Avertir le modérateur

27/04/2008

LIVRES: Europe et journalisme...

"L'Europe, cette emmerdeuse": En attendant le 9 mai...

En attendant la publication, le "jour de l"Europe", de "L'Europe, cette emmerdeuse" , Sandrine Kauffer,  explique comment et pourquoi ce livre a été écrit à quatre mains. Histoire d'une rencontre et d'un constat commun: L'Europe "souffre d'un déficit de pédagogie". RAPPEL: ce livre sera présenté le 9 mai à 19 heures à  la Librairie KLEBER, à Strasbourg.
 
0b942d9bc02dbdfbc05e63b84b5450ae.png
 

Sandrine Kauffer :« L’Europe est d’abord en panne de pédagogie »

 

- Comment est né ce projet ?

 
-La vie professionnelle est faite de rencontres, et ce projet est le fruit d’un concours de circonstance. Le hasard fait parfois bien les choses.

Lors de la campagne sur le référendum européen, à Strasbourg, la communication a pris l’ascendant sur l’information. L’explication de la Constitution devenait inaudible. Avec Daniel, nous en avions discuté. Notre diagnostic était formel, le malaise bien réel. L’Europe est en panne de pédagogie. « Elle souffre plus d’un déficit pédagogique que démocratique » se plait à dire Daniel. L’Europe ne fait pas rêver. Et c’est dommage !

Nous avons eu des conversations passionnantes servies par une disponibilité circonstancielle. Et une idée est devenue projet. Un projet qui s’est vite s’emballé. Naturellement. Et puis, j’ai découvert Daniel Riot, sous un autre jour. Derrière ses coups de gueule, ses crises d’impatience, son allergie à ce qu’il appelle l’eurokonnerie » ou ses éditos vifs et pertinents sur le fond mais souvent impertinents dans la forme, il est pudique, réfléchi et réservé. Mais qui connaît vraiment Daniel Riot ?

 

- Justement qui est-il, Daniel Riot?

-Comme chacun d’entre nous, il a son jardin secret, mais si vous voulez savoir ce qui le touche vraiment, où se situe sa corde sensible, lisez… le livre. Il se dévoile enfin.

« L’Europe cette Emmerdeuse » est une sélection des meilleurs moments, personnels, professionnels, journalistiques, philosophiques de sa vie. C’est comme de feuilleter un album photos. Y mettre des noms, des mots, parfois des maux. Lire ce livre, c’est aussi picorer dans une bibliothèque, la sienne : Daniel est un grand lecteur. Il est imprégné de Paul Valéry, de Victor Hugo et de bien d’autres. S’y arrêter pour réfléchir à quelques citations toujours faites avec pertinence. Ou pour plonger dans d’autres lectures. Enfin et surtout peut-être cet ouvrage est un outil pour voir ce qu’il y a au-delà des apparences.

. -Un journaliste  parmi  d'autres, non?

 Daniel RIOT est entré en journalisme comme d’autres entrent en religion. Cela n’a rien d’un cliché. Mais avec le culte de l’indépendance et de la liberté. Et avec un respect des gens et des faits qui n’est pas très courant…Et il aime l’Europe comme il aime la vie. Son message européen n’a rien de technique, de théorique. Il aime l’Europe avec le cœur et la raison. Parce qu’il pense à ce que l’on oublie trop : la paix n’est jamais définitivement acquise. Parce que l’Europe, pour lui, est d’abord un bouclier des droits de l’Homme et un levier de l’’approfondissement de la démocratie. Il n’est pas un euro-lâtre, un euro-béat. Il est critique envers la construction européenne telle qu’elle se fait et surtout telle qu’elle ne se fait pas…Et il la considère d’abord comme une aventure culturelle. Ce qu’elle n’est pas assez.

Ce qui m’a le plus surpris chez lui, c’est certainement son indiscutable capacité de travail. Qualité, quantité, réactivité, productivité, rapidité. Il n’y a pas de limite. A tout heure du jour et de la nuit. C’est impressionnant.

 

c47c7a50d686a4feb17cb1ba04b70a2b.jpg

 

Comment s’est passé l’interview ? Et dans quelle ambiance de travail ?

 

Il ne s’agit pas d’une interview, mais d’une conversation. D’une série de conversations. Je participe à raviver la mémoire des pages oubliées, ramener à la conscience des émotions égarées, des sentiments perdus. Quelle satisfaction d’observer des instants de silence et de concentration parce qu’il vient d’avoir un flash-back. Des moments privilégiés. Des heures d’entretien, puis inévitablement la garde se baisse et la parole se libère, elle ne cherche plus à retenir ses souvenirs, à cacher ses pudeurs…

Daniel Riot n’avait évidemment besoin de personne pour mener à bien un livre document. Il est aussi un grand technicien des entretiens. Combien en a-t-il mené ? Il est incapable de le dire et il a eu tort de ne pas tout archiver… En fait, il a passé sa vie à « interviewer », non en « poseur de micro », non en voyeur, mais en écouteur, j’allais dire en confesseur… en vrai « dialogueur ». Cette fois, c’était moi l’oreille. Et mes remarques, mes interrogations ont contribué à faire rejaillir à la surface des souvenirs enfouis, des troubles refoulés, des réflexions oubliées.

Je lui ai proposé cette formule de livre entretien, parce que je sentais qu’il avait, en dépit des apparences, une humilité, une pudeur qu’il ne devrait pas avoir face à sa vie, ses expériences, ses réflexions…Il a accepté parce que, sur l’Europe plus que sur tout autre sujet, il faut sortir des sentiers battus, des discours et des démonstrations préconçus. Le dialogue insuffle un rythme, une légèreté à la narration, une dimension humaine et sensible au message européen de Daniel. La complicité d’une collaboration a l’avantage de permettre un recul, une distance face à soi-même et aux choses. Un « limage de cervelles », comme il se plait à dire en citant Montaigne a des avantages évidents. Y compris pour le lecteur, j’espère.

 

- Comment pensez-vous que les femmes vont réagir à la découverte du titre, de la couverture et à sa lecture ?

 

123170d0dbd616abfd3554f0648fe727.jpg

Mais, parfaitement bien. Pourquoi, cette question ?

 

Il s’agit en quelque sorte, d’une histoire d’amour entre l’Europe personnalisée - et personnaliste- et un journaliste passionné, mais frustré. Frustré parce qu’Il voudrait la voir s’épanouir, la faire grandir. C’est sa quête. Y est-il parvenu ? Qu’importe, il continue.

« L’Europe est une femme. Mystérieuse. Enigmatique. Érotique, mais pas spécialement sympathique. Attirante, mais distante…Imposant la distance. Nue, mais habillée de pudeur. », dit-il. Elle aurait tout pour plaire, elle semble parfaite et pourtant …D’où  La Magie Noire de Magritte en couverture..

 

L’Europe est une femme dont le point G est à Strasbourg, dit-il aussi. Inutile de chercher à nier son envie constante de provoquer. « Il est comme moi un sabreur de mouches », a dit de lui Tomi Ungerer. Mais ses coups de griffes, son ironie acide, ses « rioteries » poivrées sont des moyens d’interpeller, de capter le lecteur, l’auditeur ou le spectateur. Ce livre est surtout un outil, un support, un stimulateur de réflexions. Une volonté de faire réagir de manière constructive.

 

f72414f17d8cf3110b1d65e950fb86f5.jpg

 

Et maintenant quels sont vos projets?

 

Ma collaboration avec Daniel se prolonge. Ce livre est une étincelle, la vitrine d’un projet européen plus engagé dans la durée. Cet ouvrage est aussi une force de propositions. Daniel Riot se donne les moyens de porter ses projets d’action. Il crée à Strasbourg une SARL de presse, d’éditions et de productions, qui nous permet de transformer son euroblog en vrai journal en ligne. D’ailleurs, la lecture du livre se prolonge sur RELATIO, le cyberjournal européen (www.relatio-europe.eu)

 
Ce livre est indirectement comme une introduction à de nouveaux débats, à de nouvelles manières de traiter les « affaires européennes »… Il est une invitation à rejoindre LE CERCLE  RELATIO. Une association dont la mission est de
contribuer au renforcement de l’Europe DE et A Strasbourg, donc des valeurs, de l’humanisme, du respect du principe d’Humanité. Les débats engagés par ce livre ont déjà commencé et vont se poursuivre sur RELATIO : l’Europe citoyenne dépend d’abord des …citoyens.

Sur un plan personnel, j’ai accepté d’animer avec lui la rédaction de RELATIO. C’est une aventure très prenante, passionnante, et intellectuellement enrichissante. Avec une forme de journalisme qui est, en fait, à ré-inventer. Vous avez vu, dans « l’Emmerdeuse », la place consacrée au journalisme, à la presse, aux médias… Ce livre ne porte pas que sur l’Europe : il est aussi un essai sur les crises de nos sociétés déboussolées par des évolutions mal maîtrisées. Comme RELATIO est un eurojournal en ligne préoccupé par tout ce qui concerne la citoyenneté.

Ce faisant, je maintiens mon activité de consultante en communication politique, en ayant toujours un ou deux livres sous le coude. Avec et sans Daniel »

(Entretien City presse)

 

25/04/2008

Sarkozy à la télé: Pas de quoi surmonter la crise de défiance

LE COMMENTAIRE DE DANIEL RIOT 

8498d7594992730f426890540303db73.jpgLa crise ? Quelle crise ? Sarkozy a souligné ses dimensions différentes, en trouvant parfois quelques accents dignes de ses fonctions. Mais « En direct de l’Elysée » n’avait rien d’une « heure de vérité » pour reprendre la comparaison bien prétentieuse de Pujadas. « On » a bavardé pendant quatre-vingt minutes, devant micros et caméras, chacun jouant un rôle prédéfini. Sans être dupe des limites de l’exercice…

Lire la suite

23/04/2008

KUHN/FRERE--SUEZ/GdF: Lettre ouverte à Sarkozy

AFFAIRE SUEZ-GdF /FRERE: Nouvelle Lettre ouverte de Jean-Marie KUHN à SARKOZY

6c9bf2e6e20157c9c5412c0b061b3b9f.pngEXCLUSIF RELATI0
Après avoir gagné le procès en appel que lui intentait Allbert Frèreeae14a399fc35ef0bfb444320cc64d46.jpg en Belgique et après avoir déposé une nouvelle plainte auprès du tribunal de Paris 
contre ALBERT FRERE, Jean-Marie KUHN vient d'envoyer une nouvelle Lettre ouverte au Président Sarkozy. Celui-ci la laissera-t-il sans réponse, comme ce qu'il a fait aux messages précédents qui lui ont été adréessés?
Cette fois, derrière un ton ironique et un humour au deuxième degré, les reproches sont de vraies accusations; "J'ai bien compris que vous êtes l'obligé de MM Frere et Desmarais"... Thierry  SAUSSEZ, interpellé, devrait être de bons conseils: trop de questions posées par ces dossiers méritent réponses....

Lire la suite

21/04/2008

Internet: RELATIO devient une entreprise de presse

NTERNET:RELATIO DEVIENT UNE ENTREPRISE DE PRESSE

3d7cf346a2fc0c29b5e79e96f229f2f3.png

 


Daniel RIOT crée la première et la seule

entreprise de presse à Strasbourg

exclusivement consacrée à l’Europe.

  

Cette initiative est dédiée à la

Mémoire de Pierre PFLIMLIN

 

 

La passion de l’Europe nourrie par la raison
 

9 MAI. La journée de l’Europe, cette année, prend, pour nous et pour ceux qui nous suivent, un sens pour le moins particulier. Non seulement « L’Europe cette emmerdeuse », le livre de Daniel RIOT et Sandrine KAUFFER sera en librairie, mais RELATIO inaugure plus qu’une nouvelle formule : une vie nouvelle. L’Europe bouge : RELATIO met le turbo. Et change de nature en passant du blog au journal en ligne. Avec une série d’innovations. Au niveau des structures, des moyens (humains et matériels), de l’étendue du réseau de correspondants et de contributeurs.

05036d5cb2bd408e0c9400ed44ad7e4b.png
Une Sarl de presse, RELATIO.europe.multimédias, dotée d’un capital de 600 000 euros, est créée pour transformer le blog RELATIO en un Site de Presse, «RELATIO europe ». Mieux connaître et mieux penser l’Europe pour mieux la vivre ! Il s’agit de la seule société de presse, d’éditions et de production exclusivement consacrée à l’Europe dont le siège et le centre de ses activités sont à Strasbourg. Daniel RIOT en est le gérant majoritaire.

Pour tout renseignement complémentaire : direction@relatio-europe.eu

9e24cf90d68fc672dee76ba185fa4f1f.jpg

Cette Sarl œuvre de conserve avec l’association « Le CERCLE DE RELATIO », société des lecteurs et des contributeurs de RELATIO, pour le développement de RELATIO europe. Cette association milite dans l'esprit de la ligne éditoriale de RELATIO pour le renforcement de l'Europe des valeurs fondatrices du Conseil de l'Europe, donc pour l'Europe DE et A Strasbourg.

Pour adhérer : cercle@relatio-europe.eu   

Ou télécharger et remplissez le bulletin: le Cercle, formulaire.pdf

c95aadddd0bed5b7bd04effbec1da7b9.jpg

 De L’euroblog au journal en ligne

a8057387c012c7f28bd2b9dadfb2649c.png

 

RELATIO europe est un cyber journal gratuit / Pour s’abonner,, il suffira de s’inscrire aux eurolettres de RELATIO

Le reflet de l’Europe dans  tous ses états.

 
RELATIO europe est à la fois

>>> Un journal permanent : L’Europe en direct

>>> Un magazine décapant : Vivre en Europolitain

>>> Une revue pertinente : Penser l’advenir européen

87116946c88aa4a36ffbf71d82606f9e.jpg

RELATIO europe comporte également deux « éditions spéciales ».

Une consacrée à « l’Europe des  Villes et Régions » : L’Europe près de chez vous

Et une consacrée à la vie de  « Strasbourg-Europe » : La capitale démocratique de l’Europe, l’eurodistrict du Pont de l’Europe, et l’espace rhénan qui est la colonne vertébrale de l’Europe

 
RELATIO europe
bénéficie d’un patrimoine éditorial : le cyberjournal européen est déjà enrichi de plus 5500 articles publiés dans l’actuel blog. Vous retrouverez toutes les rubriques du blog qui seront complétées et enrichies. Les pages « gourmandes », « vagabondes » et  « coquines », notamment,  seront étoffées, avec bien des surprises en préparation… Pour prendre contact avec la rédaction : redaction@relatio-europe.eu

 
RELATIO europe
est animé par une rédaction très étoffée, un Comité éditorial de qualité et un réseau de correspondants et de chroniqueurs venus d’horizons très divers.Ce réseau RELATIO est par définition interdisciplinaire, transpolitique et trans-générationnel.

0d0ff78df5b50466ce521c14b70ab70e.jpg

RELATIO europe est un media interactif et participatif : il sera notamment une plate-forme d’ euroblogs labellisés « RELATIO », réservés aux membres du Cercle. Et il est très ouvert à des contributions extérieures, sous formes de tribunes ou de cartes blanches. La richesse de l’Europe naît de sa diversité et la démocratie est pluraliste ou n’est pas. Ce webjournal est d’abord le votre. Faites-nous part de vos suggestions, remarques et critiques…sans attendre le 9 mai. contact@relatio-europe.eu  

 
RELATIO europe
est un journal européen francophone, mais un multilinguisme partiel est d’ores et déjà attendu.

 
RELATIO europe  est aussi un support de choix et performant pour promouvoir des produits, des entreprises, des manifestations.
Pas de publicité « envahissante », mais des annonces mises en relief, des liens sponsorisés et des partenariats commerciaux affichés en toute transparence.

Pour tout renseignements, vous pouvez dès maintenant écrire à nos services : publicite@relatio-euroep.eu ou partenaires@relatio-europe.eu

c5b71dc99b23486009346752b9988231.jpg

RELATIO europe, s’inscrit dans une continuité éditoriale du blog Relatio actuel : c’est L’Europe des valeurs démocratiques en clair sur le Net. En décryptant tout ce qui peut menacer les libertés, les droits de l'Homme, les atteintes au "principe d'humanité".

La passion de l’Europe de RELATIO est nourrie par la raison. Cette passion nous ne sommes pas les seuls à l’avoir et à vouloir la faire partager. Nombreux sont ceux qui pensent que cette entreprise, comme s’écriait Pierre PFLIMLIN, que l’on appelle maladroitement la « construction européenne » est plus essentielle, VITALE, que jamais. Pour tous les Européens, et pour chacun d’entre nous. Pour l’équilibre de la planète donc de cette Humanité qui, on l’oublie trop, est composée… d’humains, c’est -à -dire de Personnes, au sens le plus riche du terme.

C’est « l’Europe de l’esprit qu’il faut construire », exhortait Pierre PFLIMLIN. C’est cette Europe-là que RELATIO veut, à son échelle, favoriser. Avec cet esprit critique sans lequel il n’est point …d’esprit. Avec la volonté de mieux répondre à la question clef que posait le polémologue Gaston BOUTHOUL à Strasbourg dans les années 50 avec Louise WEISS : « Qu’est-ce qu’on fait quand on ne fait pas la guerre ?».

 
L’équipe de  RELATIO

(dessins de Tomi Ungerer) 

46b2686a5e5fe328e2df36ee5c3c94df.png

17/04/2008

Europe: Du nouveau sur Internet et à Strasbourg

Daniel Riot crée Le Cercle RELATIO 

 

c0fa75391bc63369d839a5beb51ae000.jpgFort de ses succès d’audience, de sa crédibilité rédactionnelle et de son influence croissante sur le Net, RELATIO (www.relatio.fr) le webjournal crée et animé par Daniel RIOT, mobilise celles et ceux qui militent pour la promotion des valeurs fondatrices du Conseil de l’Europe, des Droits de l’Homme et de l’humanisme rhénan, donc pour l’Europe DE Strasbourg et l’Europe A Strasbourg.

A cette fin, vient d’être crée dans la métropole alsacienne Le Cercle RELATIO. Cette association  assume  la double  mission  d’assurer l’indépendance, la viabilité et la pérennité du journal en ligne RELATIO et de contribuer au renforcement de Strasbourg, « capitale démocratique de l’Europe » et « laboratoire d’idées » pour l’Europe citoyenne de demain.

La création du  Cercle RELATIO s’inscrit dans la continuité du Pacte européen local lancé par RELATIO lors des dernières élections municipales. Transpolitique, interdisciplinaire et transgénérationnel, le Cercle RELATIO mènera des actions en synergie et en complémentarité avec les institutions, les organisations, les associations et les ONG qui partagent ses idéaux.

Sandrine Kauffer

Rédactrice en chef de RELATIO 

c8174bbeee1eef76af80c1b873d59b9d.jpg
(Alexis Lehmann, Président d'honneur du CERCLE DE RELATIO)

Pour en savoir plus et adhérer : Daniel RIOT, Cercle RELATIO, 2 Quai Schoepflin ,67 000 STRASBOURG. Tel 06 70 42 79 46      

e courriel: contact@relatio.fr.

Le site: http://www.relatio.fr

Le Comité : Alexis Lehmann (Président d’honneur), Daniel Riot (président), René Eckhardt (vice-président), Nicolas Elbar (trésorier), Leila Gillmann (Trésorière adjointe)  Sandrine Kauffer (Secrétaire générale), Ghalia Rouanne (secrétaire générale adjointe), Yann Wehrling,  Roland Anstett, Laurent Hinker, Mohammed Lakehal, Caroll de Maistre-Riot, David Mardell, Sacha Nikolic, Françoise Schöller, Jean-Marie Steinlein, (membres fondateurs)

Lire la suite

Livres: Guérir la France de son mal à l'Europe

Le 9 mai à STRASBOURG....

 « L’Europe cette emmerdeuse » présentée le jour même de sa parution à la Librairie Kléber (le 9 mai, à 18 heures). Le débat sera  animé par Dominique Jung (rédacteur en chef des DNA)

Avant-première RELATIO : La couverture définitive

 

bcc48708e3dc7d59869570a347991ee0.jpg

 

Ce livre sortira comme nous l’avions annoncé le 9 mai, le « Jour de l’Europe ». Une journée qui sera marquée aussi par la nouvelle formule de RELATIO. Une formule dont nous reparlerons et qui a été affinée, hier soir, lors de la création du Cercle RELATIO, cette « société des lecteurs et des contributeurs de RELATIO » qui va œuvrer pour la Défense et illustration de l’Europe des valeurs, du droit et de la démocratie donc pour l’Europe DE Strasbourg. Daniel RIOT et Sandrine KAUFFER présenteront ce livre préfacé par André GLUCKSMANN  et Bernard-Henri LEVY le jour même de sa parution, donc le 9 mai, à  18 heures à la Librairie Kléber de Strasbourg lors d’une rencontre qui sera animée par Dominique JUNG, rédacteur en Chef des DNA.

L’Europe cette emmerdeuse, City Editions. ( Hachette Livres distribution ISBN-10: 2352881544-ISBN-13: 978 2352881544)

13/04/2008

Bernard-Henri LEVY préface "l'Europe cette Emmerdeuse" de Daniel RIOT avec Sandine Kauffer

4e1f5bd014321d46c7ee3c88a904af8c.jpgAvec l'arrivée de la préface de BHL et la correction des épreuves, tout est place pour que "L'Europe cette Emmerdeuse"  dont la rédaction est très liée à RELATIO sorte début mai comme prévu par l'éditeur City edition et le distributeur Hachette livres.
Ce livre né  de conversations entre  Daniel RIOT  et Sandrine KAUFFER s'ouvrira sur des prolégomènes qui font dejà événemets: la préface d'André GLUCKSMANN dont nous avons déjà parlé sur ce site, celle de Bernard-Henri LEVY et une Lettre ouverte au Président Sarkozy dont nous ne manquerons pas de pubier la réponse sur RELATIO si réponse il y a...
En avant-preimère, un extrait du texte de Bernard-Henri LEVY
 

Un "beau livre de colère, ardent comme sont les livres de jeunes gens, grave comme on l’est quand, au fil d’une vie déjà longue, on a touché du doigt, et de l’âme, la périssabilité vraie, sans phrases ni chiqué, des civilisations" (...) Les " obsessions d’un journaliste qui a appris son métier, nous dit-il, au contact de la colère des choses (Beyrouth, Belfast, etc) non moins que des leçons de « journalisme transcendantal » administrées par un philosophe qui se voulait, et Français, et Européen, Maurice Clavel.  Ce sont autant de raisons de lire ce livre, et de le lire comme il a été écrit – dans la fièvre et la patience."

 

LIVRES: Magritte en couverture de "l'Europe cette Emmerdeuse"

« Ceci n’est pas une illusion »,

par Daniel RIOT

38f7db57c0feb24ac3f9519e5bb52d2f.jpg

 Une des couvertures auxquelles vous avez échappé, comme on dit à Charlie... 
 



Comment choisir une couverture d’un ouvrage ?

Question préoccupante. Pour les auteurs, l’éditeur et les libraires… 

Je n’ai donc pas échappé à cet exercice avec sur les bras « mon emmerdeuse »

Je réfléchis …

Les amis dessinateurs ne manquent pas : pourquoi ne pas faire appel à eux ? Bien sûr. Pourquoi pas ?

J’avais déjà [1] avec Tomi Ungerer co-écrit un livre sur l’Europequi est devenu ouvrage de collection. Et Tomi, n’aurait pas refusé. L’Europe, une femme ? Emmerdeuse de surcroît…De quoi inspirer celui qui a (si justement) écrit : « L’Europe est une drôle de femme. Elle connaît en même temps la puberté et la ménopause. La ménopause parce qu’elle a tout vu, tout connu. Elle sait tout, elle est blasée fatiguée. En même temps, elle semble timide, effarouchée, comme prise de vertige devant les aventures de la vie »

e08feb15dc44aa9e066d5559d3be03df.jpg

 

 

L’Europe ? Une femme surréaliste.

C’est précisément un surréaliste qui, pour moi, illustre bien le triple objet de ce livre écrit avec la complicité de Sandrine Kauffer.

>>>L’Europe dans ce qu’elle a d’inachevé.Entre espoirs et déceptions

>>>Le journalisme tel que je le conçois c’est-à-dire questionnant les choses, le monde et les gens au-delà des apparences

 >>>Et les mystères de la vie, ces hasards et ces nécessités qui font l’essence et l’existence, ce Destin qui n’est que rarement le dessin de nos desseins… 

937dd672726446c1c1ac33f8824de7b6.jpg

 

Ces apparences trompeuses

« Ceci n’est pas une pipe » de René Magritte, a toujours constitué pour moi, la plus belle leçon de journalisme. Et de communication…Ne pas se fier aux apparences, à cette « écume des choses » que sont les « événements » selon Valéry.

« Ceci n’est pas une pomme ». « La trahison des images » est encore plus nette en cette ère de l’audiovisuel, du virtuel, des faux-semblants…

L’Europe est-elle une emmerdeuse ? D’ailleurs, l’Europe est-elle une femme ? Magritte est-il un peintre ? « Non, un grand peintre », a-t-on dit. C’est vrai, mais comme tous les vrais peintres, il sait « voir la pensée ». L’œil regarde, mais pas seulement. Il écoute, aussi. Et il décrypte l’invisible quand il « voit » la pensée. Quand il nous permet d’accéder à la pensée imagée de l’invisible.

abeb21409066b1429b20b2807b9abf0d.jpg

 

L’Europe est d’abord une pensée. Elle doit être surtout une revanche sur cette « Défaite de la pensée » si bien décrite par Finkielkraut voilà longtemps déjà. Parce qu’elle ouvre des fenêtres, parce qu’elle nous permet de dépasser nos horizons, de mettre un peu de ciel sur notre terre…

« Ceci n’est pas une vie »

Des fenêtres, des coins de ciel, des oiseaux d’espérance (malgré les nuages) : Magritte en a peint des séries. Qui donnent des ailes à nos rêves de paix et de bonheur. Des rêves qui se sont si souvent transformés en cauchemars….

5c196168837fa1eb2ae29dfb7a4ff48b.jpg

 

Fragilité des choses, versatilité des Humains… Avec des imperfections en tout genre. Y compris de nos reflets dans nos miroirs. Avec aussi et surtout ce sentiment d’inachevé qui persiste même quand on écrit, imagine, ou vit le mot « FIN ».

« Ceci n’est pas un texte ». « Ceci n’est pas une vie »…

Toujours regarder vers le ciel en conservant les pieds sur Terre : une vraie règle de vie. Et de pensée. N’est-ce pas la base même de l’idée européenne transformée en projet par Monnet, Schuman et d’autres esprits, qui ont su être à la fois des visionnaires et des pragmatiques ? 

 

b1ecde7768ba1228ad76db671ff7d849.jpg

« La Magie Noire de Magritte »

N’est-ce pas ce que Magritte suggère dans sa série sur la « Magie Noire, avec cette femme bleue comme le ciel en guise de « haut » et avec le « bas » teinté par l’ocre de la terre ?

Mystérieuse, cette femme. Enigmatique. Érotique, mais pas spécialement sympathique. Attirante, mais distante…Imposant la distance. Nue, mais habillée de pudeur. « La peau, c’est la profondeur », redirait Valéry.

Magie Noire : Dans cette ancienne collection de Mme Georges Renée Magritte, disséminée à travers le monde, j’étais certain de trouver ce que je cherchais pour illustrer une partie des réflexions échangées dans mes conversations avec Sandrine Kauffer.

78c11dd95e5d010e560cf3fa1e5a2c4a.jpg

 

Encore fallait-il trouver le tableau et son cadrage qui ne choquent pas trop les yeux qui se ferment devant des nus trop crus et obtenir les indispensables droits de reproduction.

Notre éditeur Christian English a fait le voyage de New-York pour pouvoir utiliser celle qui en couverture vous donnera, je l’espère, envie de mieux découvrir ma passion pour Europya, le journalisme et … la vie.

 

c8cf2bfa438742a50887689230eb44df.jpg

Mais aussi les raisons de mes refus de céder à la mode du « déclinisme », du renoncement, de la démission. De la résignation. 

L’Europe est un chantier. Son inachèvement est un terrain d’action, non un motif de déception. Elle est Vie et elle ne vit que par celles et ceux qui savent voir ce que peut être, grâce à elle, l’invisible advenir au-delà des difficultés et des problèmes visibles…

4ab6d86e34d3b0abe94fd59cbf61c305.jpg

 

 Ceci n’est pas une illusion.

 Daniel RIOT

 

En savoir plus sur L’Europe, cette Emmerdeuse

Voir le photoblog consacré à l’Europe cette emmerdeuse

[1] (« L’Europolitain », Anstett ed. )

474a59f855baefc5f054ee13e5213c49.jpg

 

 

11/04/2008

Albert Frere/Suez: Kuhn dépose une nouvelle plainte

d53ba15adf9c52eccd96ac7be2ec4ac2.jpgAprès avoir gagné le procès en appel que le milliardaire belge lui avait intenté,eb444f9367f9cad5c9ac4dd548e38f09.png Jean-Marie Kuhn dépose plainte en se portant partie civile contre Albert Frère et contre X. Le "dossier Kuhn" et "les dessous cachés du mariage Suez-Gdf" entrent donc dans une phase nouvelle. Avec des conséquences qui peuvent être lourdes...

Lire la suite

Sueu-Frere:Les indiscrets de Relatio

 La direction de GDF perd ses nerfs..

Aucun rendez-vous n’est fixé entre la direction de GdF et les représentants du personnels qui doivent donner leur avis sur la fusion Suez-GdF. L’avis de ces représentants est obligatoire. . Jusqu’à présent, en dépit de recours (rejetés) à la justice, de pressions en tous genres sur les centrales syndicales et d’une communication (interne et externe) intense axée sur l’irréversibilité du scénario de la fusion, la direction n’avait pas donné aux représentants du personnel les éléments jugés nécessaires à la formulation d’un « avis ».

 Pressions sur la presse : En Belgique aussi…

 Ce n’est pas nouveau… Mais c’est confirmé. La puissance financière ou politique est d’abord un pouvoir d’influence…et de blocage. Un groupe de presse a osé reprendre les informations rendues publiques par RELATIO sur les affaires FRERE –KUHN. Albert Frère est intervenu en personne pour annoncer à ce groupe que l’un de ses projets sur Charleroi pouvait être oublié… On ne heurte pas impunément le roi des affaires franco-belge….Après ce type de pressions, il importe ne pas s’interroger sur les censures et les auto-censures d’une manière théorique. Et cela n’a rien d’une histoire (spécifiquement) …belge.

TOUTE L'Actualité européenne, c'est sur RELATIO.fr 

 

Albert Frere débouté:la justice belge donne raison à Jean-Marie KUHN


ab5dcaf2d81b5c04b648ce3e1a39e52c.jpgDu nouveau dans le dossier « Frère-Kuhn » ou  encore « Frère-Sarkozy-Suez-Gdf » que Relatio continue à suivre de près. La justice belge vient de débouter Albert Frère. Celui-ci n’est en rien diffamé par l’homme d’affaire français. Résultat : c’est l’ensemble du « dossier »   monté par Jean-Marie Kuhn contre le milliardaire belge qui renforce sa crédibilité.

Lire la suite

10/04/2008

L'Europe cette emmerdeue: Lettre ouverte au Président Sarkozy

 "L'Europe cette Emmerdeuse", le livre de Daniel RIOT et de Sandrine KAUFFER qui va être publié en mai chez City Editions et distribué par Hachette Livres, commence par une "Lettre ouverte" à Nicolas Sarkozy. A la veiller de la Présidence française, le Président est encouragé à réaliser cete indispensable synthèse entre les idées de jean monnet et celles du général de Gaulle. Nous en publions ici, en avant-première, un extrait.

f0a10ba833170388a39e3d53d8d6eab9.jpg

 

Lire la suite

09/04/2008

En librairie en mai: L'Europe, le journalisme et moi, par Daniel RIOT

"L'Europe cette Emmerdeuse": Une préface signée André Glucksmann

C'est André Glucksmann qui nous fait l'honneur et le bonheur d'écrire la préface de "L'Europe cette Emmerdeuse" qui sera en librairie en mai. En avant-première sur RELATIO, le début de cette préface... 

 

aedbd5b75302ddb21792caa96d2b3b58.jpg

 "L’Europe existe-t-elle?  Il faut pour tenter de s’en convaincre entrer dans ce livre et goûter la passion à feu continu qui le soutient. Passion aucunement aveugle, en bon lecteur de Descartes, Daniel Riot ne s’épargne guère les raisons de douter. Quelle réalité fixer, en effet, à notre vieux continent ? Ses  frontières géographiques sont mouvantes et litigieuses. Ses limites culturelles nous dépassent.

Qui oserait soutenir que la Russie de Pouchkine, Dostoïevski , Tchékhov, Chostakovitch et Stanislavski ne soit pas culturellement européenne ?  L’est- elle pour autant politiquement ? Quant aux valeurs intrinsèques et innées qui cuirassent la fatuité de l’Union Européenne, n’exagérons rien, n’oublions pas que les hauts lieux de l’esprit, Paris, Berlin, Rome, Madrid furent au siècle dernier les écoles des guerres totales et des révolutions totalitaires. Puis des écoles d’indifférence aux malheurs des autres… comme des leurs.

 

Qu’est-ce qui unit positivement l’ « Emmerdeuse » ? L’auteur ici s’acharne à dresser l’inventaire mental d’une histoire qui engendra la seule civilisation planétaire que nous connaissions, celle pourtant qu’une moitié d’entre nous rejette sous l’espèce d’une « mondialisation » déracinée et aliénante."(...)

LA PRESENTATION DE "L'Europe cette Emmerdeuse" 

Lire la suite

Sur RELATIO, le webjournal de l'Europe qui bouge

Le Tibet,les JO,la Chine et les manifs....Les moutons de Panurge et la flamme olympique.

EDITORIAL de Daniel RIOT pour RELATIOf878af6457cc39f4c2252dfa4182c157.jpg

73f2512b05670b6503eaf7df35d45bd9.jpgUn mythe peut en cache un autre…Derrière le symbolique et l'imaginaire:le réel! Derrière le dalaï lama et l'esprit de Pierre de Coubertin: Soif d'idéal, déficit de spiritualité et compensation d'un terrible sentiment d'impuissance...

 

 

Lire la suite



BELGIQUE :Quand la Flandre joue avec le feu... ou les dangers des micronationalismes

a5b66ec5b637fc3a9d4e38fb6728cae1.pngSELECTION RELATIO SUR LE MONDE: Un petit article, mais qui en dit long... Le divorce belge? Plus qu'une séparation de corps. "Méfiez-vous de la mégalomanie des petits pays" souliganient les pères de l'Europe. Le régionalisme érigé en nationalisme est d'abord un  nationalisme. Qu'il soit micro plus que macro ne change rien à, l'affaire. Et aux risques que cela engendre. La subsidiarité ainsi interprétée est détournée de son sens. L'idée européenne aussi. Jugez-vous même. Et n'hésitez pas à poser vos commentaires.

Lire la suite


FRANCE: La Police trop mal policée...

4568159a683790d55bb99745cd0d42be.jpgLes cris d’alarmes et les constats d’organisme spécialisés (dont le Conseil de l’Europe) ne semblent guère suivis d’effets positifs. La police française n’est pas un modèle de police respectueuse des droits de l’’Homme et des règles de la démocratie. Au lendemain du spectacle bien peu digne « offert » dans les rues de Paris par des policiers bien mal inspirés (donc dirigés)  dans la « protection » d’une flamme olympique éteinte cinq fois, la commission nationale de déontologie est plus dans la critique que dans l’éloge. Hélas…   

Lire la suite


Livres; l'Europe de la sécurité intérieure

Ces dernières années, l'Union européenne a multiplié les initiatives en matière de sécurité intérieure. Pourtant, « le nationalisme judiciaire » subsiste.Entre une Europe « en panne » et une Europe « sécuritarisée », où en est l’Europe de la sécurité intérieure ? Les articles réunis dans ce dossier montrent comment s’est organisée la coopération dans cet espace en tension.

Lire la suite


 

 

Boycott des J.O en Chine : un problème faussement complexe

db78ac52e44e423c9648f6ce32c4ad45.jpgPar Pascal Heisserer  
Il est toujours possible d'examiner la question de la participation de la France (et des démocraties occidentales) aux J.O en Chine à partir de considérations telles que toute prise de position claire, nette et tranchée passe pour inutile et vaine.

En effet, si on commence par mettre en balance la participation aux J.O et l'amélioration effective des droits de l'homme en Chine, on peut disserter longuement sur l'opportunité de boycotter ou de participer et se demander à l'infini si c'est la stratégie d'ouverture ou de fermeture qui est la plus à même de produire des résultats positifs.

Lire la suite


Aide au développement :l'Allemagne devance la France

Tout de suite après les États-Unis, l'Allemagne est entre-temps le deuxième donateur de la coopération au développement. Étape intermédiaire positive, juge la ministre fédérale de la Coopération économique et du Développement Heidemarie Wieczoreck-Zeul, mais il reste encore beaucoup à faire afin d'atteindre les objectifs que l'Allemagne s'est fixés.

Lire la suite


FMI: Le cap des 1000 milliards perdus...et un constat d'impuisance

a66e44969073686d54ff12c7350568fa.jpgLE BULLETIN DE WILLIAM PETITJEAN

Dominique Strauss-Kahn monte en première ligne. Avec des constats qui ne surprennent pas , mais confirment l’ampleur d’une crise qui ne fait peut-être que commencer. Avec un réquisitoire contre la surdité et les aveuglements des responsables (irresponsables ?) d’un système qui profite à une minorité. Et en avançant des remèdes…qui ne sont ni simples à appliquer ni sans doute suffisants. DSK voit sans doute là les limites de ses capacités d’action

Lire la suite


Les ravages du lobbying

par Corinne Lepage

La question du lobbying entre, avec fracas, dans le débat politique en France. Les passes d’armes entre le sénateur Legrand dont le courage et l’honnêteté intellectuelle doivent être salués et le président Accoyer, dont la brutalité des propos, lors de l’avis émis par le comité Legrand a interloqué, car elle n’était justifiée par rien, sont un véritable fait politique, et, ce , d’autant plus qu’elles opposent deux parlementaires de l’UMP.

Lire la suite


Financement du terrorisme: Berne dans le collimateur

Campagne en Europe et aux Etats-Unis contre les liens entre la Suisse et l'Iran

Lire la suite

Consommation: Mangez des fraises "hors saisons"...

SELECTION RELATIO sur POLITIS : Un article de Claude-Marie Vadrot          

D'ici à la mi-juin, la France aura importé d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises. Enfin, si on peut appeler «fraises» ces gros trucs rouges, encore verts près de la queue car cueillis avant d'être mûrs, et ressemblant à des tomates. Avec d'ailleurs à peu près le goût des tomates...

Lire la suite

Journée internatiionale des Roms

"Plus de droits, plus d'égalité, plus de respect"

Lire la suite

France-Estonie: bilan d’une rencontre

Nicolas Sarkozy a reçu à l’Elysée le président estonien, Toomas Hendrik Ilves. Retour sur le sommet de l’OTAN et perspective d’un partenariat dans le domaine de l'énergie nucléaire.

Lire la suite

Poubelles des mers: Emotion passée, résolutions oubliées...

6f82eec0b5869e1eca98288990ad81f7.jpg

DECRYPTAGE RELATIO par William PETITJEAN-Signe de ce temps :les politiques multiplient les déclarations et les promesses « à chaud », en réaction à des événements qui provoquent des émotions collectives. L’info-émotion entraîne même dans certains pays, en France notamment, une inflation législative pas toujours bien inspirée…Mais quand les soufflés médiatiques sont retombés, les intérêts (plus particuliers que généraux) reprennent le dessus. Et les mesures évidentes à prendre sous les effets des chocs des images sont reportées à plus tard ou vidées de leur substance. Jusqu'à la prochaine catastrophe?....

Lire la suite

10:27 Publié dans europe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, politique, web, inertent, JO, chine, riot

02/04/2008

LIVRES: Bientôt en librairie, "l'Europe cette emmerdeuse"

L'Europe, cette emmerdeuse: L'Europe, le journalisme et moi

e215cc00086f1f1d55b73aa6df754810.jpg

En mémoire de demain…
 

"L’Europe est une emmerdeuse !"… C’est l’un des cris de Daniel Riot  qui a consacré (et consacre) l’essentiel de son activité personnelle et professionnelle à la "construction européenne" qu’il suit de près depuis 1969. 

C’est parce que l’Europe est une "emmerdeuse" qu’elle est si mal traitée et autant méprisée dans notre paysage médiatique malade de "l’info-spectacle" déjà dénoncée par Guy Debord[1], de la "montée de l’insignifiance" si bien décryptée par Castoriadis[2] et de cet "escargotisme" que Tomi Ungerer voyait en Alsace mais qui est une spécialité bien française… 

L’Europe est une "emmerdeuse" parce qu’elle cristallise tous les maux visibles et souterrains qui frappent nos sociétés éclatées et déboussolées après six décennies de paix, ou du moins de "non guerre", et une "Histoire qui  va trop vite"[3] 

"Qu’est-ce que l’on fait quand on ne fait pas la guerre ?" La question du polémologue Gaston Bouthoul dans les années 50 reste l’interrogation centrale de ce début de XXI ième siècle marqué par un grand trouble existentiel, une "défaite de la pensée" et une montée des périls d’un nouveau type à l’intérieur et à l’extérieur…. Itinéraire et confidences d’un "instituteur des temps modernes" entré en journalisme comme d’autres en religion. "Profession : Passeur d’idées et de témoins". 

 

Doctorante en Sciences Po, spécialisée en communication politique, rédactrice en chef de RELATIO, Sandrine Kauffer appartient à une génération frappée par la difficulté de donner à cette Europe toujours en miettes l’image et l’existence, la forme et la consistance, l’unité et l’influence susceptibles de générer l’adhésion citoyenne qui lui fait tellement défaut. 

"On ne tombe pas amoureux d’un marché", disait Delors. Sandrine et la première "Génération Europe", n’ont pas, face aux lenteurs de l’unification européenne, la patience résignée de leurs aînés… "Désirs d’actions dans une nouvelle dimension"

L’une interroge, l’autre répond : L’Emmerdeuse est  un livre à deux voix et à quatre mains, écrit par des "Européens d’origine française" différents par le sexe, l’âge, la formation. Par des  "êtres de chair, d’os et d’esprit" qui "parlent d’Europe" sans la langue des querelles institutionnelles, sans le brouillage de l’eurojargon bureaucratique, l’opacité des controverses eurocratiques, le brouillard des faux procès idéologiques ou la pollution des réflexes passéistes. "L’Europe est une femme", lance Daniel Riot. "Une femme dont le point G est à Strasbourg".

 

Au moment où la France va assumer la Présidence de l’Union européenne, où un traité dit "simplifié" mais très compliqué va être ratifié, où le président Sarkozy lance une "Union méditerranéenne" et une réflexion de "Sages" sur le "futur européen" dans un contexte mondial qui suscite plus de peurs que d’espérance, cet ouvrage de témoignages, de réflexions et d’explications est d’abord un cri d’alarme :"Ce que l’Histoire a fait, l’histoire peut le défaire. L’Union est menacée d’implosion. L’intégration européenne risque la désintégration".

 

Mais ce livre est aussi un guide, vitaminé, à l’usage des citoyens (et des décideurs) qui savent que l’inachèvement actuel de cette « construction » laborieuse doit être replacé dans une perspective historique pour être compris et mis  en prospective  si l’on veut que "le futur ait un avenir"

"L’Europe n’est pas un Objet politiquement non identifiée (OPNI), selon la formule pourtant très pertinente de Jacques Delors : elle est un OPI, un objet politique inédit". C’est sa faiblesse : les citoyens manquent de repères. Ce doit être sa force  si l’on sait, selon la boutade de Tomi Ungerer, "donner une destination au destin"…

"Emmerdeuse", l’Europe est, aussi, vertueuse… Elle peut et doit nous aider à surmonter d’autres crises : celles du politique,  de la démocratie, des troubles identitaires, du "Vivre ensemble", de la poussée de "l’individualisme de masse", des conflits de civilisation, de la foi dans le progrès, du totalitarisme technologique, du chocs des inégalités, de "l’hyperterrorisme", et de ce fascisme rampant qui reste prégnant sous des formes diverses, ne serait-ce que parce que Hitler, selon le constat de Pierre Legendre[4], "a été vaincu par les armes et non par les arguments"

L’Europe ? "Un levier d’Archimède", comme disait de Gaulle, pour nous aider à relever les défis de ce siècle dont le début n’a rien d’une "Belle époque"… Et pour sauver la Personne humaine plus menacée que jamais peut-être par les poussées d’inhumanité et les tentations nihilistes.

 



[1] La Société du spectacle (Buchet-chastel,1967 ; Champ libre, 1971 ; Gallimard, 1992)

[2] La Montée de l'insignifiance (Les carrefours du labyrinthe IV) – Seuil 1996 (Points Poche, 2007)

[3] Mitterrand après la Chute du mur de Berlin.

[4] La fabrique de l'homme occidental, Mille et une nuits, 1996.

PUBLICATION MI-MAI (City editions, diffusion Hachette Livres)
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu