Avertir le modérateur

01/11/2007

Strasbourg: La blogosphère strasbourgeoise en effervescence

Ma petite chronique Strasbourgeoise.

Charme des blogs : On peut s’y amuser. Vice des blogs : On peut y piquer quelques colères. Folie des blogs : L’anonymat souvent donne libre court à la bêtise, à la méchanceté, à l’agressivité imbécile… Sans parler, bien sûr, des insultes, des propos infamants ou diffamants. Mais l’irresponsabilité est ce qu’elle, avec ou sans le masque du pseudo.   

Quelques sourires

>>> Pascale Jurdan existe encore. Elle recrute même : « quand vos yeux se seront dessillés, nous serons heureux de vous accueillir », répond-elle à « touchante Nelly » qui avait la pertinence  de dire du bien (avec raison) de Chantal Cutajar (sans cesse attaquée par des mauvaises plumes  bien masquées d’une droite bien marquée et trempées dans les encriers de la jalousie ou de la …peur politique).

J’ai  eu droit aussi sur un de mes blogs à un message de brillante girouette du marais : « Décidément, il n’y en a qu’une qui trouve grâce à vos yeux », glisse-t-elle sous une note où je m’en prenais, avec un ton polémique mais une grande justesse de fond,  à son ami Jean-Claude Petitdemange… Non, madame, il n’y en a pas qu’une « à mes yeux »,  mais dans le paysage politique strasbourgeois actuel, il n’y en a qu’une, oui. Avec celles qui sont à ses cotés et qui ne manquent ni de qualités, ni de cette force de conviction qui j’apprécie tant chez les femmes et chez les hommes. Internautes umpistes ne vous affolez pas: Quand, je parle de « brillante girouette », cela n’a rien d’insultant : c’est une référence à Edgar Faure… Dans cette perspective, le « brillante » est de trop puisque les vraies girouettes sentent dans quel sens le vent souffle…

Avec toute ma compassion, Pascale. Mais vous avez tellement de qualités en dehors de la politique, que je ne peux que vous adresser par blog interposé une bise affectueuse. « Désillez-vous »…En attendant je viens de vous faire une bonne pub. Cela doit vous plaire.

3319b60d6089e063ec6821753944d1a5.jpgL’affiche de la revue

>>> Ce Cher Robert Grossmann vient pour la deuxième fois de revenir sur sa décision de traiter par le mépris et la colère le blog de la locale des dna qu’il a tant vilipendé sur le ton de Rachida Dati cognant sur l’Express ou de Sarkozy quittant le studio de CBS. Il est vrai qu’en matière de coups de gueule, d’explosions rageuses, d’agressivité hargneuse, notre « Malraux de Pourtalès » n’a de leçon à recevoir de personne. Il dit que c’est « une marque de caractère ».

Ben voyons…Dans « caractériel », il y a caractère, c’est vrai. Dans l’impression aussi, d’ailleurs. En plus, les blogueurs de la locale des dna font  plutôt des efforts pour tenter de se montrer très aimables à l’égard des deux pédaleurs du tandem. C’est normal, d’ailleurs. Il faut « positiver », surtout en  cette saison de Toussaint

J’ai adoré la note de BOB- le- blogueur sur son site perso à propos du « le centrisme c’est nous ! »

Le voir donner, lui le « gaulliste » (il s’en est réclamé et s’en réclame toujours… tout en ne se montrant guère gaullien) « certifier » la nature physiquement, génétiquement, viscéralement « centriste » de l’UMPiste Keller, c’est drôle, non ?

D’ailleurs, elle-même ne manque pas une  occasion de le dire : « Je suis une udf qui a rejoint l’Ump ». Ce qui n’est pas très élégant à l’égard de ses électeurs qui pensaient voter pour une « liste UDF, UMP et personnalités de la société civile ». Elle a déserté l’udf, umpisé les udf restants, éliminé ou mangé les « civiles »…

« Elle a adhéré à l’UMP pour le TGV » a osé dire publiquement Pascale Jurdan. Erreur d’aiguillage ? Mais non TGA : Très Grandes Ambitions. Au diable les étiquettes ! L’UPS, voilà le vrai sigle. « Union pour Strasbourg » devenue « Union pour Sarkozy » (dès le premier tour) et jusqu’aux prochaines municipales « Union pour Soi » !

Il est vrai que Bob le grand lecteur de bons auteurs est très doué en matière d’étiquettes. Non, je ne parle pas des grossièretés qu’il sort sur les unes et les autres, (moi compris), dans ses conversations de trottoirs . Je parle des étiquettes qu’il se donne lui-même à lui-même.

be474e19166e71fc3b810df267160d91.jpgAu restaurant de la Chouc’

« Je suis culturellement de gauche »… Il me l’avait déjà sorti, ce cri de consolation. Je l’avais même approuvé, dans la mesure où tant de gens prétendent « avoir une culture de gauche » en ne vivant que dans des jardins de droite… Mais je n’avais cru ceux qui me disaient qu’il avait fait fabriquer des pin’s à son nom avec cette « étiquette » en slogan (avec son nom et l’adresse de son blog et une petite phrase sur sa bonne santé politique).

Eh ! bien j’ai eu tort ! Un de ces pin’s je l’ai vu, hier soir, à la Choucrouterie. Pas mégalo, notre Cher Robert ! Voir ce pin’s sous les yeux de l’ami Roger Siffer ne manquait pas de sel…

C’est parce qu’elles étaient « culturellement de gôche » que Grossmann a fauché, écrasé, enterré (avec l’accord réjoui de l’autre moitié du tandem UMP) « Babel » le festival de toutes cultures et quelques autres initiatives intelligentes qui auraient pu et dû devenir de grandes manifestations internationales tout à l’honneur de Strasbourg.

359d548f88584a2e8d828a5a9c37223b.jpg

Roger Siffer

L’expression « culturellement de gauche » est, au passage, une négation de la culture, puisque la Culture (entre autres vertus) évite à la nature humaine cette hémiplégie que dénonçait tant Raymond Aron… Passons.

Si l’on en croît Bob, l’ex-mentor du jeune Sarkoy, « centriste », Fabienne l’est par « traçabilité » comme  dit en agriculture… Comme souriait (jaune) Bayrou, « les udf qui ont rejoint l’UMP n’était pas de vrais udf »…

Comme s’il était inquiet de voir un « Centre central » émerger, Bob, « le culturellement de gauche », en appelle pour enfiler les habits centristes de sa co-équipère de vélocipède à deux selles,  au souvenir de Pierre Pflimlin lequel, comme tous les grands hommes, est aujourd’hui revendiqué par tout le monde…

Il oublie, l’ ex-patron de l’UJP devenu grand que Pierre Pflimlin a toujours dit que l’union gaulliste-centriste était « un vrai combat »… Et il ne peut pas témoigner, bien  sûr, de l’émotion de Pierre Pflimlin  quand Bayrou a fait « ressusciter » sa famille politique qui avait trop mis son « drapeau dans la poche » et se faisait manger par le parti héritier d’un gaullisme bien perverti. Bof, tout cela, c’est du passé. A regarder sans sélectivité excessive de la mémoire…

A la suite de cette note, j’ai apprécié un commentaire pertinent que Robert Grossmann a laissé passer sur son blog. « Les consignes ont dues être très claires, alors on avale son boa à la strasbourgeoise et on prône l’ouverture. Quelques personnes en rupture de ban ou attirées par le chant des sirènes feront bien l’affaire… Le temps que la clairvoyance reprenne le dessus. On pourra bien entendu compter sur quelques personnes se réclamant (le criant même) du centrisme mais qui n’ont pour parti que le suivisme.

Parce que force est de constater que la seule union qui existe, c’est l’union KELLER-GROSSMANN, une union UMP-UMP. Une union exclusive ne laissant aucune place aux contradicteurs (même de façade), fussent-ils du même camp ». (J.Viel)  

Ce n’est pas mal vu. Robert qui filtre les commentaires (je le comprends quand je lis certains de  ceux les plus umpistes que je laisse passer !) a publié ce texte. Chapeau. C’est bien.

Il a même laissé un paragraphe que je trouve très bien (et surtout très juste) aussi « Le Centre, représenté par le Modem prône une éthique politique toute différente et ses valeurs sont défendues sur Strasbourg par Chantal CUTAJAR. La bipolarisation politique locale défendue ici avec ardeur ne se poursuivra pas et cela réconciliera les Strasbourgeois avec la politique. La vision d’ensemble de Chantal CUTAJAR, exprimée dans un pacte démocratique clair faisant de l’éco-économie le fer de lance d’une réalité européenne de chaque instant trouvera sans difficulté l’adhésion des Strasbourgeois »

5a61b8a4984b4875e1f7cf199e94b662.jpg

En revanche, j’ai reçu un mail avec copie d’un commentaire laissé sous la même note qui , à l’heure où je boucle ce billet n’avait pas franchi le cap de la censure. Mais nous sommes en un jour férié. Je suis sûr que ce texte, « culturellement spirituel », sera apprécié par notre « Mérimée de la Robertsau » qui adore  les bonnes plumes. Alors, avec l’accord préalable de Nelly (est-ce la même, la « touchante »,  qui séduisait Pascale Jurdan et que j’évoquais au début de ce texte ?) je termine mon billet par un « copié-collé ».

« Fabienne Keller, centriste? Selon quelle définition exactement j’ai du mal à suivre? … Très belle initiative que de vouloir créer une liste d’union, à l’heure où l’on se plaint des infidélités et de la tendance de chacun à préférer le zapping à l’engagement durable…Mais l’observatrice que je m’efforce d’être s’étonne du retour des “unions arrangées” : au nom de comparaisons avec notre voisine l’Allemagne, vous politisez singulièrement le choix de Fabienne Keller, tout en rappelant que les enjeux municipaux sont purement locaux et non partisans… j’ai encore du mal à suivre. Donc une union avec “le centre” pour battre le PS? Mais un centre qui se réclame de quel parti? Le MoDem prône l’indépendance, donc l’autonomie de ses listes. Et représente aujourd’hui le centre, puisque littéralement, il n’est ni à gauche, ni à droite.

Au nom de vos ambitions et d’une image conforme “à la tradition”, vous souhaitez organiser une “union arrangée”, entre le fiancé, représenté par l’UMP strasbourgeois, en mal de représentation crédible en société, et la fiancée, “le Centrisme” tout jeune et plein d’idéaux…

Mais la jeune fiancée, si elle accepte, renie sa famille! Elle est un peu mal arrangée cette union… Elle a pu fonctionner auparavant, mais elle a créé quelques reniements au sein du centrisme. Le MoDem, à la différence de Cécilia, n’a pas choisi d’accompagner son ex époux jusqu’aux élections… »

C’est joliment dit, non ? Je n’ai aucun mal à vous suivre Nelly… Merci ne m’avoir fait bénéficier de ces traits d’ironie pertinente dont n’ont pas encore bénéficiés les internautes qui visitent le blog du celui qui soutient les jeunes de l’UMP d’aujourd’hui, comme André Bord l’avait tellement soutenu quand il était lui-même jeune… Mais cette référence là ne pas plaire du tout, en « haut lieu ». Elle n’est ni politiquement correcte, ni culturellement de gauche.

Daniel RIOT

PS : J’ai illustré ce billet avec des éléments piqués sur le site de la Choucrouterie.La revue

 2007 commence le 11 novembre. Réservez vos places sur le site www.choucrouterie.com. Je suis certain qu’elle sera bonne. Mais l’ami Roger a manqué d’intuition sur titre. Si Chantal Cutajar a son investiture, il y a du sang neuf, de nouveaux plats, des menus équilibrés, avec du jus d’orange très vitaminé et des légumes verts Cap 21.

Pas de plats réchauffés, Sauf ceux qui  meilleurs après réchauffe… Et cela va chauffer! Mais Roger a raison: une défaite du tandem, c’est la fermeture d’une mine pour les chansonniers, les humoristes, les gagmens…

Avec le “tandem” qui sait ce que signifie l’expresion “pédaler dans la choucroute”, Strasbourg est de plus en plus triste, mais Bob et Fafa suscitent de beaux éclats… de rire! 

Notre Robert “mini si pâle”, surtout, a une belle qualité: être meilleur que sa caricature, ce n’est pas permis à tout le monde…

Commentaires

Daniel, comme ce ton haineux tranche avec les bonnes conversation amicales que nous avions si souvent autour d'écrivains que nous aimons. Je vais me ontrer encore de gauche ciatant ségolène citant les évangiles. je te pardonn parce qu eje suis sùr que tu ne sais pas ce que tu fais

Écrit par : Robert Grossmann | 03/11/2007

Mon cher Robert,
De la haine? ? Absolument pas.
Et la Faculté est formelle: intellectuellement (et moralement) j'ai toutes mes ...facultés.
Mais je sais que tu as aussi un sens de l'humour. Et que l'ironie en politique ne fait mal que lorsqu'elle est bien ciblée.
A bientôt, tout de même j'espère. Je suis "culturellement culturel" et politiquement je vis avec les deux moitiés de mon cerveau. Donner raison à Siffer n'a rien d'insultant.
Sans rancoeur et sans rancune.

S'il m'arrive de m'emporter c'est uniquement contre les injustices et les agissements que De Gaulle qualifiait de "politichiens". Tu sais que , selon la formule de Pisani, je n'ai jamais été gaulliste, mais je reste gaullien. Et cela, ce n'est ni de droite , ni de gauche.

D'ailleurs, Pierre Pflimlin que tu cites tellement dans tes certificats généreusement distribués de "centriste" (en appellation non contrôlée) était aussi très gaullien.

Écrit par : daniel | 03/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu