Avertir le modérateur

12/08/2008

La guerre du Caucase sur relatio-europe.eu

Sarkozy à Moscou: Accord en cinq points sur une "cessation provisoire des hostilités" PDF Imprimer Email
Mardi, 12 Août 2008 16:05

Gravité dans la forme et sur le fond. Des progrès pour que les armes se taisent effectivement, mais pas encore de paix. La "mission impossible" de la médiation européenne continue, entre Moscou et Tbilissi, en passant par Washington et New-York. Nicolas Sarkozy et Dimitri Medvedev sont tombés d'accord à Moscou sur un plan qui prévoit notamment une "cessation provisoire des hostilités"."On n'est pas encore à la paix, mais on est à la cessation provisoire des hostilités", a dit Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse avec le président russe. C'est, selon lui, "un progrès sensible".
L'accord, qui doit encore être approuvé par la Géorgie où se rend actuellement Sarkozy, compte cinq points. Il comporte notamment "l'engagement de ne pas recourir à la force" et le "retour des forces militaires géorgiennes dans leur lieu habituel de cantonnement". Parallèlement, "les forces militaires russes se retireront derrière les lignes antérieures au déclenchement des hostilités" et "les forces de paix russes (...) mettront en oeuvre des mesures additionnelles de sécurité (...) tant que la confiance ne sera pas revenue entre les protagonistes",

Moscou s'engage aussi, selon Sarkozy qui a tenu à le souligner devant Medvedev,  à respecter l'intégrité et la souveraineté. de la Géorgie Mais la question des forces de maintien de la paix reste entière. L'union européenne est prête à remplir ses responsabilités aux cotée des forces russes mandatés par la CEI et cautionnés par l'ONU (accord de 1992).Mais toutes les parties doivent en être d'accord. Ce n'est pas encore le cas des Russes...Et, à cette heure,rien ne dit que les Géorgiens, qui annoncent leur retrait de la CEI accepteront le maintien des soldats russes dans les provinces  sessionnistes.
Dans le même temps, à Bruxelles, selon une dépèche AFP, l'OTAN ne se déclatrait pas satisfaite de l'arrêt de l'offensive russe. C'est "un pas important mais insuffisant", a estimé le secrétaire général de l'Otan Jaap de Hoop Scheffer, se disant en outre sûr que Tbilissi rejoindra "un jour" l'Alliance malgré les critiques de Moscou. A voir...
Moscou cesse les combats ...en posant ses conditions PDF Imprimer Email
Mardi, 12 Août 2008 11:22
(Mis à jour 15h35) « Le but de l'opération est atteint », a lancé le président russe alors que son aviation bombardait encore des sites près de Gori, une ville proche de l'Ossétie. "La sécurité de nos soldats de maintien de la paix et de la population civile a été rétablie, J'ai pris la décision d'arrêter l'opération qui visait à contraindre le pouvoir géorgien à a paix » C'est donc un arrêt des combats unilatéralement décidé par Le Kremlin. En vainqueur d'une guerre déclenchée par le vaincu. En souhaitant le départ du chef de l'Etat géorgien. Et en trouvant « prématuré » les textes proposés à l'ONU ou inadapté le « document » mis au point hier par la diplomatie française, soutenue publiquement par l'Allemagne et l'Italie.
Cette décision a été annoncée à la télévision jute avant l'arrivée de Sarkozy à Moscou. Ce qui est à la fois un geste positif et un signe de distance à l'égard de la tentative de médiation européenne du Président français.
Sarkozy voulait d'abord que les combats cessent. Ce sera peut-être le cas si l'opération est effectivement arrêtée. Objectif atteint. Mais Sarkozy sait que le Kremlin veut imposer « sa » paix, donc des conditions qui ne sont pas celles souhaitées à Tbilissi, à Washington, à Varsovie et dans d'autres capitales des 27.En lever de rideau de ses entretiens au Kremlin, une déclaration de Sarkozy qui résume bien l'antagonisme à surmonter: "Il est parfaitement normal que la Russie veuille défendre ses intérêts ainsi que ceux des Russes en Russie et des russophones à l'extérieur de la Russie (...)."Il est normal également que la communauté internationale veuille garantir l'intégrité, la souveraineté et l'indépendance de la Géorgie".
Les heures qui viennent s'annoncent décisives. Sarkozy arrivera en fin d'après-midi à Tbilissi....

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu