Avertir le modérateur

01/08/2008

Pas de vacance sur RELATIO-EUROPE:

Karadzic et les « arrangements » américains : De l'éthique en diplomatie... PDF Imprimer Email
Vendredi, 01 Août 2008 11:59

L'éditorial de Daniel RIOT pour Relatio-Europe

Ceux qui se prétendent réalistes ont souvent une très  mauvaise perception du réel. Et la réalpolitik qui autorise tous les cynisme et toutes  les pratiques amorales ou immorales, au nom de bonnes intentions mal servies par des intérêts mal évalués à court terme conduit souvent à des catastrophes.

 La nouvelle « affaire Karadzic » qui est d'abord un  nouveau « scandale yankee » en est une nouvelle illustration. Vieilles questions de la « fin et des moyens », du « pardon » et du « repentir » politique, de « la morale et  de l'efficacité » en matière de Justice et des « sales boulots » de la diplomatie secrète.

 

 
La Serbie reste le volcan des Balkans PDF Imprimer Email
Vendredi, 01 Août 2008 12:54

par Noëlle Lenoir

(Sélection RELATIO  sur EUROPE, mon beau souci) L'arrestation de Radovan Karadjic, de sinistre mémoire, deux semaines après l'investiture du nouveau gouvernement pro-européen à Belgrade, n'est certainement pas le fruit du hasard.

La signification  de cette arrestation est double:

1. D'une part, après treize ans de cavale de l'un des deux criminels de guerre les plus recherchés en Europe (avec son acolyte Radko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie), elle donne rétrospectivement raison à la Procureure du Tribunal Pénal International de l'Ex-Yougoslavie, à savoir que l'intéressé a bénéficié de complicités pour se cacher, et surtout qu'il était protégé par l'inertie du gouvernement serbe nationaliste en place jusqu'aux élections de juin 2008.

2. D'autre part, l'évènement traduit la détermination et le courage du nouveau Président Boris Tadic qui avait nettement fait campagne voici quelques mois pour la démocratie et pour l'Europe, avec pour slogan: "Pour une Serbie Européenne"

Il faut en effet parler de courage s'agissant de Boris Tadic et du nouveau gouvernement serbe !

 
Quand la Chine dit « NON » : Les Jeux olympiques (et « l'Occident ») à reculons... PDF Imprimer Email
Mercredi, 30 Juillet 2008 18:00

L‘éditorial de Daniel RIOT

« La Chine peut dire Non »...Qui ne le savait pas ? Nous étions prévenus depuis 1995, date de publication d'un essai de Song Qiang, qui portait ce titre et qui,  diffusé à des millions d'exemplaires et célébré par les autorités chinoise, a été  comme un livre annonciateur d'une nouvelle ère. Une ère qui est couronnée par les JO de cette année 2008. Parce que le CIO a dit Oui.

Parce que les Chinois savent que la « grande puissance émergente » qu'elle est sait utiliser au maximum ce qui a fait la force mais fait  la faiblesse actuelle de l' « Occident » :le décalage entre les principes et les valeurs proclamées et les actes, ce « cynisme voyou » habillé de vertus qui se retourne contre lui.

 
L'OMC en échec : Attention à la résurgence des protectionnismes ! PDF Imprimer Email
Mardi, 29 Juillet 2008 22:19

Par William PETITJEAN

Echec. Le mot est tombé, ce mardi soir,  de toutes les lèvres. Gravement. Sur les vingt points qui restaient à régler à l'OMC à Genève, 18 avaient trouvé une solution, ou presque. Le 19 ième  s'est soldé par un « accord impossible » . Comme ce type de « paquet » (qui aurait du être soumis à 135 pays de l'OMC) doit être accepté en bloc ou refusé, c'est bel et bien l'échec.

Le cycle de Doha qui aurait du être achevé en ...2004  se termine donc en que de poisson. Et personne ne se hasarde à faire un pronostic sur une reprise éventuelle des discussions.

Pas de Plan B avant les élections américaines, de toutes manières ...Avec une menace à l'horizon : la résurgence d'un protectionnisme qui aggraverait la situation au lieu de l'améliorer.

La responsabilité est sans doute collective, comme le souligne Mandelson, le Commissaire européen. Mais la facture ne sera pas également partagée...  

Sans doute, l'absence d'accord est-elle préférable à un mauvais accord. Mais cela n'est en rien une consolation. La proposition finale de Lamy (notre photo) n'était d'ailleurs pas un « mauvais accord ». L'analyse publiée à la suite de cette note le montre bien : l'Union aurait pu et du en tirer profit et parti

 


 
Idées : Les « invariances » de Jean-François Kahn face au "Changement", à la "Rupture", à la "Réforme" PDF Imprimer Email
Mercredi, 30 Juillet 2008 15:12

Par Monique CHARLES

NON !  Non au   CREDO QUIA ABSURDUM...

Car il y a de l'absurde ! Absurdes, en effet, les concepts au singulier et en majuscules. Concepts boursouflés, proférés comme des vérités massives et dynamiques. « Autant d'aberrations », (p. 7) soutenues par l'illusion simplificatrice d'une création possible ex nihilo, ou par le fantasme figé de changements radicaux sous l'impulsion de brutales et spectaculaires césures,  de ruptures oblitérant le passé. Tels sont justement les concepts brandis à voix forte et médiatique : le Changement, la Rupture, la Réforme...

Le changement ? « Comment on y va... », Jean-François Kahn[1] entend nous le faire entendre d'abord en nous conviant à changer notre manière de penser et d'examiner le monde par oppositions tranchées et binaires, voire par « exaspérations des antagonismes ». (p. 37),  seulement lancés en l'air, sans aucun enracinement possible dans le réel politique, social, économique.

 
Légitimité et légalité : La démocratie, le droit et la laïcité à l'épreuve en Turquie PDF Imprimer Email
Mardi, 29 Juillet 2008 09:34

L'éditorial de Daniel RIOT pour Relatio-Europe

Une Cour constitutionnelle peut-elle interdire un parti qui ayant démocratiquement gagné des élections assume logiquement et légitimement le pouvoir ? Une question intéressante. Pas seulement pour les juristes. Une question qui place la Turquie dans une situation difficile, cette semaine.

En droit, la Cour constitutionnelle turque est tout à fait dans son...droit.

L'état de Droit tel qu'il en Europe se caractérise par le primat du droit en tout, sur tout et pour tout, y compris contre une opinion ou un gouvernement qui ne respecterait pas la lettre et l'esprit des  constitutions en vigueur. Les instances nationales sont d'ailleurs complétées, dans l'espace démocratique paneuropéen, par des structures supranationales : la Cour européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg en particulier.

 

 
Lutte contre le Sida : Des progrès ...mais alerte maximale en Russie et en Ukraine PDF Imprimer Email
Mercredi, 30 Juillet 2008 01:36

Par Jacques DEHAIRE

On aimerait s'en réjouir. Selon L'ONUSIDA, qui vient de publier son rapport bi-annuel,  l'épidémie de sida marque le pas, avec une baisse des décès et des personnes nouvellement infectées. Mais ce constat est plus un encouragement en faveur d'un renforcement des actions en tous genres et à tous les niveaux qu'un motif de satisfaction. Ce fléau (qui atteint près de 33 millions de personnes recensées) reste à un niveau inacceptable et scandaleux. Et l'avenir de la pandémie est incertain. Un point particulièrement noir : la Russie et l' Europe orientale (l'Ukraine, notamment).  

 


 
La corruption peut être le poison mortel de l'Europe ! PDF Imprimer Email
Mardi, 29 Juillet 2008 23:25

Par Noëlle Lenoir

(Sélection RELATIO-EUROPE sur le CERCLE DES EUROPEENS)

La Commission européenne a finalement adressé à la Bulgarie et à la Roumanie un avertissement en leur demandant de lutter plus efficacement contre la corruption. Elle a même décidé de sanctionner la Bulgarie en la privant de quelque 800 millions d'euros retirés du programme PHARE (instrument de préadhésion destiné à aider les pays d'Europe centrale et orientale à intégrer l'acquis communautaire et à adapter leur industrie au nouveau contexte du marché)

La sanction aurait pu être plus sévère. La Commission européenne ne touche pas aux fonds structurels, en effet, tels que les fonds de cohésion qui sont indispensables à la réalisation des infrastructures dont les pays entrants ont besoin pour rattraper leur retard de développement. Mais cette sanction a une très grande portée politique. Dans son rapport du 23 juillet 2008 "sur les progrès réalisés par la Bulgarie au titre du mécanisme de coopération et de vérification", la Commission rappelle que les fonds communautaires "sont l'expression concrète de la solidarité de l'Union envers la Bulgarie" et qu'"il est de l'intérêt de tous qu'ils servent à aider les régions les plus défavorisées de ce pays".

 
Que l'Europe domine ses doutes! PDF Imprimer Email
Mardi, 29 Juillet 2008 18:13

AU CARREFOUR DES IMPASSES...

Par  Francis Rosenstiel

Bien que nous sachions  par expérience qu'en politique rien n'est jamais désespéré, le "moment" sur la scène internationale paraît singulièrement préoccupant, tous continent et régions confondus.

Mais, ne dit-on pas aussi  que" le politique a horreur du vide"?

Cependant  que signifient vide et trop-plein en la matière?

Déserts et immersions souvent se rejoignent dans ces paysages déroutants!

L'Opinion, pour autant que cela existe, aspire à un sentiment de paix, si ce n'est par conviction, c'est pour le moins par lassitude. Encore faut-il reconnaître que la société hyper-médiatisée où nous vivons ne favorise guère les torpeurs prolongées!

La scène internationale ne baisse jamais le rideau pour cause d'inventaires; elle ne connaît pas davantage d'entr'actes, ou de fermetures pour cause de  maladies ou de convalescences, sachant que les remèdes des uns sont rarement ceux des autres. Pas même l'ONU n'est une pharmacopée universelle!

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu