Avertir le modérateur

06/12/2007

Europe: Relire Karl Marx...

Quand Challenges fait


sa Une sur Karl Marx

Pour l'hebdomadaire économique, la pensée du philosophe allemand, notamment sa critique du capitalisme, est toujours actuelle.

La Une du magazine Challenges le jeudi 6 décembre

La Une du magazine Challenges le jeudi 6 décembre (DR)

Karl Marx est-il toujours vivant ? C'est en tout cas ce qu'affirme le magazine Challenges (groupe Nouvel Observateur), dans son numéro du jeudi 6 décembre.
L'hebdomadaire économique consacre sa couverture ( titre "Marx : Une analyse toujours actuelle...") ainsi qu'un dossier d'une quinzaine de pages au philosophe allemand, théoricien de la lutte des classes et critique célèbre du capitalisme. Pour Challenges, les réflexions de l'auteur du "Capital" font toujours débat, et les "tourments de la mondialisation donnent une seconde jeunesse à sa critique du capitalisme".
Bref, écrit Vincent Beaufils, directeur de la rédaction, dans son éditorial, 'Marx redevient furieusement tendance".

"Indépassable"

"Si étonnant que ce la puisse paraître, c'est dans le camp libéral que l'on trouve aujourd'hui ses plus ardents défenseurs", indique l'hebdomadaire.
Ainsi, l'essayiste Alain Minc explique : "il est le seul qui ait pensé en même temps l'économie et la société". Le philosophe serait même devenu "indépassable", ajoute-t-il. "Olivier Besancenot n'aurait pas dit mieux", s'amuse l'hebdomadaire.
Pascal Lamy, directeur général de l'OMC, interrogé par Challenges : "Si l'on veut analyser le capitalisme de marché mondialisé d'aujourd'hui, l'essentiel de la boîte à outils intellectuelle réside dans ce que Marx et un certains nombre de ses inspirateurs ont écrit."
ca0c27ee2d9583ac345c8ec0f543d3f5.pngCOMMENTAIRE RELATIO, par Daniel RIOT 

Marx en marxien plus qu’en marxiste

Relire Marx ? Bien sûr… En sachant retrouver la méthode de décryptage de l’auteur du « Capital » avec des yeux lavés des détournements provoqués par des « marxistes » qui n’ont pas lu ou mal lu et qui l’ont trahi dans la lettre et dans l’esprit. Le relire donc en… « marxien » et non en « marxiste »…Et en considérant le philosophe de l’histoire et de l’économie avec la tête guidée par le constat  (plus que jamais pertinent) de Paul Valéry : « Toute philosophie érigée en système cesse d’être philosophique »

Le matérialisme ? Oui, peut-être. Sans l’a priori d’un déterminisme  mécanique. La « condition humaine » varie …en fonction des actions des Hommes !

La dialectique ? Un bel outil. Mais la « négation de la négation » fige-t-elle les choses ?  La dialogique si bien analysée et illustrée par Edgar Morin donne des clefs de sorties d’impasses…. « Deux ou plusieurs logiques, deux principes sont unis sans que la dualité se perde dans cette unité ". Ainsi  " Ce qui fait l'unité de la culture européenne ce n'est pas la synthèse judéo-christiano-gréco-romaine, c'est le jeu non seulement complémentaire, mais aussi concurrent et antagoniste entre ces instances qui ont chacune leur propre logique : c'est justement leur dialogique ".(E. Morin, Penser l'Europe, Paris, Gallimard, 1987, p. 28 ).

Le matérialisme historique ? Sans doute. Mais « l’être social » est aussi un « être pensant »…

La "lutte des classes"? Bien réelle. Mais avec d'indispensables redéfinitions (reclassements) de la notion de classe...  

Le mouvement de l’Histoire ? Evidemment. D’où la stupidité des extrapolations sur la « fin de l’Histoire ». Mais avec l’énigme du « futur » qui par définition « n’est écrit nulle part ».

L’athéisme ? Pourquoi pas… Mais à condition, de ne pas faire de l’athéisme une…religion et,  comme écrit BHL, de « savoir imaginer des Athées heureux ». Le Ciel n’est pas vide puisque nos têtes sont pleines de l'horreur du vide…

Cette énumération pourrait se poursuivre longuement, sourire ou grimace au coin des lèvres. L’actualité de Marx est incontestable. Comme celle d’autres penseurs trop ignorés ou défigurés. La crise actuelle du politique est d’abord une crise (une « Défaite » ?) de la pensée. Parce que nous laissons trop dormir dans nos bibliothèques trop de livres d’hier…qui sont des clefs de compréhension de la complexité présente .  L’un des vrais défis de la pensée d’aujourd’hui serait de confronter d’une façon dialogique le « matérialisme » et le « personnalisme ». Mais les penseurs du personnalisme sont encore plus oubliés et déformés que Marx… Un vrai …challenge européen !

Daniel RIOT

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu