'extérieur et à l'intérieur. Cela est resté vrai en dépit des changements qui auraient du et pu intervenir depuis l'implosion de l'URSS qui fut longtemps tuteur et inspirateur des maîtres de Damas...

 

 

Notre réponse est Non pour une raison simple. La paix ne s'obtient que par deux chemins. Celui où l'un des camps écrase l'autre. Vaincre et soumettre. Celui où les ennemis s'arrêtent pour se rencontrer, discuter, négocier. Et tenter de repartir sur des nouvelles bases. Concilier avant de se réconcilier.C'est ce qu' a bien vu Sarkozy. C'est ce qui motive son pari syrien. Un pari gagné...pour l'instant.

Dans cet « Orient compliqué », la paix, ou plutôt les paix puisque plusieurs conflits se superposent et s'enchevêtrent, ne peut (ne peuvent) naître que de médiations, de dialogues, de compromis, d'entente. En ce sens le sommet de Paris est riche de promesses même si aucune illusion ne doit être entretenue. Sarkozy a raison sur un point clef : il faut tout essayer, tout tenter. Ce qui est vrai pour la paix l'est aussi pour la démocratisation des régimes moralement et politiquement condamnables. La démocratie ne se décrète pas. Elle ne peut être favorisée que par un lent et patient travail, sur plusieurs terrains et à plusieurs niveaux. C'est particulièrement vrai au Proche-Orient où les processus de pacification et de démocratisation seront intimement liés ou ne seront pas. 

 
Eloge du Banquet PDF Imprimer Email
Samedi, 12 Juillet 2008 10:07
 
Par Bernard ANCORI
Vice -Président de « Sciences et société » à l'université Louis Pasteur en juin 2007 -  un département universitaire unique en France - , Bernard ANCORI a ouvert le colloque organisé par le Festival des cultures et des saveurs d'Europe de Strasbourg au Conseil de l'Europe.  Nous publions ici son "eloge du banquet". Avec, en guise de mise en bouche,  ce célèbre tableau de Rubens Pierre Paul, "le banquet de Terée (Musée du Prado)
 
 
La libération d'Ingrid Betancourt: Au-delà de la belle histoire du dénouement.... PDF Imprimer Email
Vendredi, 11 Juillet 2008 17:46
par Jacques PILET

Le tumulte autour de la libération des otages des FARC n'aide pas vraiment à comprendre ce qui se passe en Colombie. Les retransmissions en direct des embrassades de l'icône Ingrid avec ses proches et un président français ravi de l'aubaine, les vidéos bizarres sur le raid de l'armée, tout cela montre les limites de l'information télévisée.

Quant aux révélations sur les dessous de l'affaire, quant à la petite polémique entre Bogota et Berne, ce ne sont que péripéties. L'essentiel, c'est la liberté retrouvée des prisonniers de la jungle, c'est la joie du peuple colombien qui n'en peut plus des exactions de ces pseudo-révolutionnaires. C'est aussi la réussite d'une opération qui n'a pas fait couler une goutte de sang. Jusqu'à Chavez et Castro, tous ont félicité le président Uribe! Comme dit son homologue équatorien Correa, «même Che Guevara, s'il avait connu les mœurs de cette guérilla-là, en aurait eu honte».
 
Srebrenica: Treize ans après, le deuil (encore), la colère (toujours) et la honte (permanente) PDF Imprimer Email
Vendredi, 11 Juillet 2008 17:32
Le Conseil de l'Europe dénonce: "Les premiers responsables de ce génocide sont toujours en liberté"

"Ce massacre prémédité de milliers de garçons et d'hommes de tous âges restera à jamais gravé dans la mémoire collective de l'Europe. Ce jour est l'occasion de nous souvenir des victimes et de renouveler notre sympathie à leurs familles, mais c'est aussi l'occasion d'exprimer notre colère. Deux criminels de guerre, accusés d'être les premiers responsables de ce génocide, sont toujours en liberté" a déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe Terry Davis à l'occasion de l'anniversaire du massacre de Srebrenica: "C'est une insulte à la mémoire des victimes, un obstacle à la réconciliation et une honte pour ceux qui n'ont pas fait ce qu'ils auraient pu et dû faire : livrer Ratko Mladic et Radovan Karadzic à la justice. "
 
Nicolas Sarkozy au PE : "L'Europe n'est pas condamnée à l'inaction" PDF Imprimer Email
Jeudi, 10 Juillet 2008 22:07

Pouvait-il tenir d'autres propos sur un autre ton? Certainement pas. Sarkozy a même, de l'avis de la très grande majorité des euro-députés, fait une prestation sans faute ni sur le fond ni dans la forme. D'ailleurs, le soin pris par la présidence française , représentée en permanence dans l'hémicycle depuis l'ouverture de la session jusqu'à sa clôture, a été fort appréciée, y compris par des élus qui ne partagent pas les orientations du chef de l'Etat.


Sortir l'Europe de la crise, rassurer les citoyens en montrant que l'Europe agit pour tous, pas de nouvel élargissement de l'Union sans Traité de Lisbonne: tel a été le message délivré par le Président français et Président du Conseil européen, Nicolas Sarkozy devant le Parlement européen ce jeudi. La plupart des députés ont soutenu les priorités de la présidence française,  mais, logiquement,  nombre d'entre eux ont critiqué son manque d'ambition sur le plan social et son attitude à l'égard de la Chine.une attitude qui a fait piquer un coup de colère à Dany Cohn-Bendit.
 
Le clin d'oeil de Christian Antonelli PDF Imprimer Email
Jeudi, 10 Juillet 2008 01:29
 
L'Europe des tricheurs... PDF Imprimer Email
Mardi, 08 Juillet 2008 13:59

Par DANSOLAL

 


 

Effets de la médiatisation des réussites artificielles, des mirages de l'argent "facile" et du factice, de l'artificiel, de la "frime-fric" ? Conséquences de la crise de confiance dans les personnels et les structures politiques, de l'affaiblissement de l'esprit "service public", des insuffisances de l'éducation civique, de ce que Castoriadis appelait "la montée de l'insignifiance? Ravages de l"'individualisme de masse" triomphant? Le système D n'est pas en crise. Et l'Europe de la triche et des tricheurs se porte bien...

 

Les Tricheurs... Par Georges de La Tour, 1625, (en haut) et par Caravage, 1593.

 

 
Vers une nouvelle culture de mobilité urbaine PDF Imprimer Email
Jeudi, 10 Juillet 2008 00:32
Un rapport d'initiative  du parlement européen

Des concepts novateurs sur la mobilité des villes s'imposent pour aborder les effets négatifs du transport urbain sur l'environnement et sur le changement climatique. Tel est le message d'un rapport d'initiative qui plaide pour une définition précise du rôle de l'UE en matière de politique de mobilité urbaine. Le principe de subsidiarité devrait être respecté de manière à prendre des mesures au niveau de l'UE uniquement si elles apportent une réelle valeur ajoutée, soulignent les députés.

 
La pieuvre nucléaire PDF Imprimer Email
Mardi, 08 Juillet 2008 22:10

Par Corinne Lepage

La décision annoncée par le Président de la république de construire un deuxième EPR révèle s'il en était besoin, la gravité de la situation française au regard du fait nucléaire. Notre prisme de plus en plus déformé à l'égard de l'industrie nucléaire est en passe de nous plomber sur le plan intérieur comme sur le plan international.
Entendons nous bien. Il ne s'agit pas de sortir du nucléaire ou de contester le nucléaire a priori même si nos élites ont la fâcheuse habitude de nier tout inconvénient. Il s'agit de mesurer les ravages que le choix aujourd'hui de l'EPR va provoquer dans le domaine de l'économie, de la recherche, de la gouvernance,et de la politique étrangère.

 

22/06/2008

Sur relatio-europe.eu

Sarkozy en Israël : Le levier d'une influence européenne plus forte au Proche-Orient ? PDF Imprimer Email
Dimanche, 22 Juin 2008 13:01

Par Daniel RIOT

 

 

« Passionnel et passionnant »... A Jérusalem et à Paris, tout a été fait pour que le voyage qu'entame Sarkozy aujourd'hui en Israël, dans cette terre trois fois sainte donc disputée triplement,  soit une vraie fête des « retrouvailles » franco-israéliennes. Comme le voyage d'Etat qu'avait effectué Shimon Peres en mars dans cette « France qui est le pays qui a le plus aidé l'Etat d'Israël ». .

Rien n'a été négligé (pas même le programme privé de Carla) pour que cette visite soit un succès populaire, médiatique et politique. Sarkozy aura droit aux honneurs exclusivement réservés ces dernières décennies aux chefs d'Etat américains. Et les dirigeants israéliens disent « tout faire pour que Nicolas Sarkozy se sente chez lui ».

Tout a été préparé aussi pour que la France apparaisse, à travers Sarkozy, comme le pilier et le levier d'une influence recouvrée de l'Europe au Proche et au Moyen-Orient. Le contexte est favorable... sous réserve d'un « sans faute » présidentiel.

 
Strasbourg : « Dialogue Interculturel : utopies et situations » PDF Imprimer Email
Samedi, 21 Juin 2008 19:31

 


 

Conférence-débats des 25 et 26 juin 2008 au Palais du Rhin à  Strasbourg.LE PROGRAMME

 
Les imperfections démocratiques au coeur de la session de l'Assemblée du Conseil de l'Europe PDF Imprimer Email
Samedi, 21 Juin 2008 19:07

Strasbourg: Un débat d'urgence sur le fonctionnement des institutions démocratiques en Turquie, auquel a été invité le ministre des Affaires étrangères de ce pays, un débat de politique générale sur la situation en Chine ainsi qu'un débat spécial sur la situation de la démocratie en Europe, durant lequel des personnalités de la société civile interviendront, figurent parmi les points forts de la session d'été de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), qui se tiendra à Strasbourg du 23 au 27 juin 2008. Boris Tadić, Président de la Serbie, s'adressera également à l'Assemblée le jeudi 26 juin.
 
Le clin d'oeil de Christian Antonelli PDF Imprimer Email
Vendredi, 20 Juin 2008 23:04

Sarkozy et Gordon (comme leurs partenaires) glissent sur une peau de banane....

 

 

Jean-Claude Junker, le Luxembourgeois et les 27 , vont-ils  pouvoir ranimer la  Belle  Europa? 

 
L'Europe, bouc-émissaire : le retour ! PDF Imprimer Email
Samedi, 21 Juin 2008 23:46

par Daniel RIOT

Que s'est-il passé entre Barroso et Sarkozy ? Rien ne va plus, ou presque alors que les deux hommes avaient su tisser des liens personnels très forts et prometteurs. Avant même les présidentielles françaises, en janvier 2007, lors d'un déjeuner bruxellois ils avaient même conclu une sorte de pacte. Un accord consolidé lors d'un autre déjeuner bruxellois, juste après le "sacre" élyséen de Sarkozy.

 
L'Europe en danger ! Un appel de « sauvons l'Europe » PDF Imprimer Email
Samedi, 21 Juin 2008 18:28

La construction d'une Europe politique est à nouveau mise à mal par le résultat du référendum en Irlande. Les Français sont très mal placés pour faire la leçon aux Irlandais. Pourtant, il faut bien dire que le résultat de ce référendum a de graves conséquences pour l'Europe, en la replongeant dans une crise institutionnelle dont on se demande encore une fois comment elle va se sortir.

 
Union européenne:Rebondir avec des coopérations renforcées PDF Imprimer Email
Vendredi, 20 Juin 2008 02:22

par Jacques DELORS

LE NON IRLANDAIS est un sérieux avertissement. Pourquoi le contester ? Il est révélateur du malaise des opinions publiques bien au-delà de l'Irlande. La mondialisation et les mouvements migratoires inquiètent les citoyens. On peut résumer ainsi leur état d'esprit : tout fout le camp ! A qui la faute ? Dans la plupart des pays membres, ni le gouvernement ni le Parlement n'ont expliqué l'Europe. Ils se sont même défaussés sur elle. Ils ont fait de l'antipédagogie. D'où cette expression fantomatique d'un "Bruxelles" coupable de tous les maux. On dirait presque un film d'épouvante. Ce qui ne va pas ? La faute à Bruxelles, bien sûr.
 
Europe : Transformer des vices en vertus. PDF Imprimer Email
Vendredi, 20 Juin 2008 10:05

L'éditorial de Daniel RIOT

Il est urgent de ne rien décider...et de donner du temps au temps... La Présidence française du Conseil de l'Union va commencer avec de gros nuages dans le ciel estival : le traite de Lisbonne en rade, la question pétrolière gravement en suspend, les élargissements (à la Croatie notamment) peut-être gelés, les perspectives d'un embryon de diplomatie commune et d'une « gouvernance » plus efficace repoussées, l'atmosphère communautaire plombée au sommet...

Et le  « pire » est peut-être encore à venir : les Tchèques (qui présideront le Conseil de l'Union après la France) n'ont pas encore ratifié le projet de traite et les Polonais non plus...Et bien des gouvernements ne sont guère pressés d'appliquer ce traité de Lisbonne qui en fait n'a qu'un gros avantage par rapport à Nice : accroître les pouvoirs du parlement européen...

Qui plus est, le « tandem » franco-allemand, en dépit des efforts déployés ces dernières semaines,  reste miné par des divergences de fond sur nombre de sujets abordés ou ...occultés.

 
Sortir du cauchemar technocratique européen PDF Imprimer Email
Vendredi, 20 Juin 2008 16:18

Par Laurent Pfaadt

Il y a deux ans, Jeremy Rifkin, dans son ouvrage, le Rêve européen, estimait que l'Europe était devenue un modèle pour le monde entier, un lieu d'expériences sans égales promis à un avenir radieux qui susciterait l'admiration de tous les peuples. Depuis cette date et les refus français, néerlandais et irlandais, le rêve est devenu cauchemar, l'espoir s'est transformé en inquiétude. Pourquoi en est-on arrivé là ?

 

09/05/2008

Strasbourg: RIES lance RELATIO europe.eu

RELATIO europe: Roland RIES donne le clic de lancement

SOUS LE PARRAINAGE  DE JACQUES DELORS.... L'Europe en clair sur le Net dans tous ses états

997745c092e022d1412a99dc98719db6.png

04/05/2008

L'Europe sur internet: Realtio sur france info


L’Europe au quotidien
Toute l’actualité de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe, à travers ses aspects pratiques, concrets et quotidiens

 

Anja Vogel

Elle suit l’actualité européenne à Strasbourg pour les chaînes de Radio France : les travaux du Parlement Européen, du Conseil de l’Europe et de sa Cour Européenne des Droits de l’Homme.



Enfin un webjournal européen français


A l’occasion de la journée de l’Europe vendredi prochain, un nouveau journal sur internet va voir le jour, www.relatio-europe.eu, entièrement consacré à l’actualité européenne. Il permettra de combler le manque de sites journalistiques français dans ce domaine.

Le blog Relatio, spécialisé dans l’actualité européenne, a vu le jour en 2005. Son concepteur, Daniel Riot, ancien éditorialiste et ancien directeur de la rédaction européenne de France 3, est un passionné d’Europe. Aujourd’hui il a décidé de passer à la vitesse supérieure, en créant un véritable journal sur internet, une SARL, avec une équipe de journalistes professionnels, mais aussi d’intellectuels, d’universitaires, etc. www.relatio-europe.eu sera lancé officiellement le vendredi 9 mai, journée de l’Europe, par le maire de Strasbourg Roland Ries. Toujours le 9 mai, Daniel Riot publie "L’Europe cette emmerdeuse. Pourquoi les Français devraient mieux aimer l’Europe", un livre d’entretiens avec Sandrine Kauffer, préfacé par André Glucksmann et Bernard-Henri Levy, édité par City éditions. France Info est partenaire de la journée de l’Europe.

  Ecouter cette chronique d’Anja Vogel  (1'56")

27/04/2008

LIVRES: Europe et journalisme...

"L'Europe, cette emmerdeuse": En attendant le 9 mai...

En attendant la publication, le "jour de l"Europe", de "L'Europe, cette emmerdeuse" , Sandrine Kauffer,  explique comment et pourquoi ce livre a été écrit à quatre mains. Histoire d'une rencontre et d'un constat commun: L'Europe "souffre d'un déficit de pédagogie". RAPPEL: ce livre sera présenté le 9 mai à 19 heures à  la Librairie KLEBER, à Strasbourg.
 
0b942d9bc02dbdfbc05e63b84b5450ae.png
 

Sandrine Kauffer :« L’Europe est d’abord en panne de pédagogie »

 

- Comment est né ce projet ?

 
-La vie professionnelle est faite de rencontres, et ce projet est le fruit d’un concours de circonstance. Le hasard fait parfois bien les choses.

Lors de la campagne sur le référendum européen, à Strasbourg, la communication a pris l’ascendant sur l’information. L’explication de la Constitution devenait inaudible. Avec Daniel, nous en avions discuté. Notre diagnostic était formel, le malaise bien réel. L’Europe est en panne de pédagogie. « Elle souffre plus d’un déficit pédagogique que démocratique » se plait à dire Daniel. L’Europe ne fait pas rêver. Et c’est dommage !

Nous avons eu des conversations passionnantes servies par une disponibilité circonstancielle. Et une idée est devenue projet. Un projet qui s’est vite s’emballé. Naturellement. Et puis, j’ai découvert Daniel Riot, sous un autre jour. Derrière ses coups de gueule, ses crises d’impatience, son allergie à ce qu’il appelle l’eurokonnerie » ou ses éditos vifs et pertinents sur le fond mais souvent impertinents dans la forme, il est pudique, réfléchi et réservé. Mais qui connaît vraiment Daniel Riot ?

 

- Justement qui est-il, Daniel Riot?

-Comme chacun d’entre nous, il a son jardin secret, mais si vous voulez savoir ce qui le touche vraiment, où se situe sa corde sensible, lisez… le livre. Il se dévoile enfin.

« L’Europe cette Emmerdeuse » est une sélection des meilleurs moments, personnels, professionnels, journalistiques, philosophiques de sa vie. C’est comme de feuilleter un album photos. Y mettre des noms, des mots, parfois des maux. Lire ce livre, c’est aussi picorer dans une bibliothèque, la sienne : Daniel est un grand lecteur. Il est imprégné de Paul Valéry, de Victor Hugo et de bien d’autres. S’y arrêter pour réfléchir à quelques citations toujours faites avec pertinence. Ou pour plonger dans d’autres lectures. Enfin et surtout peut-être cet ouvrage est un outil pour voir ce qu’il y a au-delà des apparences.

. -Un journaliste  parmi  d'autres, non?

 Daniel RIOT est entré en journalisme comme d’autres entrent en religion. Cela n’a rien d’un cliché. Mais avec le culte de l’indépendance et de la liberté. Et avec un respect des gens et des faits qui n’est pas très courant…Et il aime l’Europe comme il aime la vie. Son message européen n’a rien de technique, de théorique. Il aime l’Europe avec le cœur et la raison. Parce qu’il pense à ce que l’on oublie trop : la paix n’est jamais définitivement acquise. Parce que l’Europe, pour lui, est d’abord un bouclier des droits de l’Homme et un levier de l’’approfondissement de la démocratie. Il n’est pas un euro-lâtre, un euro-béat. Il est critique envers la construction européenne telle qu’elle se fait et surtout telle qu’elle ne se fait pas…Et il la considère d’abord comme une aventure culturelle. Ce qu’elle n’est pas assez.

Ce qui m’a le plus surpris chez lui, c’est certainement son indiscutable capacité de travail. Qualité, quantité, réactivité, productivité, rapidité. Il n’y a pas de limite. A tout heure du jour et de la nuit. C’est impressionnant.

 

c47c7a50d686a4feb17cb1ba04b70a2b.jpg

 

Comment s’est passé l’interview ? Et dans quelle ambiance de travail ?

 

Il ne s’agit pas d’une interview, mais d’une conversation. D’une série de conversations. Je participe à raviver la mémoire des pages oubliées, ramener à la conscience des émotions égarées, des sentiments perdus. Quelle satisfaction d’observer des instants de silence et de concentration parce qu’il vient d’avoir un flash-back. Des moments privilégiés. Des heures d’entretien, puis inévitablement la garde se baisse et la parole se libère, elle ne cherche plus à retenir ses souvenirs, à cacher ses pudeurs…

Daniel Riot n’avait évidemment besoin de personne pour mener à bien un livre document. Il est aussi un grand technicien des entretiens. Combien en a-t-il mené ? Il est incapable de le dire et il a eu tort de ne pas tout archiver… En fait, il a passé sa vie à « interviewer », non en « poseur de micro », non en voyeur, mais en écouteur, j’allais dire en confesseur… en vrai « dialogueur ». Cette fois, c’était moi l’oreille. Et mes remarques, mes interrogations ont contribué à faire rejaillir à la surface des souvenirs enfouis, des troubles refoulés, des réflexions oubliées.

Je lui ai proposé cette formule de livre entretien, parce que je sentais qu’il avait, en dépit des apparences, une humilité, une pudeur qu’il ne devrait pas avoir face à sa vie, ses expériences, ses réflexions…Il a accepté parce que, sur l’Europe plus que sur tout autre sujet, il faut sortir des sentiers battus, des discours et des démonstrations préconçus. Le dialogue insuffle un rythme, une légèreté à la narration, une dimension humaine et sensible au message européen de Daniel. La complicité d’une collaboration a l’avantage de permettre un recul, une distance face à soi-même et aux choses. Un « limage de cervelles », comme il se plait à dire en citant Montaigne a des avantages évidents. Y compris pour le lecteur, j’espère.

 

- Comment pensez-vous que les femmes vont réagir à la découverte du titre, de la couverture et à sa lecture ?

 

123170d0dbd616abfd3554f0648fe727.jpg

Mais, parfaitement bien. Pourquoi, cette question ?

 

Il s’agit en quelque sorte, d’une histoire d’amour entre l’Europe personnalisée - et personnaliste- et un journaliste passionné, mais frustré. Frustré parce qu’Il voudrait la voir s’épanouir, la faire grandir. C’est sa quête. Y est-il parvenu ? Qu’importe, il continue.

« L’Europe est une femme. Mystérieuse. Enigmatique. Érotique, mais pas spécialement sympathique. Attirante, mais distante…Imposant la distance. Nue, mais habillée de pudeur. », dit-il. Elle aurait tout pour plaire, elle semble parfaite et pourtant …D’où  La Magie Noire de Magritte en couverture..

 

L’Europe est une femme dont le point G est à Strasbourg, dit-il aussi. Inutile de chercher à nier son envie constante de provoquer. « Il est comme moi un sabreur de mouches », a dit de lui Tomi Ungerer. Mais ses coups de griffes, son ironie acide, ses « rioteries » poivrées sont des moyens d’interpeller, de capter le lecteur, l’auditeur ou le spectateur. Ce livre est surtout un outil, un support, un stimulateur de réflexions. Une volonté de faire réagir de manière constructive.

 

f72414f17d8cf3110b1d65e950fb86f5.jpg

 

Et maintenant quels sont vos projets?

 

Ma collaboration avec Daniel se prolonge. Ce livre est une étincelle, la vitrine d’un projet européen plus engagé dans la durée. Cet ouvrage est aussi une force de propositions. Daniel Riot se donne les moyens de porter ses projets d’action. Il crée à Strasbourg une SARL de presse, d’éditions et de productions, qui nous permet de transformer son euroblog en vrai journal en ligne. D’ailleurs, la lecture du livre se prolonge sur RELATIO, le cyberjournal européen (www.relatio-europe.eu)

 
Ce livre est indirectement comme une introduction à de nouveaux débats, à de nouvelles manières de traiter les « affaires européennes »… Il est une invitation à rejoindre LE CERCLE  RELATIO. Une association dont la mission est de
contribuer au renforcement de l’Europe DE et A Strasbourg, donc des valeurs, de l’humanisme, du respect du principe d’Humanité. Les débats engagés par ce livre ont déjà commencé et vont se poursuivre sur RELATIO : l’Europe citoyenne dépend d’abord des …citoyens.

Sur un plan personnel, j’ai accepté d’animer avec lui la rédaction de RELATIO. C’est une aventure très prenante, passionnante, et intellectuellement enrichissante. Avec une forme de journalisme qui est, en fait, à ré-inventer. Vous avez vu, dans « l’Emmerdeuse », la place consacrée au journalisme, à la presse, aux médias… Ce livre ne porte pas que sur l’Europe : il est aussi un essai sur les crises de nos sociétés déboussolées par des évolutions mal maîtrisées. Comme RELATIO est un eurojournal en ligne préoccupé par tout ce qui concerne la citoyenneté.

Ce faisant, je maintiens mon activité de consultante en communication politique, en ayant toujours un ou deux livres sous le coude. Avec et sans Daniel »

(Entretien City presse)

 

21/04/2008

Internet: RELATIO devient une entreprise de presse

NTERNET:RELATIO DEVIENT UNE ENTREPRISE DE PRESSE

3d7cf346a2fc0c29b5e79e96f229f2f3.png

 


Daniel RIOT crée la première et la seule

entreprise de presse à Strasbourg

exclusivement consacrée à l’Europe.

  

Cette initiative est dédiée à la

Mémoire de Pierre PFLIMLIN

 

 

La passion de l’Europe nourrie par la raison
 

9 MAI. La journée de l’Europe, cette année, prend, pour nous et pour ceux qui nous suivent, un sens pour le moins particulier. Non seulement « L’Europe cette emmerdeuse », le livre de Daniel RIOT et Sandrine KAUFFER sera en librairie, mais RELATIO inaugure plus qu’une nouvelle formule : une vie nouvelle. L’Europe bouge : RELATIO met le turbo. Et change de nature en passant du blog au journal en ligne. Avec une série d’innovations. Au niveau des structures, des moyens (humains et matériels), de l’étendue du réseau de correspondants et de contributeurs.

05036d5cb2bd408e0c9400ed44ad7e4b.png
Une Sarl de presse, RELATIO.europe.multimédias, dotée d’un capital de 600 000 euros, est créée pour transformer le blog RELATIO en un Site de Presse, «RELATIO europe ». Mieux connaître et mieux penser l’Europe pour mieux la vivre ! Il s’agit de la seule société de presse, d’éditions et de production exclusivement consacrée à l’Europe dont le siège et le centre de ses activités sont à Strasbourg. Daniel RIOT en est le gérant majoritaire.

Pour tout renseignement complémentaire : direction@relatio-europe.eu

9e24cf90d68fc672dee76ba185fa4f1f.jpg

Cette Sarl œuvre de conserve avec l’association « Le CERCLE DE RELATIO », société des lecteurs et des contributeurs de RELATIO, pour le développement de RELATIO europe. Cette association milite dans l'esprit de la ligne éditoriale de RELATIO pour le renforcement de l'Europe des valeurs fondatrices du Conseil de l'Europe, donc pour l'Europe DE et A Strasbourg.

Pour adhérer : cercle@relatio-europe.eu   

Ou télécharger et remplissez le bulletin: le Cercle, formulaire.pdf

c95aadddd0bed5b7bd04effbec1da7b9.jpg

 De L’euroblog au journal en ligne

a8057387c012c7f28bd2b9dadfb2649c.png

 

RELATIO europe est un cyber journal gratuit / Pour s’abonner,, il suffira de s’inscrire aux eurolettres de RELATIO

Le reflet de l’Europe dans  tous ses états.

 
RELATIO europe est à la fois

>>> Un journal permanent : L’Europe en direct

>>> Un magazine décapant : Vivre en Europolitain

>>> Une revue pertinente : Penser l’advenir européen

87116946c88aa4a36ffbf71d82606f9e.jpg

RELATIO europe comporte également deux « éditions spéciales ».

Une consacrée à « l’Europe des  Villes et Régions » : L’Europe près de chez vous

Et une consacrée à la vie de  « Strasbourg-Europe » : La capitale démocratique de l’Europe, l’eurodistrict du Pont de l’Europe, et l’espace rhénan qui est la colonne vertébrale de l’Europe

 
RELATIO europe
bénéficie d’un patrimoine éditorial : le cyberjournal européen est déjà enrichi de plus 5500 articles publiés dans l’actuel blog. Vous retrouverez toutes les rubriques du blog qui seront complétées et enrichies. Les pages « gourmandes », « vagabondes » et  « coquines », notamment,  seront étoffées, avec bien des surprises en préparation… Pour prendre contact avec la rédaction : redaction@relatio-europe.eu

 
RELATIO europe
est animé par une rédaction très étoffée, un Comité éditorial de qualité et un réseau de correspondants et de chroniqueurs venus d’horizons très divers.Ce réseau RELATIO est par définition interdisciplinaire, transpolitique et trans-générationnel.

0d0ff78df5b50466ce521c14b70ab70e.jpg

RELATIO europe est un media interactif et participatif : il sera notamment une plate-forme d’ euroblogs labellisés « RELATIO », réservés aux membres du Cercle. Et il est très ouvert à des contributions extérieures, sous formes de tribunes ou de cartes blanches. La richesse de l’Europe naît de sa diversité et la démocratie est pluraliste ou n’est pas. Ce webjournal est d’abord le votre. Faites-nous part de vos suggestions, remarques et critiques…sans attendre le 9 mai. contact@relatio-europe.eu  

 
RELATIO europe
est un journal européen francophone, mais un multilinguisme partiel est d’ores et déjà attendu.

 
RELATIO europe  est aussi un support de choix et performant pour promouvoir des produits, des entreprises, des manifestations.
Pas de publicité « envahissante », mais des annonces mises en relief, des liens sponsorisés et des partenariats commerciaux affichés en toute transparence.

Pour tout renseignements, vous pouvez dès maintenant écrire à nos services : publicite@relatio-euroep.eu ou partenaires@relatio-europe.eu

c5b71dc99b23486009346752b9988231.jpg

RELATIO europe, s’inscrit dans une continuité éditoriale du blog Relatio actuel : c’est L’Europe des valeurs démocratiques en clair sur le Net. En décryptant tout ce qui peut menacer les libertés, les droits de l'Homme, les atteintes au "principe d'humanité".

La passion de l’Europe de RELATIO est nourrie par la raison. Cette passion nous ne sommes pas les seuls à l’avoir et à vouloir la faire partager. Nombreux sont ceux qui pensent que cette entreprise, comme s’écriait Pierre PFLIMLIN, que l’on appelle maladroitement la « construction européenne » est plus essentielle, VITALE, que jamais. Pour tous les Européens, et pour chacun d’entre nous. Pour l’équilibre de la planète donc de cette Humanité qui, on l’oublie trop, est composée… d’humains, c’est -à -dire de Personnes, au sens le plus riche du terme.

C’est « l’Europe de l’esprit qu’il faut construire », exhortait Pierre PFLIMLIN. C’est cette Europe-là que RELATIO veut, à son échelle, favoriser. Avec cet esprit critique sans lequel il n’est point …d’esprit. Avec la volonté de mieux répondre à la question clef que posait le polémologue Gaston BOUTHOUL à Strasbourg dans les années 50 avec Louise WEISS : « Qu’est-ce qu’on fait quand on ne fait pas la guerre ?».

 
L’équipe de  RELATIO

(dessins de Tomi Ungerer) 

46b2686a5e5fe328e2df36ee5c3c94df.png

17/04/2008

Europe: Du nouveau sur Internet et à Strasbourg

Daniel Riot crée Le Cercle RELATIO 

 

c0fa75391bc63369d839a5beb51ae000.jpgFort de ses succès d’audience, de sa crédibilité rédactionnelle et de son influence croissante sur le Net, RELATIO (www.relatio.fr) le webjournal crée et animé par Daniel RIOT, mobilise celles et ceux qui militent pour la promotion des valeurs fondatrices du Conseil de l’Europe, des Droits de l’Homme et de l’humanisme rhénan, donc pour l’Europe DE Strasbourg et l’Europe A Strasbourg.

A cette fin, vient d’être crée dans la métropole alsacienne Le Cercle RELATIO. Cette association  assume  la double  mission  d’assurer l’indépendance, la viabilité et la pérennité du journal en ligne RELATIO et de contribuer au renforcement de Strasbourg, « capitale démocratique de l’Europe » et « laboratoire d’idées » pour l’Europe citoyenne de demain.

La création du  Cercle RELATIO s’inscrit dans la continuité du Pacte européen local lancé par RELATIO lors des dernières élections municipales. Transpolitique, interdisciplinaire et transgénérationnel, le Cercle RELATIO mènera des actions en synergie et en complémentarité avec les institutions, les organisations, les associations et les ONG qui partagent ses idéaux.

Sandrine Kauffer

Rédactrice en chef de RELATIO 

c8174bbeee1eef76af80c1b873d59b9d.jpg
(Alexis Lehmann, Président d'honneur du CERCLE DE RELATIO)

Pour en savoir plus et adhérer : Daniel RIOT, Cercle RELATIO, 2 Quai Schoepflin ,67 000 STRASBOURG. Tel 06 70 42 79 46      

e courriel: contact@relatio.fr.

Le site: http://www.relatio.fr

Le Comité : Alexis Lehmann (Président d’honneur), Daniel Riot (président), René Eckhardt (vice-président), Nicolas Elbar (trésorier), Leila Gillmann (Trésorière adjointe)  Sandrine Kauffer (Secrétaire générale), Ghalia Rouanne (secrétaire générale adjointe), Yann Wehrling,  Roland Anstett, Laurent Hinker, Mohammed Lakehal, Caroll de Maistre-Riot, David Mardell, Sacha Nikolic, Françoise Schöller, Jean-Marie Steinlein, (membres fondateurs)

Lire la suite

Livres: Guérir la France de son mal à l'Europe

Le 9 mai à STRASBOURG....

 « L’Europe cette emmerdeuse » présentée le jour même de sa parution à la Librairie Kléber (le 9 mai, à 18 heures). Le débat sera  animé par Dominique Jung (rédacteur en chef des DNA)

Avant-première RELATIO : La couverture définitive

 

bcc48708e3dc7d59869570a347991ee0.jpg

 

Ce livre sortira comme nous l’avions annoncé le 9 mai, le « Jour de l’Europe ». Une journée qui sera marquée aussi par la nouvelle formule de RELATIO. Une formule dont nous reparlerons et qui a été affinée, hier soir, lors de la création du Cercle RELATIO, cette « société des lecteurs et des contributeurs de RELATIO » qui va œuvrer pour la Défense et illustration de l’Europe des valeurs, du droit et de la démocratie donc pour l’Europe DE Strasbourg. Daniel RIOT et Sandrine KAUFFER présenteront ce livre préfacé par André GLUCKSMANN  et Bernard-Henri LEVY le jour même de sa parution, donc le 9 mai, à  18 heures à la Librairie Kléber de Strasbourg lors d’une rencontre qui sera animée par Dominique JUNG, rédacteur en Chef des DNA.

L’Europe cette emmerdeuse, City Editions. ( Hachette Livres distribution ISBN-10: 2352881544-ISBN-13: 978 2352881544)

11/04/2008

Sueu-Frere:Les indiscrets de Relatio

 La direction de GDF perd ses nerfs..

Aucun rendez-vous n’est fixé entre la direction de GdF et les représentants du personnels qui doivent donner leur avis sur la fusion Suez-GdF. L’avis de ces représentants est obligatoire. . Jusqu’à présent, en dépit de recours (rejetés) à la justice, de pressions en tous genres sur les centrales syndicales et d’une communication (interne et externe) intense axée sur l’irréversibilité du scénario de la fusion, la direction n’avait pas donné aux représentants du personnel les éléments jugés nécessaires à la formulation d’un « avis ».

 Pressions sur la presse : En Belgique aussi…

 Ce n’est pas nouveau… Mais c’est confirmé. La puissance financière ou politique est d’abord un pouvoir d’influence…et de blocage. Un groupe de presse a osé reprendre les informations rendues publiques par RELATIO sur les affaires FRERE –KUHN. Albert Frère est intervenu en personne pour annoncer à ce groupe que l’un de ses projets sur Charleroi pouvait être oublié… On ne heurte pas impunément le roi des affaires franco-belge….Après ce type de pressions, il importe ne pas s’interroger sur les censures et les auto-censures d’une manière théorique. Et cela n’a rien d’une histoire (spécifiquement) …belge.

TOUTE L'Actualité européenne, c'est sur RELATIO.fr 

 

Albert Frere débouté:la justice belge donne raison à Jean-Marie KUHN


ab5dcaf2d81b5c04b648ce3e1a39e52c.jpgDu nouveau dans le dossier « Frère-Kuhn » ou  encore « Frère-Sarkozy-Suez-Gdf » que Relatio continue à suivre de près. La justice belge vient de débouter Albert Frère. Celui-ci n’est en rien diffamé par l’homme d’affaire français. Résultat : c’est l’ensemble du « dossier »   monté par Jean-Marie Kuhn contre le milliardaire belge qui renforce sa crédibilité.

Lire la suite

09/04/2008

Sur RELATIO, le webjournal de l'Europe qui bouge

Le Tibet,les JO,la Chine et les manifs....Les moutons de Panurge et la flamme olympique.

EDITORIAL de Daniel RIOT pour RELATIOf878af6457cc39f4c2252dfa4182c157.jpg

73f2512b05670b6503eaf7df35d45bd9.jpgUn mythe peut en cache un autre…Derrière le symbolique et l'imaginaire:le réel! Derrière le dalaï lama et l'esprit de Pierre de Coubertin: Soif d'idéal, déficit de spiritualité et compensation d'un terrible sentiment d'impuissance...

 

 

Lire la suite



BELGIQUE :Quand la Flandre joue avec le feu... ou les dangers des micronationalismes

a5b66ec5b637fc3a9d4e38fb6728cae1.pngSELECTION RELATIO SUR LE MONDE: Un petit article, mais qui en dit long... Le divorce belge? Plus qu'une séparation de corps. "Méfiez-vous de la mégalomanie des petits pays" souliganient les pères de l'Europe. Le régionalisme érigé en nationalisme est d'abord un  nationalisme. Qu'il soit micro plus que macro ne change rien à, l'affaire. Et aux risques que cela engendre. La subsidiarité ainsi interprétée est détournée de son sens. L'idée européenne aussi. Jugez-vous même. Et n'hésitez pas à poser vos commentaires.

Lire la suite


FRANCE: La Police trop mal policée...

4568159a683790d55bb99745cd0d42be.jpgLes cris d’alarmes et les constats d’organisme spécialisés (dont le Conseil de l’Europe) ne semblent guère suivis d’effets positifs. La police française n’est pas un modèle de police respectueuse des droits de l’’Homme et des règles de la démocratie. Au lendemain du spectacle bien peu digne « offert » dans les rues de Paris par des policiers bien mal inspirés (donc dirigés)  dans la « protection » d’une flamme olympique éteinte cinq fois, la commission nationale de déontologie est plus dans la critique que dans l’éloge. Hélas…   

Lire la suite


Livres; l'Europe de la sécurité intérieure

Ces dernières années, l'Union européenne a multiplié les initiatives en matière de sécurité intérieure. Pourtant, « le nationalisme judiciaire » subsiste.Entre une Europe « en panne » et une Europe « sécuritarisée », où en est l’Europe de la sécurité intérieure ? Les articles réunis dans ce dossier montrent comment s’est organisée la coopération dans cet espace en tension.

Lire la suite


 

 

Boycott des J.O en Chine : un problème faussement complexe

db78ac52e44e423c9648f6ce32c4ad45.jpgPar Pascal Heisserer  
Il est toujours possible d'examiner la question de la participation de la France (et des démocraties occidentales) aux J.O en Chine à partir de considérations telles que toute prise de position claire, nette et tranchée passe pour inutile et vaine.

En effet, si on commence par mettre en balance la participation aux J.O et l'amélioration effective des droits de l'homme en Chine, on peut disserter longuement sur l'opportunité de boycotter ou de participer et se demander à l'infini si c'est la stratégie d'ouverture ou de fermeture qui est la plus à même de produire des résultats positifs.

Lire la suite


Aide au développement :l'Allemagne devance la France

Tout de suite après les États-Unis, l'Allemagne est entre-temps le deuxième donateur de la coopération au développement. Étape intermédiaire positive, juge la ministre fédérale de la Coopération économique et du Développement Heidemarie Wieczoreck-Zeul, mais il reste encore beaucoup à faire afin d'atteindre les objectifs que l'Allemagne s'est fixés.

Lire la suite


FMI: Le cap des 1000 milliards perdus...et un constat d'impuisance

a66e44969073686d54ff12c7350568fa.jpgLE BULLETIN DE WILLIAM PETITJEAN

Dominique Strauss-Kahn monte en première ligne. Avec des constats qui ne surprennent pas , mais confirment l’ampleur d’une crise qui ne fait peut-être que commencer. Avec un réquisitoire contre la surdité et les aveuglements des responsables (irresponsables ?) d’un système qui profite à une minorité. Et en avançant des remèdes…qui ne sont ni simples à appliquer ni sans doute suffisants. DSK voit sans doute là les limites de ses capacités d’action

Lire la suite


Les ravages du lobbying

par Corinne Lepage

La question du lobbying entre, avec fracas, dans le débat politique en France. Les passes d’armes entre le sénateur Legrand dont le courage et l’honnêteté intellectuelle doivent être salués et le président Accoyer, dont la brutalité des propos, lors de l’avis émis par le comité Legrand a interloqué, car elle n’était justifiée par rien, sont un véritable fait politique, et, ce , d’autant plus qu’elles opposent deux parlementaires de l’UMP.

Lire la suite


Financement du terrorisme: Berne dans le collimateur

Campagne en Europe et aux Etats-Unis contre les liens entre la Suisse et l'Iran

Lire la suite

Consommation: Mangez des fraises "hors saisons"...

SELECTION RELATIO sur POLITIS : Un article de Claude-Marie Vadrot          

D'ici à la mi-juin, la France aura importé d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises. Enfin, si on peut appeler «fraises» ces gros trucs rouges, encore verts près de la queue car cueillis avant d'être mûrs, et ressemblant à des tomates. Avec d'ailleurs à peu près le goût des tomates...

Lire la suite

Journée internatiionale des Roms

"Plus de droits, plus d'égalité, plus de respect"

Lire la suite

France-Estonie: bilan d’une rencontre

Nicolas Sarkozy a reçu à l’Elysée le président estonien, Toomas Hendrik Ilves. Retour sur le sommet de l’OTAN et perspective d’un partenariat dans le domaine de l'énergie nucléaire.

Lire la suite

Poubelles des mers: Emotion passée, résolutions oubliées...

6f82eec0b5869e1eca98288990ad81f7.jpg

DECRYPTAGE RELATIO par William PETITJEAN-Signe de ce temps :les politiques multiplient les déclarations et les promesses « à chaud », en réaction à des événements qui provoquent des émotions collectives. L’info-émotion entraîne même dans certains pays, en France notamment, une inflation législative pas toujours bien inspirée…Mais quand les soufflés médiatiques sont retombés, les intérêts (plus particuliers que généraux) reprennent le dessus. Et les mesures évidentes à prendre sous les effets des chocs des images sont reportées à plus tard ou vidées de leur substance. Jusqu'à la prochaine catastrophe?....

Lire la suite

10:27 Publié dans europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, politique, web, inertent, JO, chine, riot

28/03/2008

Le phénomène Berlusconi, vu par Sandrine Kauffer

ITALIE :  “ FORZA… ALITALIA”


29128e9e7f4889353f538e7c133101da.jpg Pour la cinquième fois en quatorze ans de carrière politique, Silvio Berlusconi part à la conquête de la présidence du Conseil. deux victoires et deux échecs, il cherche la « belle » ! Il est inquiété par le prétendant VELTRONI, mais les sondages le créditent d’une solide avance. Et l’affaire politico-financière ALITALIA donne un coup de fouet à sa campagne électorale. Son  traitement médiatique et ses rebondissements sont à l’image de  la personnalité d’ El Cavalieri et de la stratégie berlusconienne dans toute sa splendeur.

 

Lire la suite

STRASBOURG: Pour une Europe de l'intelligence

la  MISSION de "capitale démocratique " et la  VOCATION de "capitale intellectuelle" de l'Europe de la métropole alsacienne sont  indissociables .

5150fc1c1c9b9c350c3b93b5d11d1f8c.jpg

EDITORIAL RELATIO PAR DANIEL RIOT

STRASBOURG est l'une des villes où l'on doit plus qu'ailleurs "penser l'Europe", approfondir les valeurs et le sens de mots tels que "démocratie","poltique", "droits de l'homme", "éthique", "droit et justice", "libéral", "totalitaire", "humanisme", "histoire et mémoire", "tolérance", "citoyenneté", "civilisation", "culture", "dignité", "laïcité","vivre ensemble", "respect" ...

536e3e59c2de0a1c519fcebb58037650.jpg

 

Déjà par ce grand "laboratoire d'idées" (comme disait Schuman) qu'est le Conseil de l'Europe, par une partie de son université,  par  de multiples initiatives, elle l'a été et elle est. En "carrefour des routes" , donc des hommes, des marchandises et des idées. En centre de cet l'humanisme rhénan qui a tant influencer le personnalisme fondateur des Droits de l'Homme.

Elle peut et doit l'être davantage. La  Fondation pour l'innovation politique tient ce 28 mars  à Paris colloque de réflexions sur "Strasbourg capitale intellectuelle de l'Europe". Bien. Très bien même. A une condition : que la métropole alsacienne demeure la "capitale démocratique de l'Europe", donc la capitale de l'Europe citoyenne.

Cela exclut que ce projet d'université européenne d'un type nouveau ne soit pas lié à l'affaire du siège du Parlement européen, comme de bons esprits (n'est-ce pas Dany Cohn-Bendit?) l'ont fait un peu vite  par facilité plus que par réflexions. Ce serait une  grossière  erreur. Et une faute.

 

ed436c485062a0375b1c1e09c596eb79.jpg

La crise du politique est  d'abord  une crise de la pensée politique.  C'est du "limage des cervelles" en  un  lieu  chargé d'Esprit entre ceux qui pensent et  ceux qui agissent que l'on surmontera au niveau eropéen l'actuelle "Défaite de la pensée".

C'est d'ailleurs dans le même souci philosophique et pragmatique qu'a été monté le projet d'Eurodom cher à Alexis Lehmann que RELATIO soutient peinement.

c6e8dc8a3e2410f3867a602c053a629c.jpg

 
Mélanger ce beau projet d'UNIVERSITE DE L'EUROPE et aspirations centralisatrices de ceux qui rêvent d'un Parlement baignant plus dans l'eurocratie  que  dans le terroir de l'Europe citoyenne, revindrait à gacher à la fois  la chance d'une re-naissance intellectuelle de l'Europe et l'approfondissement de la démocratie  dans l 'Union , dans l'espace paneuropéen et dans cette eurosphère qui va s'étendre de l'autre coté de la Méditerranée. 

Strasbourg a une MISSION démocratique et une VOCATION intellectuelle INDISSOCIABLES.

L"Europe de l'intelligence" que veut Geremek et qui est un impératif passe par les moyens que la métropole de l'Europe citoyenne doit avoir pour assumer les deux de conserve. Pleinement.

Ces moyens seront d'autant plus faciles à trouver  s, comme la nouvelle municipalité le souhaite, cette mission et cette vocation deviennent celles de cet eurodistrict qui, à cheval sur le "fleuve de fleuves", comme disait Victor Hugo. doit symboliser plus que tout autre lieu cette aventure fantastique qui permet de faire en sorte que la paix ne soit pas seulement l'absence de guerre. Et que le futur ait un ...avenir.

Daniel RIOT 

Lire la suite

26/03/2008

Sur RELATIO.fr: Bons baisers de Tchernobyl

Un reportage inédit de Daniel RIOT

Dans sa dernière chronique, Corinne Lepage décrypte la difficulté de bien évaluer le risque nucléaire en dépit des progrès faits en la matière, en parole et sur le papier., 22 ans après la catastrophe de Tchernobyl. C’est pour RELATIO l’occasion de publier un reportage inédit de Daniel RIOT qui  avait suivi une délégation du Congrès  des pouvoirs locaux et régionaux  dans ce qui reste l’un des points de la planète et l’un des lieux qui symbolisent les revers de notre ère technico-scientifico-bureaucratique. Rédigé en 2006, ce reportage conserve toute son actualité….

b99c8f3de642202ea62988ab6915ae8f.jpeg

 (Photos www.dissidents.media.com)

Lire la suite

23/03/2008

Strasboug et l'Europe: Ries aux commandes

Strasbourg et l'Europe:le devoir de ne pas décevoir

L’éditorial RELATIO par Daniel RIOT

C’est fait Roland Ries est maire de la « capitale démocratique de l’Europe ». Et c’est Catherine Trautmann, qui demeure euro-députée, qui a proposé sa candidature à la Magistrature suprême de la Ville.

73cbb071af6bb0e8750c307f1504df77.jpg

C’est Mme Nawel Rafik-Elmrini qui a été nommée  aux  «  relations internationales » Cette  avocate d'affaires, âgée de 38 ans, fait ses débuts en politique. Elle aura un rôle déterminant dans le renforcement de la dimension européenne de Strasbourg.

Lire la suite


STRASBOURG:Le "Schwörtag" recouvre son actualité

La "capitale démocratique de l'Europe" renoue avec une tradition médiévale. Qui a fait longtemps la célébrité européenne de la ville.Les engagements solennels des responsables de la Cité. Roland Ries renoue avec ce Serment. SELECTION RELATIO sur les DNA. Un article de Guy Tendel.

Lire la suite

20/03/2008

Kuhn/Frere: Réponse à Albert Frere sur RELATIO

Lettre ouverte de Jean-Marie Kuhn au milliardaire belge

a07d5177f944fb9516f471d1da4fa0d8.jpgLes déclarations d'Albert FRERE au Soir de Bruxelles ne pouvaient pas rester sans réponses de la part de Jean-Marie Kuhn. Des recticficatifs à apporter, des précisions à donner, quelques réalités à rappeler et des demandes à réitérer: c'est une Lettre ouverte que Jean-Marie Kuhn adresse à l'homme d'affaires belge, ami de Sarkozy, au coeur du projet de fusion entre Suez et GdF et de quelques questions qu'elle pose.
Nous publions cette Lettre ouverte: une pièce de plus à un dossier qui décidément devrait exiger des éclaircissemnts officielles sur bien des points. Albert Frère va-t-il répondre? Nous reformulons la demande d'entretien déjà faite...

Lire la suite

16/03/2008

Ries, une chance pour l'Europe à Strasbourg

Strasbourg: le triomphe (logique) de Roland Ries

4abbfdd40726b92ffcc1547edb4fe491.jpgPas de détails… C’est plus qu’une défaite : c’est une Bérézina. Et le Tandem n’est pas ménagé par ses « mais » politiques » : Yves Bur n’a retrouvé sa sincérité que pour cogner sur les deux têtes d’un tandem qui a pédalé dans la choucroute pour ne pas avoir su gérer sa victoire…voilà sept ans. « Un immense  gâchis », a dit le « patron » de l’UMP du Bas-rhin. « Ce n’est ni en solo, ni en tandem qu’on dirige une ville, mais en équipe ».Et en respectant celles et ceux qui ne sont pas forcément de votre avis sur tout et en tout. Fabienne saura en tirer les leçons, sans doute. Il est des défaites qui peuvent être bénéfiques. Surtout si l'on prend conscience qu'elles sont méritées.

Lire la suite

14/03/2008

Union pour la Méditerranée: Oui à un projet Sarkozy...amendé

L’Editorial de Daniel RIOT pour RELATIO

5130771d1eab4a159fec2dae8fd529f9.jpgSarkozy a mis de l’eau dans son arak, Angela Merkel dans son raki, la commission dans son ouzo, les « nordistes » dans leur anis gras, et cela donne une très bonne anisette, cette boisson que l’on  trouve sous une forme ou sous une autre sur tout le pourtour méditerranéen. Et c’est bien. Car cela prouve qu’avec doigté et intelligence les 27 peuvent parvenir à des compromis qui ne sont pas forcément des plus petits communs dénominateurs.

Lire la suite

01/03/2008

LA RUSSIE AUX URNES:JEUX DE ROLES...


Editorial RELATIO par Daniel RIOT

4479a7a5d8c85fe8a7701a87243260e1.jpg« Les élections russes ? Quelles élections ? »…

La question n’est pas qu’une boutade d’un diplomate cynique et blasé qui trouve consolations faciles :« Que serait devenue la Russie sans Poutine ? Cessons de rêver du meilleur quand le pire évité nous fait le plus grand bien »

Quelles élections en effet ? Un non événement. Comme les dernières Législatives, comme la (fausse) campagne qui vient de se dérouler, comme le résultat du scrutin de demain, programmé non dans les étoiles mais sur le marbre du Kremlin…

Lire la suite

18/02/2008

France/Belgique: EXCLUSIVITE RELATIO.fr sur L'Affaire SUEZ- ALBERT FRERE

LES REVELATIONS DE Jean-Marie KUHN

 Quand un litige privé devient une affaire d'Etat ...

 

Scandale

 

 

autour de

 

 

 

1, 25 Milliard d’€…

 

 

c67a2e605607d55b7cdb440354bb3e58.jpg

Victime d’un litige privé   avec une filiale d’Albert Frère, Jean-Marie Kuhn, un entrepreneur français,  mène une enquête minutieuse qui lui fait lever un lièvre politico-financier hors du commun.  « D’ordinaire, en matière de corruption, « ils » sont plus malins », commente un expert…

LIRE >>>>  et >>>>>>>

16/02/2008

FRANCE:Un "scandale Albert Frère" autour de la fusion SUEZ-GdF? (1)


Enigmes belges et

 

 

mystères français…

 

 

UNE  INFORMATION

 

 

EXCLUSIVE DE RELATIO

 

Victime d’un litige privé   avec une filiale d’Albert Frère, Jean-Marie Kuhn, un entrepreneur français,  mène une enquête minutieuse qui lui fait lever un lièvre politico-financier hors du commun.  « D’ordinaire, en matière de corruption, « ils » sont plus malins », commente un expert…

22c91141a1cc6117494c3173c5b8a47e.jpg

 Jean-Marie Kuhn: victime d'un système et de pratiques condamnables, il plonge dans un univers politico-financier qui soulève bien des questions....(Photo Relatio)

Lire la suite

Un "scandale Albert Frère" autour de la fusion SUEZ-GdF? (2)

La suite de l’ITW de Jean-Marie Kuhn à RELATIO

 

LE LOURD SILENCE

 

 

DES POLITIQUES…

 

 

 

480 interventions motivées

et seulement 16 réponses


 

« Des casseroles liées à un

 

capitalisme immoral

 

que Sarkozy prétend combattre »

0d3c2c9aec213f2d7fc7e0fb49b8b542.jpg
Jean-Marie Kuhn: "Deux hommes peuvent règler mon dossier, Albert Frère et Nicolas Sarkozy" (photo Relatio)

Lire la suite

10/02/2008

Strasbourg: Pour une célébration collective des "Justes" d'Europe


Par Francis ROSENSTIEL pour RELATIO

b7d433c8f4c06e943e506ccabadc0e32.jpg« Juste parmi les Nations » (en hébreu : חסידי אומות העולם, Hasidei Ummot Ha-Olam) est une expression du judaïsme traditionnel tirée du Talmud (traité Baba Batra, 15 b).En 1953, l'assemblée législative de l'État d'Israël (la Knesset), en même temps qu'elle créait le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem consacré aux victimes de la Shoah, décida d'honorer « les Justes parmi les Nations qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs ». Le titre de Juste est décerné au nom de l'État d'Israël par le Mémorial de0814b836d9724a8de4862ba1213b4105.jpg Yad Vashem. Au 1er janvier 2007, 21 758 Justes parmi les Nations de 41 pays ont été honorés.

Dans une chronique écrite pour RELATIO, Francis Rosenstiel, ambassadeur de bonne volonté auprès du Conseil de l’Europe, relance une idée qui, devenue projet et réalisation,  ferait honneur aux valeurs fondatrices de l’Europe de Droits de l’Homme : Que les « Justes d’Europe » soient célébrés collectivement, avec la solennité qui s’impose au Palais de l’Europe de Strasbourg. En mémoire de ce qu’ils ont  fait, bien sûr. Mais aussi en Mémoire du futur. L’esprit de Résistance, l’un des piliers de la construction d’une Europe unifiée, doit se manifester aussi en temps de paix.

Lire la suite

Municipales et Europe: Fiche RELATIO sur le Comité des Régions

L'Union européenne des Villes et des Régions

5723661a0170deaa7b2d01832963a31b.jpgFiche RELATIO n° 7

Le Comité des régions, garant de la subsidiarité

Fondé en 1994 par le traité sur l’Union européenne, le Comité des régions (CdR) est un organe consultatif composé de représentants des autorités régionales et locales d’Europe. Le CdR doit être consulté avant toute décision de l’UE portant sur les questions intéressant les pouvoirs locaux et régionaux, comme la politique régionale, l’environnement, l’éducation et les transports.

Lire la suite

Sarkozy et l’Europe ou le retour aux choses sérieuses…

EDITO RELATIO PAR DANIEL RIOT
Un peu de solennité. Cela ne peut pas faire de mal à un moment où la République souffre d’une incontestable désacralisation de la fonction présidentielle…  

Un peu d’Europe au « 20 heures ». Cela fait du bien  même si une allocution du chef de l’Etat ne compense pas le silence pesant qui provoque logiquement la vague d’indifférence européenne qui s’est abattue sur la France. « Vive l’Europe Vive la France », avec des constats de bon sens sur l’impérative nécessité de poursuivre, d’intensifier et ‘améliorer l’Union européenne si l’on veut que l’Europe se subisse pas les évolutions du monde. Cela peut réveiller quelques consciences trop endormies. Et trop peu soucieuses des vrais enjeux du monde.

Bravo à   Sarkozy, donc : un chef d’Etat doit d’abord être un pédagogue. Et une mobilisateur d’énergies. L’Europe,  c’est  (vraiment) « du séreux ».

Sue le fond, l’autosatisfaction affichée ne fait pas de miracle. Les appels au « rassemblement » autour des valeurs européennes et des objectifs d’une Union plus proche des citoyens n’ont guère de chances d’être entendus dans le contexte actuel. Et  la « Force  de proposition et d’entraînement » de la France en Europe sera plus grande si l’économie et les finances françaises n’inquiétaient pas autant nos partenaires…

Daniel RIOT

Lire la suite

01/02/2008

L’Europe au service des consommateurs : Peut mieux faire..

Commentaire RELATIO par William PETITJEAN

Un marché, c’est d’abord fait pour des consommateurs. Le Marché commun a été construit d’abord pour les consommateurs  qui sont aussi des citoyens. On l’oublie trop souvent. Et les eurocritiques, les adversaires de l’unification européenne en tirent parti avec raison…Même si l’union européenne n’a pas le monopole du décalage entre les (bonnes) intentions proclamées et les (discutables) actions menées… De beaucoup s’en faut ! Heureusement qu’elle est là, souvent, en filet de sécurité et en accélérateur.

La commissaire européenne à la Consommation Meglena Kuneva dont la direction devrait disposer de plus de moyens si l’on voulait vraiment que les objectifs fixés soient atteints, entend scruter davantage à l'avenir les anomalies entre pays de l'UE dans le commerce de détail et les services, pour mieux défendre les intérêts des consommateurs. Très bien. Bravo. Même si en l’occurrence, elle ne fait que son « job »…

"Le marché unique a beaucoup évolué en quinze ans. Mais nous pensons que les consommateurs n'en tirent toujours pas ce qu'ils méritent", a déclaré jeudi la commissaire. C’est bien l’avis aussi des consommateurs…

Lire la suite

27/01/2008

Scandales financiers et démocratie…, par Daniel RIOT

Nicolas Sarkozy contre "un système financier qui marche sur la tête"

a24c3264e1a9bf5fda4a198cbd472466.jpg« Si on peut faire des profits en quelques heures, on peut faire des pertes gigantesques en quelques heures aussi" déclare le chef de l'Etat… C’est le propre de l’économie-casino qu’est devenu l’hyper-capitalisme mondial en effet. Mais doit-on se résigner à ces jeux d’une géofinance qui fait aussi que les gagnants appartiennent à la classe dirigeantes de cette oligarchie planétaire et que les perdants sont toujours la masse des petits porteurs, des salariés et des consommateurs ?

COMMENTAIRE RELATIO par DANIEL RIOT

La question est là. Avec des réponses d’autant plus difficiles à trouver qu’elles ne sont pas dans les slogans, les réflexes et les références des néo-(archéo) marxistes (qui souvent devraient relire l’auteur du « Capital »…

Lire la suite

DEMOCRATIE :Le Conseil de l’Europe à l’épreuve, par Daniel RIOT

f8e9bdddaef5c56c3c79e0daab48ef8b.jpgEDITORIAL RELATIO La démocratie n’est pas un état, mais une dynamique. Elle est perfectible en permanence et à tous les niveaux. Soit. Mais elle est tout de même un régime qui suppose des règles minimales, un respect de quelques normes fondamentales.

Les imperfections de ce qui reste « le pire des régimes à l’exception de tous les autres » ne doivent  en rien constituer des excuses pour ceux qui , délibérément, piétinent les principes, déchirent les valeurs, détournent les mots. De même les difficultés des « transitions démocratiques » que connaissent depuis la chute du Mur de Berlin et l’implosion du totalitarisme impérial soviétique ne doivent pas permettre de tout tolérer;de tout excuser….

Le Conseil de l’Europe est le premier confronté aux difficultés de concilier deux nécessités : celle de na pas vider le mot « démocratie «  de sa substance et celle d’encourager les processus qui peuvent favoriser un advenir démocratique…  

Lire la suite

23/01/2008

Municipales: RELATIO lance l'Europe dans les batailles locales


L’EUROPE DANS LA BATAILLE DES MUNICIPALES….

 

25cc7f1e39019973f8bb23d05f8fd4f5.jpgLe dossier et les débats de RELATIO. Cela peut sembler paradoxal, voire incongru dans certaines villes. Mais les débats dans la perspectives des élections municipales françaises ne doivent pas oublier l'Europe, ces "affaires européennes "qui ne sont plus des "affaires étrangères" et qui concernent tous les citoyens à tous les niveaux de délibérations et de décisions.

En cette ère où le "penser global" et "l'agir local" se doivent d'être mis en cohérence, et en cette période charnière pour l'Union européenne RELATIO ne prendra parti pour aucune liste dans aucune ville: il confirme ainsi sa vocation transpolitique.

Mais le positionnement éditorial de RELATIO en faveur des valeurs de l'Europe De Strasbourg reste bien marqué et RELATIO fera campagne pour que la DIMENSION EUROPEENNE soit prise en compte par les candidats et les citoyens. "L'Europe? C'est vous, c'est moi, c'est nous. Elle commence dans nos salons,dans nos frigos et dans nos rues"...

L'identité européenne prend racine dans nos terroirs, nos villages et nos villes. "Communes d'Europe": c'était et cela reste un label. Comme les "Villes jumelées". Toutes les localités d'Europe sont "européennes". Ce n'est pas à Strasbourg, où siège (entre autres) le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux que l'on va dire le contraire...

Enquêtes, ITW, études comparatives, points de vue, tribunes, boîte à idées: RELATIO se veut le webzine des "municipales à l'heure de l'Europe" puisque l'Europe DE Strasbourg est d'abord l'Europe citoyenne.

Restez branchés sur relatio.fr...

Le dossier sur "L'europe dans les municipales" réservera quelques surprises... Faites-nous part de vos idées et suggestions contact@relatio.fr

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu